Manque de bus à l’Uac : Mme Attanasso invite le privé à soulager les étudiants

Manque de bus à l’Uac : Mme Attanasso invite le privé à soulager les étudiants

Si les étudiants de Cotonou sont desservis par des bus de l’Uac, tel n’est pas le cas pour ceux résidant à Glodigbé et Misséssinto.

Bénin – Lancement officiel du Bac : Marie-Odile Attanasso invite les candidats à la concentration

Marie-Odile Attanasso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a à cœur les problèmes des étudiants. C’est du moins ce que l’on peut dire après sa sortie sur la télévision privée Canal 3 Bénin. Invité de l’émission « Zone franche », le dimanche 16 avril 2017, elle a invité le privé à investir dans le domaine des œuvres universitaires, plus spécifiquement dans le transport, car les étudiants éprouvent des difficultés en la matière.

Consciente de ce que l’Etat est limité dans ses moyens eu égard au nombre croissant d’étudiants d’année en année, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Marie-Odile Attanasso, a dimanche 16 avril 2017, lancé un appel aux privés afin qu’ils puissent à travers leur contributions, soulager les difficultés des étudiants.

Si les étudiants de Cotonou sont desservis par des bus de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), tel n’est pas le cas pour ceux résidant à Glodigbé et Misséssinto. En effet, ces étudiants éprouvent d’énormes difficultés à se rendre au cours. C’est pour résorber leur triste situation, que le ministre a fait cette sortie.

« Je pense que l’accès aux services et œuvres sociales doit se moderniser aussi » a-t-elle déclaré.

Pour ce faire, le privé doit rentrer dans l’offre de prestation de service aux étudiants. Elle soutient que tous les pays qui ont amélioré les conditions de vie des étudiants, l’ont fait avec la participation du privé. « Nous avons actuellement 7 bus pour transporter tous les étudiants » s’est désolée le ministre, avant d’indiquer qu’il est temps que ce secteur puisse être ouvert au privé.

Ce faisant, ajoute-t-elle, les étudiants pourront être plus facilement transportés et se rendre aussi au cours plus aisément. Selon ses explications, l’Etat ne peut pas toujours garder ces prérogatives parce que le nombre d’étudiants augmente de manière exponentielle tandis que les moyens de l’Etat s’amenuisent de jour en jour.

« Avec l’intervention du privé, nous aurons un nombre important de bus sur toutes les lignes », a laissé entendre Marie-Odile Attanasso.

A préciser que l’Etat va encadrer ce mode de fonctionnement, et si possible le subventionner pour que le prix des tickets des bus ne connaisse pas d’augmentation

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Amaury 7 mois

    Voilà une ”nullarde” qui a toujours voulu être ministre mais qui a l’oeuvre s’illustre dans des pitreries.
    Madame la ministre, un bon dossier PPP avec les amis de votre patron règlerait le problème non ?
    Bande de…..

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 7 mois

      Amaury tu m’as devancé , que ces es.crocs commencent par envoyer leurs taxis aux étudiants , sinon ” caillasses ” à gogo chers amis étudiants , les assurances vont payer