Transhumance : La dynamisation du comité frontalier Bénin-Niger au cœur d’un atelier

Transhumance : La dynamisation du comité frontalier Bénin-Niger au cœur d’un atelier

Les rivalités entre populations et communautés d’agriculture n’auront plus droit de cité grâce aux actions engagées par le Prepp et soutenus par les partenaires techniques et financiers.

Grève dans le secteur de la santé au Bénin : La population souffre du mutisme du gouvernement

Réduire les conflits nés de la transhumance telle est la mission que le Programme Régional d’Education et formation des Populations Pastorales en Zones frontalières (Prepp) s’est assignée.

Les rivalités entre populations et communautés d’agriculture n’auront plus droit de cité grâce aux actions engagées par le Prepp et soutenus par les partenaires techniques et financiers. Le souhait du directeur exécutif, Bio Djèga est que le Prep soit plus dynamique, et œuvre pour la pérennisation des acquis de ce programme.

Dans la stratégie de mise en œuvre du programme, des actions de concertation multi acteurs dénommé comité transfrontalier sont mises en place afin de garantir une cohabitation pacifique entre agriculteurs et éleveurs

Aux dires du préfet de l’Alibori, Mouhamadou Moussa le département dénommé « parc à bœufs » du Bénin se trouve conforter par les présentes assises, en ce que ce département accueillera pour la campagne 2016-2017 près de cent milles têtes de gros bétails conformément aux dispositions de l’arrêté interministériel 2017-02 Maep/Misp du 4 janvier 2017. La dynamisation du comité transfrontalier Bénin-Niger constitue un sujet d’intérêt particulier.

Le représentant de la coopération Suisse Jean Mathieu note pour sa part un apaisement des conflits après la mise en œuvre des centres d’éducation et de formation. D’autres comités sont déjà mis en place dans plusieurs zones où la transhumance cause d’importants  dégâts.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    aziz 7 mois

    la transhumance..est un phénomène..international..qui englobe tous les pays

    Les dégats en pertes de vies humaines sont récurrents…et ceci depuis meme l’antiquité…

    L’équation élèveurs et agriculteurs sédentaires..est difficile..à résoudre…et pourtant c’est une équation..à des varaibles connues

    L’agriculeur sédentaire,le peulh éléveur vivant de ses animaux à la recherche de paturage…et la surface…(qui est une constance..circonstanciée)…

    à celà..il faut ajouter..que les peuls..ont toujours été..et ceci depuis…toujours des insoumis…qui n’ont jamais..reconnu les frontières coloniales…c’est une forme de résistance

    Or donc…il suffit…de localiser..les lieux..des paturages..par satellites..mettre en place de la logistique…inter état..et surtout..un comité de dialogue permanent….de l’umoa ou de la cédéao

    L’afrique a autant besoin..des agriculteurs…comme de ses peulhs…dont le sultan…aziz..est l’exemple meme…de l’insoumission,impertinent..mal poli…et pret…à la bagarre si on lui cherche la bouche