Retard du paiement des frais: Les producteurs de coton mécontents

Retard du paiement des frais: Les producteurs de coton mécontents

Les nouvelles évolutions de l’actualité confirment ce retard de payement des frais de coton décrié par les producteurs.

Bénin : L’agriculture et le port dans les seules mains de Talon selon Kindjanhoundé

Contrairement à la déclaration  du chef de l’Etat sur la télévision nationale, il y quelques jours, les producteurs de Coton expriment leur ras le bol au sujet de la lenteur du payement des frais dus. Notre petite enquête nous a permis de prendre les témoignages de certains cotonculteurs du Nord du Bénin précisément dans le département de l’Alibori.

Un payement au compte-gouttes

« Nous recevons un peu un peu seulement notre argent de coton. L’argent qui est souvent envoyé est très petit pour couvrir l’ensemble des producteurs de notre Coopérative. Ce n’est pas du tout bien ce qu’on nous fait subir », nous confie au téléphone Josué Kora un paysan du village de Gomparou dans la commune de Banikoara.

On note un retard dans le payement des frais. Le payement en totalité et en temps réel fait défaut dans le processus de la campagne cotonnière de cette année qui tire vers sa fin. Bio Adam contonculteur du même village, joint également, affirme : « Pour le payement de la fois dernière, ils nous ont envoyé environ 1 million 5 cent mille fcfa. Seuls deux producteurs ont reçu de l’argent. Vraiment, ça n’a que trop duré ! Nous avons des besoins pressants à concrétiser avec notre argent».

Les égreneurs rassurent

Les nouvelles évolutions de l’actualité confirment ce retard de payement des frais de coton décrié par les producteurs. Le président des Coopératives Villageoises des producteurs de coton Tamou Bani, à l’issu de l’audience du Chef de l’Etat tenue hier mardi, avoue : « Il y a une lenteur dans le payement des frais de coton ». On note donc l’attente et l’impatience des acteurs du coton dans le dénouement de cette crise. Toutefois, les égreneurs ont fait la promesse du remboursement au plus vite des impayés dans l’intervalle de 14 jours.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    sonagnon 4 mois

    Ils n’arrivent même pas à payer les cotonculteurs et claironnent que la campagne est un succès!!!

    Est ce TALON peut faire preuve de sérieux une fois et dire la vérité???

    Un double langage à tous les niveaux.
    Pour la constitution, il fait un discours et demande de faire des amadements, et donne des consignes pour que le projet soit voté en l’état!!!

    Cet homme est un faux caractérisé!!!

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 mois

    L’oseille est bien là. L’argent qui est dû à ces gens est sûrement placé quelque part à un taux quelconque, pour rapporter.

    En attendant les opérateurs et agriculteurs sont mis à sec pour assurer la trésorerie d’autres en amont.

    • Avatar commentaire
      Agriculteur 4 mois

      Absolument ! Cette strategie est bien connu . On le place dans un DAT dans une banque locale et on leve un pret/financement la-dessus .

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 4 mois

    Ce que les gens doivent savoire, Patrice Talon a fait décaisser 42 milliards des caisses de l’Etat pour ses sociétés privées et a supprimé les subventions aux cotonculteurs dès sa prise de fonction. Et cela, après avoir bâti sa fortune sur la Manipulation et le détournement des subventions aux cotonculteurs Sous tous les régimes. depuis plus de 20 ans.

    Aucun Président depuis l’independance n’a osé ce que Talon fait depuis un an avec notre peuple. Pillé systematiquement le pays, détourner, corrompre et venir dir tout en souriant à la télévision que tout se passe bien dans les règles de l’art et dans l’intérêt genéral. Est-ce dans l’intérêt général que Talon empoche à lui seul 42 milliards pendant que les cotonculteurs recoivent leur dû à compte goûte? Il n’y a qu’une seule solution, balayér Talon et son équipe et lui prendre tout ce qu’il a volé aux populations.