Bénin : Boniface Vignon nouvel ambassadeur du Bénin au Brésil

Bénin : Boniface Vignon nouvel ambassadeur du Bénin au Brésil

Ambassade à Bruxelles: Le Bénin doit 200 millions FCfa à des organismes belges

Le Béninois Boniface Vignon, ancien journaliste de RFI et très proche du président Patrice Talon vient d’être nommé ambassadeur du Bénin au Brésil. 

L’information relayée par la presse internationale a été confirmée à La Nouvelle Tribune par une source proche du gouvernement qui a requis l’anonymat.

Pour rappel, Boniface Vignon avait tenté d’obtenir sans succès l’agrément d’une chaîne télé sous le régime de Boni Yayi. Il était depuis quelques temps loin des antennes de RFI bien qu’il faisait toujours partie de la rédaction de la radio française.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    sonagnon 8 mois

    L’africain,peut être majore à HEC ENA ou Havard, il restera le sous développé mental!!!
    Comment avec son parcours, même s’il est parent de TALON, peut il cautionner un prédateur et un amateur politique à la tête de l’une des plus grandes expériences démocratiques réussies en Afrique???

    Tant que le développement des élites ne commence pas par la mentalité, point de salut pour nos peuples.

    • Avatar commentaire
      gombo offline 8 mois

      @Sonagnon
      Ca n’a rien a voir avec etre africain !
      On a a la tête du Bénin un petit chef de clan qui ne pense qu’a vider les caisses de l’État au profit de sa personne, sa famille et ses amis… en essayant de masquer l’évidence !
      En 1 an
      – Ambassadeur au Vatican : cousine maternelle ( non diplomate)
      – Ambassadeur au Maroc : cousin maternel ( non diplomate)
      – Ambassadeur au Brésil : cousin maternel (non diplomate)
      – Conseiller Économique deus ex-machina: cousin maternel ( comptable)
      – Commissaire du gouvernement a la CNIL : cousine paternelle ( aucune expertise connue dans le domaine)
      -…
      j’en passes et des meilleures…
      Dans n’importe quel pays démocratique, on aurait eu droit a un tollé, mais chez, ca semble normal sauf quand c’est les “tomenou” qui le font !

      J’ai honte pour tous ces gens qui criaient “népotisme”, “régionalisme”, “clientélisme” quand Yayi plaçait ses co-regionnaires, beaux fils et autres a des postes stratégiques et qui se taisent devant une gestion aussi ouvertement clanique du pouvoir d’État !

      On veut bien que ces gens soient sortis du Talon de Jupiter ( a defaut de cuisse ), mais faut pas abuser…

      Et cet individu ose nous parler de clientélisme auquel il voudrait mettre fin par le mandat unique ?
      Une blague de mauvais goût !

      • Avatar commentaire
        sonagnon 8 mois

        AZIZ, je parlais de VIGNON a accepte de participer à cette gouvernance de recul à tout point de vue.

        Même si TALON était mon père et a le passif qu’il a,je le combattais.

        TALON est pire humiliation pour le Bénin, malgré tout ce qu’on peut reprocher à TALON, il n’est pas allé aussi loin.

        Mais, TALON, il m’arrive de me demander si c’est la même classe politique qui critiquait YAYI BONI qui affiche un silence coupable face à ces dérives???

        J’ai tout simplement honte pour mon pays.

        • Avatar commentaire
          sonagnon 8 mois

          Mr gombo et non AZIZ.

          Lire: je parlais de VIGNON qui a accepté de participer

  • Avatar commentaire
    Lapaix 8 mois

    Cousin à talon ambassadeur. Ah les diplomate resté là si c’est porter vestesr et cravate et vous croiser les doigts vous êtes foutu

  • Avatar commentaire
    de Souza Espérantos 8 mois

    Une simple curiosité. Parle t-il Portugais ? Le Brésil est un pays stratégique pour nous dans l’optique du développement du tourisme et il va falloir convaincre…

    • Avatar commentaire
      aziz 8 mois

      On parle bien le fon et le yoruba au bresil…sans compter..notre vodun

      Il ne va pas chomer au bresil c’est sur..

      Il ya de la poudre et des jolies filles

      C’est agadjavi qu’on devait envoyer là bas..c’est ce que je crois

  • Avatar commentaire
    gombos offline 8 mois

    Une autre illustration de la gestion clanique du pouvoir…
    La CNS n’avait elle pas dit la diplomatie aux diplomates de carrière.
    Que reprochez vous a YAYI, bande de truands !