Action « Tirer sur la sonnette d’alarme »: L’appel des enfants handicapés aux décideurs du pays

Le droit à l’éducation des enfants handicapés est un droit reconnu par tous les instruments internationaux. Pourtant le respect de ce droit ne semble pas être une priorité.

Publicité

L’action « Tirer sur la sonnette d’alarme » est une action universelle pour  rappeler aux décideurs qu’il est de leur responsabilité d’ouvrir des écoles aux enfants handicapés et ainsi, de protéger et de respecter leur droit à l’éducation inclusive. A en croire les explications de sœur Ella Laourou, des Sœurs Oblates Cathéchistes Petites Servantes des Pauvres (CCPSD), l’action est menée de la même manière dans le monde.

Il s’agit selon elle, pour les élèves et écoliers handicapés ou non, de faire tous ensemble du bruit pendant une minute dans la cour de leur école ou en un endroit précis, avec toute sorte d’objets. Ainsi, ils attirent l’attention des décideurs et responsables à divers niveaux, afin qu’ils lèvent les barrières empêchant les enfants handicapés d’aller à l’école. Aussi, explique t-elle que « c’est une action mondiale en faveur du droit à l’éducation des enfants handicapés ».

Ils étaient des milliers d’enfants handicapés et non à envahir hier l’esplanade extérieure de l’Assemblée nationale, et simultanément la cour intérieure du Ministère des enseignements maternel et primaire (Memp). A l’Assemblée nationale, ces enfants ont fait un Appel aux autorités de cette institution, et indirectement à tous les décideurs et responsables à divers niveaux de notre pays. Dans cet Appel, leur porte-parole dira que la convention internationale des droits des enfants et la convention des Nations Unies relatives au droit des personnes handicapées, les Omd, les Odd, reconnaissent le droit des enfants à l’éducation.Pourtant le respect de ce droit ne semble pas être une priorité.

Publicité

« Selon l’Unesco, 90% des enfants handicapés dans les pays à faible revenue ne sont pas scolarisés et on estime que près de 30% des enfants de rue dans le monde sont handicapés. Pour ce qui est des adultes handicapés, le taux d’alphabétisation est de l’ordre de 3% et même d’1% pour les femmes handicapées dans certains pays ».

Au nom du président de l’Assemblée nationale, le Secrétaire Général Administratif de l’Assemblée nationale assisté pour la circonstance du commandant militaire de l’institution et de quelques conseillers techniques du président Adrien Houngbédji a reçu l’Appel des enfants. A son tour, il a promis transmettre fidèlement au président de l’Assemblée nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *