Bénin: 4è journée de la Semaine du théâtre béninois

Bénin: 4è journée de la Semaine du théâtre béninois

Le 4ème rendez-vous de la Semaine du théâtre béninois (Stb) a été riche en enseignements. Du théâtre, de la lecture scénique et du stand-up étaient au programme dans la soirée du mardi 11 avril 2017 dernier

Semaine du théâtre béninois: Un lundi de Clown et de conte
Partages

Organisée par le Festival international de théâtre du Bénin Fitheb, la Semaine du théâtre béninois se poursuit avec ses programmations artistiques. La 4ème journée de cette semaine théâtrale a eu lieu le mardi 11 avril 2017 dernier et a été marquée par des spectacles enrichissants.

Le 4ème rendez-vous de la Semaine du théâtre béninois (Stb) a été riche en enseignements. Du théâtre, de la lecture scénique et du stand-up étaient au programme dans la soirée du mardi 11 avril 2017 dernier, à la salle bleu du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb). Lancée officiellement depuis le samedi 08 avril 2017, cette semaine du théâtre continue son chemin dans les locaux de cette institution. Tous les spectacles de la 4ème journée se sont accentués sur des leçons de morale, de bonne conduite et aussi de prise de conscience.

Le premier spectacle « Education en berne » a été présenté par les acteurs de la troupe ‘’Africapsud’’. Cette pièce de théâtre écrite par Jean-Marius Houéssou, retrace les réalités socioculturelles et plus particulièrement celles du système éducatif au Bénin. Les acteurs ont peint à travers leur représentation les problèmes d’un village imaginaire du nom de Yèhouétomin, qui s’apparente à ceux que rencontre le système éducatif béninois.

Cette pièce théâtrale a situé les responsabilités et mis en exergue les causes de ce problème qui selon le texte freine le développement. La précarité des conditions de travail des enseignants, la mauvaise éducation des enfants et la fuite de responsabilité de certains parents, sont les problèmes du village de Yèhouétomin entre autres.

Le deuxième spectacle quant à lui a également éveillé les consciences mais sous une autre forme. Il s’agit de la lecture scénique d’un texte de Mesmin Glèlè, qui a pour titre « Symbole cymbale ». Jean-Louis et Chakirou ont  présenté cet extrait qui dénonce la civilisation France-Afrique. L’auteur rejette la mondialisation et préconise plutôt une valorisation des richesses africaines. Selon lui, l’Afrique doit arrêter de ‘’mendier’’ son développement. Les spectateurs séduits par le contenu du texte n’ont pas manqué de répondre par des ovations.

Après cette lecture scénique c’est Parfait Viahynou qui a clôturé la soirée théâtrale. Le comédien de son côté s’est beaucoup plus adressé aux élèves et étudiants présents. Avec des blagues qui faisaient rire le public il a essayé de dissuader les enfants de tricher, de voler ou de commettre tout ce qui ressort de la malhonnêteté. Parfait Viahynou comme ses prédécesseurs tout en amusant le public, a également fait passer un message important à l’endroit des apprenants

Commentaires

Commentaires du site 0