Musique : Sabbat Nazaire s’en prend à Parfaite de Banamè

En plus de l’église catholique, Parfaite de Banamè a un nouveau contradicteur : la musique. C’est l’arme fatale trouvée par l’artiste Sabbat Nazaire pour lutter contre le « Dieu de Banamè », Parfaite et ses affidés. « Gbè non man kpéwé », lisez « il n’ya pas deux Dieux », c’est le titre de l’album du reggaeman qui a décidé de dénoncer par la chanson ce phénomène qu’il juge grave. 

Publicité

« Ce n’est pas moi qui combat.Celui qui est au-devant de ce combat est plus fort. Puisque celui qui est au-devant de ce combat s’appelle Jésus-Christ de Nazareth. Dieu n’a jamais voulu la mort du pécheur. Il en est de même pour celle qui s’est autoproclamée Dieu et qui menace tout le monde de mort. Je l’invite à venir à ce lancement pour reconnaître ses péchés pour que Dieu lui pardonne. Car, il suffit juste de confesser ses péchés et tu es pardonné. Dieu est le seul qui pardonne et qui oublie. Le diable n’a pas ce pouvoir-là. Ceux dont le soi-disant Dieu a annoncé la mort seront également à cette soirée exceptionnelle de lancement de mon album» a t-il clamé face à nos confrères comme un ultime appel à Parfaite pour qu’elle cesse, selon lui, d’usurper le nom de Dieu.

 

 

Publicité

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *