Les Béninois invités à s’inspirer de l’exemple burkinabè

Vendredi 2 octobre dernier, la Convention patriotique des forces de gauche (Cpfg) a organisé à la Bourse du travail un meeting pour soutenir et saluer le peuple burkinabé mais aussi tirer des enseignements de leur  bravoure.

Publicité

Le peuple burkinabé après avoir fait tomber, il y a environ un an, le régime dictatorial de Blaise Compaoré (27 ans au pouvoir), vient une nouvelle fois de récidiver. Cela, en réussissant à mettre fin au coup d’Etat organisé par le Général Gilbert Diendéré, un proche de l’ancien président, au Régiment de sécurité présidentiel (Rsp) et rétablissant les organes de la transition alors dissouts par les putschistes. Cette bravoure du peuple burkinabé n’a pas laissé indifférents les Béninois. A l’initiative de la Convention patriotique des Forces de gauche, travailleurs, jeunes et hommes politiques béninois se sont retrouvés vendredi 2 octobre dernier à la Bourse du travail à Cotonou pour soutenir et féliciter le peuple burkinabé.

Dans leurs différents messages de soutien lors du meeting, le président de la Cpfg, Professeur Philippe Noudjènoumè, les Secrétaires généraux Paul Essè Iko de la Cstb et Laurent Mètongnon de la Fésyntra-Finances et André Assè, porte-parole de la jeunesse béninoise ont dit « bravo au peuple burkinabé notamment aux travailleurs et à la jeunesse burkinabè ». Et ce, pour sa bravoure, sa détermination et sa  constance dans la lutte depuis les insurrections des 30 et 31 octobre 2014. Cela également pour mettre fin à l’impunité et aux plans réactionnaires de certains dirigeants de la Cedeao en dépit des lourds sacrifices.

S’inspirer de l’exemple burkinabé

Lors de ce meeting, les participants ont tiré les enseignements de la résistance du peuple burkinabé. Ces enseignements sont entre autres, la volonté des Burkinabè de bouter l’impérialisme et le néo-colonialisme hors de leur pays, la détermination de la jeunesse burkinabè sauver la démocratie. Pour les participants, les Burkinabè, à travers leurs actes, viennent également de démontrer qu’ « il n’y a pas d’échéances pour le peuple ». Aussi, le peuple burkinabé démontre-t-il qu’un « peuple uni et dévoué peut surmonter tout obstacle dressé sur son chemin ».

Après toutes ces leçons, le Sg Mètongnon et le Professeur Noudjènoumè ont invité « tous les peuples africains à s’inspirer de cette expérience burkinabè ». Cela, pour instaurer dans leur pays des pouvoirs qui exécutent leurs instructions.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité