Les enseignements d’une déclaration qui n’honore ni le Bénin ni son parlement

Les enseignements d’une déclaration qui n’honore ni le Bénin ni son parlement

Cette déclaration aurait fait un effet de bombe dans d’autres pays, où les citoyens se seraient jetés sur les familles et les biens meubles et immeubles des députés concernés

Révision de la constitution: Les dignitaires musulmans invitent Talon à privilégier la paix

Dans le cadre du vote sur la prise en compte ou non du projet de loi portant révision de la constitution de la République du Bénin du 11 décembre 1990, une déclaration à polémiques a retenu l’attention de tous les béninois depuis l’hémicycle le mardi 04 avril 2017. Il s’agit de la très controversée déclaration de l’honorable Rosine V. SOGLO qui accusait ses collègues députés d’avoir été acheté à grands frais  pour voter en faveur dudit projet. Cependant, elle n’a pas manqué de préciser qu’elle a pris sa part de l’argent de la corruption. S’en est suivi un tollé général et le défilé de certains des accusés au pupitre pour clamer disent-ils leur indignation. Dans un simulacre de protestations digne d’une clownerie de bas étage, d’aucuns ont réclamé des excuses publiques ; d’autres des sanctions disciplinaires contre l’auteur de la déclaration. Mais au final, rien. Ni sanctions disciplinaires, ni excuses publiques encore moins des excuses  cachées. La député a persisté. Non seulement elle se reconnaît comme une élue parlementaire corrompue donc vile et inapte à la fonction de député de la République, mais elle dénonce les quatre vingt deux (82) autres députés comme étant tous des voleurs.

Cette déclaration aurait fait un effet de bombe dans d’autres pays, où les citoyens se seraient jetés sur les familles et les biens meubles et immeubles des députés concernés en signe de protestation. Elle aurait pu entraîner le pays dans une guerre civile. Car c’est bien frustrant d’apprendre au moment où le citoyen ordinaire ne mange plus deux fois par jour, que ses élus se font  corrompre pour voter les lois soumises à leurs appréciations. Madame Rosine SOGLO a mille autres manières bien plus appropriées, élégantes et responsables pour dénoncer le fait et avoir meilleur écho…. Quelques enseignements se dégagent de ce bal des corrompus comme on peut désormais les désigner, nos députés! Il s’agit :

Premièrement de constater que tout le parlement est corrompu ; corrompu jusqu’à la moelle. Que ces hommes et ces femmes élus députés ne sont plus aptes pour exercer leur fonction au nom du peuple béninois qui de tout le temps a lutté et lutte encore contre la corruption, les corrompus et les corrupteurs à travers la mise  en place de structures comme le FONAC, l’OLC… ;  que ces hommes et ses femmes n’ont à aucun moment visé ni défendu les intérêts de leurs mandants ; qu’ils n’ont été qu’à la quête de leurs propres intérêts c’est-à-dire combien chaque projet ou proposition de loi va rapporter à chacun d’eux ; combien ils  prendront des couloirs  de l’exécutif  avant de légiférer!!! Que si l’honorable SOGLO  en est arrivée à exprimer un tel mécontentement devant micros et caméras du monde entier, soit c’est qu’elle méprise royalement ses mandants, soit c’est qu’elle méconnait son âge et son rang de doyenne d’âge du parlement ; soit c’est qu’elle ne mesure pas les impacts et conséquences d’une telle déclaration sur l’image du Bénin à travers le monde, soit enfin c’est parce qu’elle n’est pas satisfaite du montant qu’elle a perçu; la mise lui aurait peut-être paru trop insignifiante pour  la mission qu’on lui a demandé.

Deuxièmement de constater  que face à l’extrême gravité de ces propos outrageant pour la nation et pour les quatre vingt deux (82) autres députés,  aucun de ces derniers n’a osé lever le ton pour montrer la moindre contradiction signe de leur bonne foi, le moindre démenti convaincant pour tenter de s’affranchir. Que les  semblants de protestations faites à la queue le-le au pupitre qui, pour expliquer comment l’on a supplié l’honorable Rosine V.SOGLO de présenter des excuses publiques au parlement, qui pour montrer combien l’on est attendrissant et affectif  envers l’octogénaire au point de l’appeler « maman » et qui d’autres encore pour « quémander » d’hypothétiques sanctions disciplinaires à l’encontre de la doyenne d’âge du parlement, ne sont pas de nature à prouver ni l’innocence ni la probité des mis en cause…. Que les propos de l’honorable Rosine V. SOGLO soient fondés ou non, ils appellent à des réactions bien plus sincères et plus honorables que ce « bal des hypocrites » que les intéressés ont servi au peuple devant le pupitre. Qu’en tant que tel, La seule démarche qui s’offre à l’ensemble des députés aussi vertement accusés pour montrer à la nation toute entière qu’ils n’ont aucun lien avec cette pègre parlementaire que tente de dénoncer à l’opinion publique  la député, est la voie judiciaire ; toutes autres  démarches seraient du leurre ; du cache-cache; de la mise en scène ubuesque et grossièrement burlesque sans attrait ni originalité.

Dans le même temps, il serait illusoire d’attendre de la part de ces députés dénoncés comme étant des corrompus, quelque action ou attitude d’honneur ou de dignité, si tant est que les faits sont vrais et vérifiables…et il ne peut en être autrement…. Il est fort probable que plus aucun d’entre eux ne revienne à la charge pour tenter de laver ou faire laver son honneur et sa dignité souillées à la face du monde. Dans ce cas, la tâche revient aux structures comme le FONAC ou l’OLC d’éclairer le peuple ; d’investiguer pour savoir de quoi retournent toutes ces déclarations avilissantes qui n’honorent pas le parlement béninois encore moins le Bénin. Et il est  temps, mais grand temps alors  que notre justice se saisisse de ces genres de  dossier…. Il s’agit d’un cas de flagrance où aucune immunité ne sera de mise. Il est temps que notre justice s’attaque aux vrais dossiers de la République, aux gros morceaux au lieu de s’occuper tout le temps de lampistes et sur ordre !!!… Depuis que cette fameuse polémique d’ « achat massif de votes au parlement » est lancée, qu’est-ce que notre justice attend pour se mettre en branle ; pour démêler les écheveaux ? Où se trouvent tous ces magistrats formés à grands frais par la nation ? Au nom de quoi, de quelle loi du silence doivent-ils se taire face à de si graves cas d’accusation de corruption où,  quelques cols blancs volent, pillent et ruinent tout le peuple, le proclament en suite haut et fort à la face du monde avec l’assurance qu’ils ne seront jamais inquiétés ? Magistrats de mon pays, indignez-vous ! On vous a vus vous radicalisez pour peu !

Isidore DOKPA
( Metteur en scène de théâtre en milieu difficile )

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 2 mois

    Certains critiquent Madame Rosine Soglo parce qu’elle se permet de dénoncer après avoir reçu de l’argent comme ses collègues. Ce comportement n’est pas nouveau car aux élections présidentielles certains candidats ont distribué des billets de banque à des électeurs qui au final n’ont pas voté pour eux. Dans ce cas d’espèce, aurait il fallu un contrat devant notaire bien que le procédé soit peu recommandable ? Rappelons que c’est celui qui donne qui se fait rouler dans la farine et c’est tant pis pour lui.

  • Avatar commentaire
    MAYODE 2 mois

    Mémé s est donné pour son pays corps et âme depuis le départ de Soglo du fauteuil présidentiel mais ici pour la révision de la constitution vraiment elle a trahi le peuple majoritaire par ses propos elle n à pas été bien inspiré pour tirer au bon endroit mais on peut comprendre que son âge de raison s espire.

  • Avatar commentaire
    Samuel 2 mois

    Que Dieu bénisse le Bénin

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 2 mois

    ISIDOR DOKPA , D’OU VENEZ-VOUS ?
    QUI A DU TEMPS A LIRE VOTRE PERTE DU TEMPS QUE VOUS AVEZ ECRIT ?
    LA SORCI..ERE A VENDU TOUT CE QUE TOUT LE MONDE SAIT .
    INTENTEZ UNE ACTION EN JUSTICE CONTRE ELLE SERAIT LA MEILLEURE SOLUTION QUE DE VENIR ETALER DES MOTS SANS SENS DU DEBUT A LA FIN .
    DANS TOUT CELA , c’est talon que j’accuse .
    COMMENT TALON S’EST HARA -KIRI EN CONFIANT LE PILOTAGE DE CE DOSSIER A UN NON COMPETENT !?
    ROSINE SOGLO EST SORTIE PAR LA FENETRE DE L’HISTOIRE .
    HERITAGE DE LA SORCI..ERE.

    • Avatar commentaire
      [email protected] 2 mois

      Les députés pro Talon sont dans leur droit.Mais quand ils prennent de l’argent pour faire ce qu’ils viennent de faire eux et leur financier devraient être frappés parl’article 75 de la loi fondamentale.Etant dans un pays où tout le monde est corrompu,oû tout le monde crie et personne ne s’occupe du réel tout se passe comme si la corruption est légalisée.Bonne journée à tous.
      Oloussodji

  • Avatar commentaire
    bito 2 mois

    Je me demande pourquoi elle ne fait pas don de l’argent reçu aux gens qui ont de difficultés à manger deux fois par jour,

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    La grand-maman, et Dieu sait que nombre on des choses à lui reprocher, a donné une leçon à tous.

    En disant ce que tout le monde sait (argent contre vote) et sans s’en exclure, elle a tarté – avec les députés qui ont voté non – le locataire de la Marina, pour le dégriser et lui rappeler que, comme dans les familles qui se respectent, au Bénin les “djagoudas” ne font pas encore la Loi.

    Je ne veux insulter personne, ni ne sais d’où TALON tient ça…

    Mais contrairement à ce qu’il affirme et semble tenir pour vrai, tout, ni tout le monde ne s’achète pas.

    Même au Bénin.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 mois

      “Dieu sait que nombre a des choses à lui reprocher”

  • Avatar commentaire
    Gilou 2 mois

    Rosine Soglo a bien fait de tout balancer allez en justice un point tiret.

  • Avatar commentaire
    Isaac 2 mois

    C’est un moindre mal quand on voit qu’aujourd’hui un escroc pourrait devenir Président en france; ne venez pas crier au scandale ici. Elle a bien fait