Nouveau plan de développement du secteur éducatif: Les médias s’approprient son contenu

Nouveau plan de développement du secteur éducatif: Les médias s’approprient son contenu

Pour garantir à la jeunesse un meilleur avenir en termes d’emploi, il faut donc privilégier un système axé sur la formation professionnelle et technique.

Bénin : Les activités de la Fashs/Uac officiellement lancées
Grève au secondaire: Que de temps perdu et d’échecs prévisibles !
Partages

Pour mieux les impliquer dans la mise en œuvre efficace d’un nouveau plan de développement du secteur de l’éducation, le secrétariat technique permanent du plan décennal pour le développement du secteur de l’éducation (Stppddse), a organisé un atelier d’appropriation du nouveau document pour les médias. C’était le mardi 28 mars dernier à son siège à Cotonou.

A quelques semaines de l’entrée en vigueur d’un nouveau plan de développement du secteur de l’éducation, le secrétaire technique du plan système éducatif béninois, a voulu impliquer les médias pour une mise en œuvre parfaite du plan. C’est ce qui explique l’organisation de cet atelier auquel ont pris part des journalistes de trois différents médias (presse écrite, radio et télévision), venus de toutes les régions du Bénin.

Après la publication le 02 mars passé  du rapport du diagnostic du système éducatif  national, les experts du Secrétariat technique permanent du plan décennal pour le développement du secteur de l’éducation (Stppddse), ont annoncé la mise en œuvre d’un nouveau plan pour améliorer le système éducatif béninois. Les journalistes ont suivi quatre grandes communications. La première qui concerne la clarification et l’approfondissement des notions journalistiques a été animée par le Dr Pascal Zountchémè, directeur du Centre africain de formation et de perfectionnement des journalistes (Cafpj).

A sa suite, ils ont suivi une communication de Guy Constant Ehoumi, président de l’Odem, qui a exposé sur les règles déontologiques du métier de journaliste. La troisième communication animée par Mohamed Aboubakari, a consisté à expliquer aux journalistes les éléments qui entrent en ligne de compte dans la rédaction d’un article de presse.  Enfin, l’honneur est revenu au professeur Adel Rahman Baba Moussa, secrétaire technique permanent, de dévoiler ce plan. Selon lui, ce nouveau plan va spécifiquement régler le problème formation-emploi, considéré comme un des défis majeurs auxquels le système actuel se trouve confronté.

« Notre  système ne fait que remplir la tête des apprenants de théories qui ne les disposent pas à se prendre en charge après leur  formation », regrette le professeur ajoutant que « le système éducatif  actuel est dépassé ». Selon lui, il faut trouver une nouvelle formule adaptée au contexte du marché de l’emploi de notre temps.

Pour garantir à la jeunesse un meilleur avenir en termes d’emploi, il faut donc privilégier un système axé sur la formation professionnelle et technique. Et à l’en croire, le comité qu’il dirige entend proposer dans le nouveau plan éducatif qui sera publié en mai prochain, une méthode qui tient compte de l’adéquation formation-emploi.

Après leur  avoir présenté les points saillants du diagnostic et du nouveau plan en vue de les associer à sa mise en œuvre, le professeur Abdel Rahman Baba-Moussa a remis aux hommes de médias une lettre de mission.

Commentaires

Commentaires du site 0