Lutte contre la criminalité dans le Wap: réflexion sur la sécurisation des aires protégées

Lutte contre la criminalité dans le Wap: réflexion sur la sécurisation des aires protégées

« Coordonner la lutte contre toutes les formes de criminalité dans les aires protégées ». C’est l’objet d’un séminaire de trois jours sur la sécurisation du complexe transfrontalier Wap

Bénin: « Le président rentre très bientôt…», annonce Sacca Lafia

L’ambassade de France en collaboration avec les autorités en charge de la protection du complexe transfrontalier W-arly-pendjari (Wap) du Bénin, du Burkina Faso et du Niger, a initié un séminaire de trois jours pour repenser en synergie la sécurité dans les différents parcs nationaux, en vue d’un meilleur développement du tourisme. Ce séminaire a été officiellement lancé ce mardi 25 avril 2017 à Cotonou.

« Coordonner la lutte contre toutes les formes de criminalité dans les aires protégées ». C’est l’objet d’un séminaire de trois jours sur la sécurisation du complexe transfrontalier W-arly-pendjari (Wap) du Bénin, du Burkina Faso et du Niger, qui se tient à Cotonou. Officiellement lancé dans la matinée de ce mardi 25 avril 2017, ce séminaire est une initiative de l’ambassade de la France au Bénin.

Le braconnage, le trafic d’enfants, la contrebande de produits alimentaires, la multiplicité des conflits intérieurs, sont entre autres, les problèmes qui minent le développement touristique des pays ayant en partage le complexe transfrontalier W-arly-pendjari (Wap). Le séminaire permettra aux différentes autorités chargées de la protection de ce complexe, de travailler en synergie pour lutter efficacement contre l’insécurité dans le secteur du tourisme, en vue de faciliter son développement.

En plus des responsables en charge de la protection du complexe transfrontalier Wap des pays concernés, plusieurs autorités de la sécurité publique du Bénin et une délégation de l’ambassade française, ont également répondu présent au lancement de ce séminaire. C’est Charles Martin Kakpo, directeur adjoint de cabinet du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, qui a prononcé le discours de lancement dudit séminaire. Il a salué la détermination et le dévouement dont font preuve les pays et institutions présents au séminaire, pour accompagner le Bénin dans sa lutte contre l’insécurité.

A en croire le représentant du ministre Sacca Lafia, l’attirance que suscitent les parcs nationaux chez les touristes, exige des soins particuliers en vue d’une meilleure sécurisation. Il invite les participants à partager leurs expériences et à travailler à partir d’objectifs renouvelés, afin d’assurer la sécurité de ses concitoyens. Pour le colonel Bruno Manin, attaché de sécurité intérieure à l’ambassade de France, ces trois jours de conférence vont leur permettre de réfléchir à la protection civile en plus du développement de ces régions touristiques.

« Nous allons travailler en synergie et coordonner les connaissances du terrain, en vue d’assurer la sécurité des animaux et des population environnantes » assure-t-il

Commentaires

Commentaires du site 0