Surveillance des frontières : Les Etats-Unis renforcent 152 policiers béninois

Surveillance des frontières : Les Etats-Unis renforcent 152 policiers béninois

Avec pour objectif une surveillance plus rigoureuse et efficace des frontières béninoises, ils sont 152 fonctionnaires de l’unité spéciale à bénéficier de ce stage

Cybercriminalité: Atr cyber s’installe au Bénin pour protéger les entreprises

Dans la perpétuelle lutte en matière de surveillance des frontières, les Etats-Unis d’Amérique viennent outiller davantage la police béninoise. Pendant 04 semaines et au moyen de cours théoriques et pratiques, 15 agents de la marine américaine se sont employés à former 152 fonctionnaires de l’Unité Spéciale de Surveillance des Frontières (USSF) de la police.

Sur initiative du ministère de l’intérieur en collaboration avec l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Frontières (ABGIF) et financé par les Etats-Unis d’Amérique (USA), les forces de l’USSF-POLICE du Bénin ont suivi pendant un mois environ une formation de renforcement de capacité. Avec pour objectif une surveillance plus rigoureuse et efficace des frontières béninoises, ils sont 152 fonctionnaires de l’unité spéciale à bénéficier de ce stage. Les formateurs américains ont approfondi les connaissances des hommes en uniforme notamment sur les techniques de tir, le renseignement, la gestion de l’information, la patrouille,… Selon Lucy Tamlyn ambassadrice des USA près le Bénin, « La sécurité des frontières constitue un intérêt commun pour les Etats-Unis et le Bénin. Nous devons travailler ensemble en vue de rendre nos pays plus sécurisés face aux menaces des groupes terroristes, des narcotrafiquants et des individus qui cherchent à troubler l’ordre social ».

Le stage de cette frange de l’USSF-POLICE s’inscrit clairement dans la prévention des menaces  éventuelles à la sécurité des frontières béninoises. « Le stage de formation vient à point nommé pour préparer et qualifier nos hommes qui interviennent dans ces zones frontalières et névralgiques du territoire national », confirme Ouorou Baro Monra le représentant du ministère de l’intérieur.

La formation, qui s’est soldée par une remise d’attestation de fin de stage, ne laisse pas sans mot les fonctionnaires stagiaires bénéficiaires de cet enseignement. Aux dires de leur porte parole Casimir Agbidinoukoun, ils s’efforceront de restituer à leurs collègues absents les acquis de cette formation. Il promet : « Nous nous engageons à faire des recyclages périodiques dans nos différentes unités et perfectionner nos acquis et nous rendre plus professionnels dans nos missions ».

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Tonagnon 5 mois

    Quel est l’intérêt de ce sujet pour mériter un article?