Sèhoueto invite les Béninois à manger local

Sèhoueto invite les Béninois à manger local

Pénurie de la farine de blé au Bénin : les boulangers s’en remettent aux autorités

Le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat Lazare Sèhoueto a procédé, mardi 28 mars 2017 à l’Infosec de Cotonou, à l’ouverture d’un atelier sur l’état des lieux de l’utilisation des farines mixtes panifiables dans la boulangerie et la pâtisserie au Benin.

Œuvrer pour amener les acteurs de la boulangerie à opter pour le pain fabriqué avec la farine mixte panifiable. C’est dans cette optique que le ministre du commerce Lazard Sèhoueto a lancé les travaux d’un atelier, sur l’état des lieux de l’utilisation des farines mixtes panifiables. Cet atelier financé par le Fond du développement de l’artisanat (Fda), a regroupé les professionnels de la boulangerie. Le ministre a exhorté le peuple béninois à adopter le pain fabriqué avec la farine mixte.

«La problématique de l’utilisation de la farine panifiable pour accompagner la fabrication du pain tourne dans notre pays depuis au moins 20 ans», explique le ministre qui poursuit «Il n’y a aucune raison objective pour s’accrocher à la farine de blé. Il vaut mieux exploiter ce que nous produisons.». Il indique que les Nigérians ne se portent pas plus mal en mangeant local. Alors, les béninois doivent travailler sur leurs céréales, tubercules et autres pour exister comme des béninois et non pas des spectateurs du monde.

Pour le ministre Sèhouéto, la meilleure façon de manger sain, c’est de faire la combinaison entre les différentes farines. Lazare Sèhouéto a donc encouragé les acteurs de la boulangerie à se tourner vers l’utilisation de la farine mixte dans la fabrication du pain. Selon les propos du ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, c’est depuis 2008 qu’un décret a été pris pour inciter les acteurs de la boulangerie à se tourner vers la farine mixte. Mais, aux dires de Lazare Sèhouéto, l’une des faiblesses de ce décret numéro 2008-571 du 15 octobre 2008, est qu’il n’a pas recommandé l’utilisation de la farine mixte dans la boulangerie et la pâtisserie au Benin. Lazare Sèhoueto n’a pas manqué d’exhorter les paysans à redoubler d’ardeur dans la production locale et a invité les uns et les autres à consommer sain

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    Che Guevara 4 mois

    Faites comme le Nigeria et interdisez l’importation de la farine de blé chez nous.

    Mettez des assistances financieres, et techniques pour accompagner les producteurs de produits locaux a accroitre leur production er a la rendre perenne. Cette politique va permettre aux Boulangers d’avoir acces aux farine locales pour faire leur pain.

    Les seuls slogans”mangez produits locaux”ne suffisant pas.

  • Avatar commentaire
    Philippe 5 mois

    Merci au Ministre S. Lazare, mais allez au delà. Mon Prof d’économie parlerait de “politique d’incitation de la population à la consommation locale aves des mesures d’accompagnement”.
    “Inviter” en économie est …… Je vous sais plus pragmatique que çà, de par votre passé !

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 mois

    On aimerait savoir ce qu’il a dans son assiette lui ; déjà son autre collègue des sports dépense 750 millards pour une organisation bidon alors que ces prédécesseurs étaient à peine à 400 millions , il doit avoir de bonnes viandes dans leur assiette donc

    • Avatar commentaire
      aziz 5 mois

      On dit que les beninois…ont faim..à tel point qu’ils chient du sang…et ce parvenu vient nous parler de manger local

      On ne t’a pas attendu…pour manger du sokura avec du gorona(gombo séché)..de l’igname grillé,du wassa wassa,de tubani,du fonio à la pintade grillée de l’atacora…

  • Avatar commentaire

    Manger local = manger sain. Travaillons aussi a’ augmenter et améliorer la qualité de la production locale.