Bénin/Cartographie: L’Ue et le Pnud transmettent 15.500 photos aériennes au gouvernement

Bénin/Cartographie: L’Ue et le Pnud transmettent 15.500 photos aériennes au gouvernement

Ces images ont été réalisées entre 2015 et 2016 par le Consortium de firmes IGN France Internationale et IMAO.

Effondrement d’un immeuble à Djougou : Le ministre tonato déplore le laxisme des autorités communales

La salle de conférence du ministère du cadre de vie et du développement durable a servi de cadre hier mardi 11 avril 2017, à la remise officielle des photos aériennes au gouvernement, dans le cadre de la modernisation de la cartographie du Bénin.

La cartographie de base du Bénin date des années 60 et son renouvellement était devenu une nécessité pour une meilleure planification spatiale. C’est alors que le projet d’appui à la préservation et au développement des forêts galeries et protection de cartographie de base numérique (Papdfgc), d’un budget de 5, 2 milliards  FCFA, a été mis en place en 2013 avec l’accompagnement de l’Union européenne (Ue) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud). Les 15.500 photos aériennes prises dans le cadre de ce projet et qui couvrent tout le territoire béninois ont été transmises hier 11 avril 2017 au gouvernement béninois par l’entremise du ministère du cadre de vie et du développement durable.C’était à la salle de conférence dudit ministère en présence des personnalités à divers niveaux.

Ces images ont été réalisées entre 2015 et 2016 par le Consortium de firmes IGN France Internationale et IMAO. Dans son speech, le coordonnateur du système des Nations Unies au Bénin, chef de fil des partenaires techniques et financiers, Siaka Coulibaly, a précisé qu’elles constituent le premier livrable attendu de la composante 2 du projet dont le but visé est le renforcement de la politique de conservation et de gestion des forêts communautaires, et leur prise en compte dans la base cadastrale et cartographique du Bénin.

Les données photographiques numériques actualisées de haute résolution pourront servir de base d’information sur l’état actuel d’occupation de l’espace national et des territoires communaux, d’outils de planification et de gestion des questions urbaines, domaniales, sécuritaires, des limites formalistes internes avec les pays voisins, d’outils de conception, d’analyse et de gestion du territoire et des ressources telles que les cartes thématiques, le cadastre etc.

Tout en formulant des remerciements aux partenaires, le ministre du cadre de vie José Didier Tonato, a souligné que le Papdfgc est articulé autour de deux objectifs à savoir : la réduction des causes et effets des inondations par la promotion de la conservation, et de l’utilisation durable des forêts galeries de la basse vallée du fleuve Ouémé ; et la fourniture d’une cartographie numérique de base actualisée pour l’ensemble du pays.

Le ministre a pris l’engagement de veiller à ce que ce projet ne soit pas vidé de ses objectifs initiaux et contribue effectivement à l’atteinte des grands défis que le Bénin s’attache à relever

Communiqué de presse

Le renouvellement de la cartographie de base du Bénin, datant des années 60,était devenu une nécessité pour une meilleure planification spatiale du développement.

Le Projet d’Appui à la Préservation et au Développement des Forêts Galeries et Production de Cartographie de basenumérique (PAPDFGC) a été mis en place en novembre 2013, avec l’appui de l’Union européenne (UE) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Les 15;500 photos aériennes couvrant le territoire national réalisées dans le cadre dudit Projet ont été remisesofficiellement ce jour à Monsieur José TONATO, Ministre du Cadre de vie et du Développement Durable,par l’AmbassadeurJosep COLL, Chef de la Délégation de l’Union européenne au Bénin, et Monsieur Siaka COULIBALY, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Bénin.

Les photographies aériennes alimenteront une base de données géographiques actualisées, un modèle numérique de terrain, des orthophotos, des cartes topographiques et un géo portail informatif sur internet. Tous ces éléments sont utiles pour l’établissement des cartes topographiques détaillées de grande précision, la gestion des ressources naturelles, la lutte contre les inondations, les effets néfastes des changements climatiques et la gestion des catastrophes naturelles, l’agriculture, la planification urbaine, l’aménagement du territoire, etc.

Le Gouvernement du Bénin envisage dans son Programme d’Actions pour la période 2016-2021, le développement équilibré et durable de l’espace national, à travers la réalisation de grands projets urbains améliorant le cadre de vie des populations, la correction des disparités spatiales et la réduction des inégalités en termes d’accès aux services publics. La cartographie de base numérique en cours de réalisationsera sans nul doute un outil utile pouvant aider à la prise de décision en matière de planification dans tous les secteurs au Bénin..

Les photographies aériennes ont été prises en 2015 et 2016 par le Consortium de firmes IGN France International et IMAO, recruté pour réaliser la mission de la cartographie de base numérique du territoire national. Elles permettront de réaliser un Modèle Numérique de Terrain (MNT) très précis, des ortho photos de haute résolution, des cartes topographiques à différentes échelles (1:50 000, 1:200 000, mais aussi une carte générale couvrant l’ensemble du pays au 1:600 000) ; et enfin, un géo portail informatif, qui permettra une large diffusion des données sur internet.

Le Projet d’Appui à la Préservation et au Développement des Forêts Galeries et Production de Cartographie de base numérique (PAPDFGC) est d’un budget total de 8.300.000 euros. Il a été lancé officiellement le 07novembre 2013, avec l’appui de l’Union européenne dans le cadre de l’Alliance Mondiale Contre le Changement Climatique (AMCC), pour un montant de 8 millions d’euros (5,2 milliards FCFA) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à hauteur de 300.000 euros (environ 200 millions FCFA). Il bénéficie également du soutien du Gouvernement du Bénin et des communes.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Che Guevara 6 mois

    Decidement nous negres francophones nous ne pourront rien faire sans les autres.
    Combien coutent un drone Haute definition de nos jours sur le marché chinois. Pas grande chose.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 6 mois

    BOn, hum… En attendant, vu que le monde entier est cartographié (disponible sur Internet: GoogleMap) et que l’Afrique n’a pas encore lancé un satellite commun à l’UA ou la CEDEAO, je propose qu’on fasse avec.

    “Avec tous les géographes; géomètres et…autres…acteurs du domaine que le Bénin…” le problème est plutôt là. Les “acteurs” béninois auront-ils les moyens, appuyés par une volonté politique, d’exploiter ces images ?

    • Avatar commentaire
      Che Guevara 6 mois

      Avec les satellite c’est du “chacun pour soi”pour l’instant. Le nigeria a le sien, l’angola,et d’autres. Mais rien en commun.

  • Avatar commentaire
    Tchité 6 mois

    Eblaou!!! Avec tous les géographes; géomètres et des millions d’autres auteurs et acteurs du domaine que le Bénin forme depuis plus d’un demi siècle, c’est à des étrangers que le gouvernement a fait appel pour produire une cartographie de developpement.

    C’est encore pire, car la cartographie actuelle du monde est erroné et néocoloniale avec des insertion géopoliques, donc remplie de déformations qui servent les intérêts du colons. Donc il faudra une contre expertise et contre examination pour sa correction.

    Qu’en disent/diront-t-ils sur l’espionage par ces tiers? Quel état /gouvernement normal au monde devra confier la cartographie de son pays a’ des etrangers.

    Notre pays se crée trop de problèmes et c’est surtout par ses intellectuels tarés.

    On a vu comment cela s’est terminé en Cote d’Ivoire lorsque sous le couvert des Nations Unies, la France a fourni de informations importantes aux rebelles dans leur marche sur Abidjan lorsqu’ils ont pu contourner l’armée régulier. La suite on la connait très bien.

    Quelle naïveté!!!