Côte d’Ivoire: le candidat Kouadio Konan Bertin félicite Ouattara par anticipation

En attendant la proclamation des résultats du scrutin présidentiel de ce dimanche, le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin a animé un point de presse. Face aux hommes des médias, le candidat a laissé entendre que le président sortant serait élu dès le premier tour.

Publicité

« Au regard des résultats en notre possession, il semble évident que le candidat Alassane Ouattara soit en train d’obtenir la majorité des suffrages nécessaires pour être réélu président de la république pour les 5 années à venir.« , a déclaré Kouadio Konan Bertin. Kkb comme il se fait affectueusement appeler a félicité le président Ouattara. « Je voudrais lui adresser mes félicitations et souhaiter que cet autre mandat soit pour lui l’opportunité de continuer de rassembler les Ivoiriens, à les unir et à leur offrir le bonheur qu’ils sont en droit d’attendre de leurs dirigeants. Que Dieu l’aide dans cette mmission« , s’est exprimé Kkb

 

Côte d'Ivoire : un candidat félicite Ouattara pour sa réélection avant la proclamation des résultats

Posté par lanouvelletribune.info sur lundi 26 octobre 2015

Côte d'Ivoire: polémique autour du taux de participation

A peine les premiers chiffres, les premières contestations. Le taux de participation de 60% annoncé il y a quelques heures par Kone Soro, l'un des vice-présidents de la commission électorale indépendante de la Côte d'Ivoire vient d'être jugé "irréaliste"  par le candidat Kouadio Konan Bertin joint au téléphone par des confrères.

Le scrutin présidentiel ivoirien est terminé depuis bientôt 24 heures. Au niveau de la commission électorale indépendante de Côte d’Ivoire, les premiers chiffres peinent à tomber. Pour le moment seul, le taux provisoire a été annoncé par un responsable de la Commission électorale. Selon ces premiers chiffres environ 60% des personnes inscrites sur la liste électorale sont allées aux urnes ce dimanche 25 octobre 2015. Ce chiffre, faut-il l’indiquer, doit être confirmé après consolidation. Consolidation, qui à en croire les autorités de la commission électorale aura lieu quand tous les commissaires dépêchés par la commission électorale vont revenir dans la capitale économique ivoirienne.

C’est dire qu’il faudra attendre un peu encore avant d’avoir les chiffres réels du scrutin présidentiel de ce dimanche. Il faut rappeler que 6,3 millions d’électeurs étaient attendus aux urnes pour désigner le successeur du président Alassane Ouattara qui se représentait pour un deuxième mandat. Le président Ouattara avait face à lui, six autres candidats.

Publicité

Les Ivoiriens retiennent leur souffle en attendant les résultats 

Il y a maintenant plusieurs heures, les 19000 bureaux de vote ouverts sur l’ensemble du territoire pour permettre aux 6,3 millions d’électeurs de départager les 7 candidats en lice pour la présidentielle ivoirienne ont fermé. Si le scrutin s’est déroulé dans le calme sur l’ensemble du territoire national, la sérénité n’est pas encore de retour chez tous les Ivoiriens.

Car, il reste encore les résultats. « C’est la phase la plus importante et donc la plus à craindre », assure Hamed, un jeune Ivoirien. Et on en convient que ce n’est pas faux. Il y a en effet cinq ans, c’est à cette étape du processus électoral que les signes avant-coureurs d’une nouvelle crise ont commencé par être relevés. Cette attente des résultats, il faut le souligner, dans la capitale économique plombe un temps soit peu les activités économiques comme le confie Edwige, une commerçante. « Je ne suis pas vite sortie ce matin, car je craignais que l’annonce des résultats crée de nouveaux troubles », a indiqué la jeune dame. Comme elle, Miriam, également vendeuse au quartier de la Riviera Palmeraie, n’a pas daigné sortir son étalage de divers. Elle craint aussi. « On attend qu’ils donnent les résultats pour voir ce qui va se passer », précise-t-elle en laissant entendre qu’elle a même envoyé ses bagages dans le village d’une amie derrière Abobo. « On ne sait jamais, s’il y a un problème, je pourrai vite aller me cacher », ajoute-t-elle.

On a déjà certains résultats 

Du côté de la Commission électorale indépendante (CEI), les choses avancent, assure le chargé de la commission électorale, Inza Kigbafory. « On a déjà certains résultats, mais on attend de les consolider avant de les rendre publics », a souligné le responsable de la commission de la CEI, il y a quelques instants qui est certain que les premiers résultats provisoires seront publiés dans quelques heures. Les commissaires dépêchés sur l’ensemble du territoire rentreront à Abidjan, par hélicoptère pour la consolidation des résultats, a laissé entendre un responsable de la CEI

En attendant donc, ces premiers chiffres, les Ivoiriens eux, loin d’avoir oublié les violences de 2010-2011 qui, faut-il le rappeler, ont fait officiellement 3000 morts, retiennent leur souffle.

Envoyé spécial en Côte d'Ivoire

[custom_oembed url='https://lanouvelletribune.info/2024/04/maghreb-des-stations-de-regazeification-bientot-construites/']

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité