Récession économique: La Cgtb à la rescousse des femmes déguerpies

Récession économique: La Cgtb à la rescousse des femmes déguerpies

Devant la misère aggravante de la population, surtout des femmes, le secrétaire général Moudachirou Bachabi estime que le mouvement syndical devait prendre ses responsabilités.

Dialogue social au Bénin : Six centrales et confédérations syndicales claquent la porte

La Confédération générale des travailleurs du Bénin (Cgtb) et ses partenaires techniques et financiers ont décidé de prêter main forte un nombre important de femmes déguerpies lors des opérations de libération de l’espace public.

C’était à la faveur du lancement des activités du fond auto renouvellement de microcrédits aux femmes du secteur informel de la Cgtb. Devant la misère aggravante de la population, surtout des femmes, le secrétaire général Moudachirou Bachabi estime que le mouvement syndical devait prendre ses responsabilités. « Nous notre rôle est de faire en sorte que la misère recule, c’est de faire en sorte que le panier de la ménagère ne soit pas dégradé ».

Par ailleurs le directeur de la mutuelle pour le développement à la base, tout un mécanisme est mis en place pour aider les femmes à utiliser à bon escient les fonds mis à leur disposition.

«  Une fois que le crédit sera mis en place, honorez vos remboursements. Nous allons vous former sur comment tenir une bonne comptabilité, sur comment gérer vos ressources, sur comment épargner et sur comment planifier vos remboursements » a clarifié le directeur.

Aussi a-t-il invité les femmes à être fidèles et d’honorer à bonne date les remboursements.

 

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 4 mois

    Une initiative louable . Espérons que le gouvernement prenne à bras le corps la situation des femmes en difficulté en débloquant des crédits dans la même direction . En prenant également et rapidement une initiative du genre; Talon regagnera la confiance de nos mamans dont je salue ici le courage.
    Monsieur Talon ; reveillez-vous . Elles n’attendront pas encore deux ans avant de vivre , manger et s’occuper de leur famille . Voilà une urgence. Une urgence pour le pays.

    • Avatar commentaire
      aziz 4 mois

      C’est dommage..que yayi fils du peuple…et qui avait mis en place..des structures de credit pour nos mamans…soit récompensé en monnaie de si nges

      Est ce que les rupturiens…pensent aux femmes ,aux jeunes…..?

      Ils sont venu prendre leur revanche,sur yayi…le peuple i mm ature..a suivi

      Nous devons assumer

      • Avatar commentaire
        Joeleplombier 4 mois

        Aziz
        L’austérité n’a jamais été le moteur d’une économie ; d’un pays . Surtout un pays où l’économie est basée sur l’informel .
        Tout ce que Yayi a fait n’est pas mauvais en soi . Il n’avait pas un cadre , une vision . Ce fut son échec .
        Revenons à la morosité actuelle , l’argent ne circule pas dit-on , nos mamans déguerpies. Les familles en difficulté . Je crois que c’est le moment pour le gouvernement de redonner espoir aux dames et jeunes de ce pays en octroyant des micro-crédits pour booster l’activité économique . Relancer la consommation .
        Je me demande le rôle de ABT dans ce gouvernement . Des paroles, que des paroles . Le PAG ne résoudra rien si le panier de la ménagère est vide. S’il n’y a pas une relance de l’activité économique . C’est à ce niveau que Talon va droit dans le mur .