Bénin : Déclaration des 60 députés qui ont voté pour la révision de la constitution

Bénin : Déclaration des 60 députés qui ont voté pour la révision de la constitution

Les 60 députés qui ont émis un vote positif disent qu’ils regrettent profondément le rejet de ce projet de loi par leurs collègues députés.

Bénin : Le PCB demande le retrait du projet de révision de la constitution

Le dossier du projet de révision de la constitution a refait surface hier à l’Assemblée nationale. Les soixante (60) députés révisionnistes, par la voix de leur porte-parole, l’honorable Aké Natondé, viennent de faire une déclaration à la tribune de l’hémicycle. A travers cette déclaration, les soixante députés qui ont émis un vote positif ce jour du 04 avril 2017, disent qu’ils regrettent profondément le rejet de ce projet de loi par vingt-trois (23) de leurs collègues députés. Selon les signataires de cette déclaration, c’était une occasion exceptionnelle qui leur était offerte de procéder à une mise à jour de notre loi fondamentale. Pour eux, notre constitution a aujourd’hui besoin d’un toilettage. Ainsi, les 60 députés entendent désormais saisir le projet gouvernemental afin de l’amender, le transformer et en faire un document consensuel.

Ils entendent aussi l’amender :

  • pour permettre l’abolition de la peine de mort dans notre pays, pour permettre à la Haute Cour de Justice de fonctionner effectivement afin de réduire la corruption et combattre plus efficacement l’impunité
  • pour permettre un financement public conséquent de l’activité politique et des partis politiques
  • et pour permettre aux femmes de ce pays, majoritaires dans notre société, d’être enfin mieux représentées au parlement dès 2019.

DECLARATION DU GROUPE DES 60 DEPUTES

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

Honorables députés, chers collègues, Mesdames, Messieurs,

Le mardi 4 Avril 2017, à la fin d’un débat vigoureux mais éminemment démocratique, notre Assemblée Nationale a procédé à un vote qui figurera sans aucun doute en lettres d’or dans les annales de notre histoire constitutionnelle.

Invité à se prononcer sur la prise en considération du projet de révision de la constitution du 11 Décembre 1990 introduit par le Président de la République, notre parlement a refusé la prise en considération parce que, malgré soixante (60) votes favorables sur quatre-vingt-trois (83), vingt-deux (22) députés ont répondu NON et un (01) s’est abstenu.

Ainsi, conformément à notre constitution, ces vingt-trois (23) députés ont empêché d’atteindre la majorité des trois quarts qu’exige notre loi fondamentale qui a fait de la notion de consensus un principe à valeur quasi biblique.

Nous, groupe des soixante (60) députés ayant émis le 4 Avril 2017 un vote positif, tenons à dire solennellement à notre peuple, à l’Afrique tout entière et au monde, que nous regrettons profondément d’avoir râté par le fait de nos vingt-trois (23) collègues, l’occasion exceptionnelle qui nous était offerte de procéder à une mise à jour de notre loi fondamentale. Malgré nos interrogations et nos doutes, nous ne questionnerons pas ici les motivations réelles de ces vingt-trois (23) députés, dont certains, parmi les plus importants, avaient adopté en commission, avec enthousiasme, le rapport qui recommandait à la plénière d’autoriser la prise en considération du projet gouvernemental. En effet, à la commission des lois, un (01) seul avait dit non àce rapport.

Nous renonçons également à rechercher pourquoi, au nombre des vingt-trois (23) députés, quelques-uns avaient assuré leur groupe parlementaire qu’ils voteraient pour la prise en considération du projet. Certains d’entre eux sont même allés jusqu’à affirmer cette conviction dans le débat général, juste quelques minutes avant d’aller à la tribune faire exactement le contraire de ce qu’ils venaient de dire. Nous n’avons pas besoin de donner à ceux-ci un cours d’éthique ou de déontologie parlementaire.

Nous savons depuis longtemps que certaines télécommandes sont particulièrement puissantes, voirepour certains, irrésistibles. Mais il est temps de mettre fin à certaines déclarations tendancieuses qui n’honorent ni notre parlement, ni leurs auteurs, et qui, au demeurant, n’atteindront certainement pas les objectifs électoralistes qui les ont poussés à planifier et à exécuter leurs actes répréhensibles. Notre peuple est mûr, et c’est un gardien plus vigilant qu’on ne le croit.

C’est ce peuple que nous, du groupe des soixante (60) députés, prétendons servir, et pas un homme, ou un régime, ou encore moins d’autres intérêts inavoués.

Tous les députés béninois savent très bien que notre constitution a aujourd’hui besoin d’être rafraîchie.

Nous savons bien que le dilemme formulé comme suit : «  ou bien donner à manger au peuple qui a faim, ou bien réviser la constitution », est une manipulation honteuse de l’opinion publique et du peuple. Car nous savons tous que, pour qu’un pays soit bien géré, il faut qu’il ait de bonnes institutions, et qu’il les fasse fonctionner correctement. Nous autres, du groupe des soixante (60) députés, nous voulions nous saisir du projet gouvernemental :

  • Pour l’amender, le transformer, en faire un document consensuel ;
  • Pour permettre l’abolition de la peine de mort dans notre pays, ici et maintenant !
  • Pour permettre à la Haute Cour de Justice de fonctionner effectivement afin de réduire la corruption et combattre plus efficacement l’impunité ;
  • Pour permettre un financement public conséquent de l’activité politique et des partis politiques,réduire ainsi drastiquement l’influence des  «  télécommandes », néfaste à toute bonne pratique démocratique ;
  • Pour permettre aux femmes de ce pays, majoritaires dans notre société, d’être, enfin mieux représentées, et ce,dès 2019, à l’Assemblée Nationale.

Tout cela était possible, Le Président de la République avait donné feu vert à tous les amendements, il avait d’office accepté que les députés jouent entièrement leur rôle. Il avait donc ainsi accepté tous les amendements qu’adopterait l’Assemblée Nationale.

Cela, nous le savions tous. Et pourtant, ce sont les considérations politiciennes, les calculs étroitement partisans et quelques considérations obscures qui ont prévalu et qui ont fait échouer le projet.

C’est dommage !

Mais, ce n’est que partie remise. Parce que nous demeurons déterminés et mobilisés autour de ces enjeux nationaux et patriotiques majeurs, et nous continuerons de conjuguer nos efforts à cette fin.

Notre espoir aujourd’hui, et notre appel sincère, est que tous les patriotes de ce pays, tous les démocrates,tous les députés à l’Assemblée Nationale, se rassemblent rapidement autour des intérêts majeurs du Bénin, qu’ils consolident notre démocratie en rénovant notre système politique pour mieux gérer le pays.

En 1990, nous avons allumé en Afrique une flamme qui brille encore, qui brillera toujours !

Aujourd’hui, nous pouvons faire mieux encore.

Nous pouvons étonner le monde.

Enfants du Bénin, debout !

Vive la Démocratie !

Vive le Bénin !!!

Ont signé :

  1. – ABIMBOLA Jean-Michel
  2. –ALLADATIN Orden
  3. –ADOMAHOU Jérémie
  4. – AGBELESSESSI C. Alexis
  5. – AGBODJETE H. Justin
  6. – AGONKAN Gildas Habib
  7. – AGOUA Edmond
  8. – AGUEMON Badirou
  9. – AHIVOHOZIN Norbert
  10. – AHONOUKOUN Tossou Marcellin
  11. – AHOUANVOEBLA Augustin
  12. – AKE Natondé
  13. – AKISSOE Houédougbé Noël
  14. – AKOTEGNON Raphaël
  15. – AMOUSSOU A. M. Bruno
  16. – BAGOUDOU Z. Adam
  17. – BAKO ARIFARI Nassirou
  18. – BAGANA Gilbert
  19. – CHABI KATOTCHA Maurice
  20. – DAGNIHO Rosine
  21. – DEGBEY Kuadjo Jocelyn
  22. – DEGLA A. Benoît
  23. –DJIMA K. Adolphe
  24. – DONWAHOUE Yétonvè Janvier
  25. – ESSOU Noudokpo Pascal
  26. –GBADAMASSI Rachidi
  27. -GBAHOUNGBA David
  28. – GBAMIGBADE Joseph
  29. –GBENONCHI Gerard
  30. – GBENOU Paulin
  31. – GBIAN Robert
  32. – GOUNOU Salifou Abdoulaye
  33. – HOUANGNI Parfait
  34. – HOUDE Aditi Valentin
  35. – HOUDEGBE Octave Cossi
  36. – HOUNDETE Eric
  37. – HOUNGBEDJI Adrien
  38. – HOUNGNIBO Lucien
  39. – IDJI Kolawolé
  40. – KASSA D. Barthélémy
  41. – KATE Sabaï
  42. – KORA GOUNOU Zimé
  43. – NAGO Coffi Mathurin
  44. – NOBIME Agbodranfo C. Patrice
  45. –N’OUEMOU Domitien
  46. – OKOUNDE Jean Eudes Kotchikpa
  47. – OKOUNLOLA Biaou Akambi
  48. –PADONOU Corneille
  49. – PRUDENCIO Claudine
  50. – SADO Nazaire
  51. –SANNI Yibatou épse GLELE
  52. – SOSSOU Dakpè
  53. – TCHOBO Valère
  54. – TOGNI Cyprien
  55. – VLAVONOU Louis
  56. – YAHOUEDEOU François Janvier
  57. – YEHOUETOME Boniface
  58. – YOUSSOUFOU A. Bida N.
  59. – ZINSOU Edmond
  60. – ZOUMAROU W. B. Mamoudou

Commentaires

Commentaires du site 42
  • Avatar commentaire

    Au lieu de sortir des cris de vierge effarouchee, ils n’ont que dire sous serment avec consequence de poursuite penales en case de parjure et obstruction de la justice si
    1- OUI ou NON ils ont recu de l’argent du gouvernement et/ou de Talon
    2- Ce a quoi cet argent est destine ?
    3- Les disposoitions legales et budgetaires qui autorisent ce tranfert d’argent a leur profit
    4- Ce qu’ils ont fait de cet argent ( jusqu’au centime)
    5- Les conversations qui ont eu lieu entre Talon, ses missi dominici et eux

    Quand ils auront repondu a toutes ces questions ils pourront venir parler

    Quand ils auront fait tout

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 6 mois

    Et la manipulation éhontée continue. Suppression de la peine de mort ? Vous voulez rire. Le Benin comme toutes les anciennes colonies françaises s’alignent sur toutes les décisions politiques prises en France. À partir de la minute où la peine de mort avait été supprimée en France, cela était de facto valable pour le Benin. Que ces députés sans honneur et sans dignité aillent raconter leurs bobards à leurs semblables.

  • Avatar commentaire
    Capo 6 mois

    Donc ce sont les 60 députés ça. Moi je ne voterai plus pour eux. C’est suicidaire de réfléchir une constitution ainsi. Je félicite les 23 qui ont bloqué le processus. Oui on a besoin de réviser la constitution mais ni en ces termes ni en cette forme sauvage qui assouvit le dessein orgueilleux d’un seul individu. C’est triste qu’ils osent faire les victimes. Au Benin on aura tout vu. Ils croient nous émouvoir ? Ils pensent nous convaincre ? Non ! Ils se trompent. Et je pense qu’il faut les renvoyer à leur conscience…

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 6 mois

    @”azognon”. je le pense aussi (que “Azo Gnon*”). C’est pourquoi je propose d’arrêter de bavasser et que le gouvernement de s’y mettre (au travail).

    (* Le travail est un trésor: trad. non littérale).

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 6 mois

      “que le gouvernement s’y METTE (au travail)”

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Le laboureur et ses enfants ? Un trésor est caché dedans…

  • Avatar commentaire
    Azognon 6 mois

    Presque tous les intervenants de ce forum semblent n’avoir pas allumé leur cerveau. Le béninois est coutumier des blocages inutiles. Je comprends que des articles proposés dans le projet de constitution posent problème. Le mieux aurait été d’accepter le projet et de soumettre chaque article à la réflexion et au besoin, l’amender et retenir ce qui convient. A cette allure, qui pourra réviser cette constitution qui malgré la stabilité relative qu’elle a créée, a aussi montré ses limites dans maintes occasions. Maintenant, l’autre profite pour se dédier. Réfléchissez un peu, chers compatriotes et soyez moins jaloux de la prouesse des autres. C’est ce que je pense.

    • Avatar commentaire
      Amaury 6 mois

      @Azognon,

      Dès qu’on critique quelqu’un ou quelque chose au Bénin, c’est qu’on est jaloux ???? Apparemment c’est vous qui avez éteint votre cerveau. Soit vous le faites exprès comme tous ceux qui déplorent ce vote négatif soit vous ne comprenez rien. Le projet a eu le bon sort, le sort utile pour le Bénin. Les amendements n’avaient aucune chance de passer et s’ils passaient, Pata dans sa mauvaise foi pourrait refuser de promulguer et demander une deuxième lecture si les propositions qui doivent lui permettre de bien siphonner les caisses de l’Etat, de bien nous endetter et d’aller se planquer quelque part n’étaient pas prises en compte. Par ailleurs, la CC allait en casser beaucoup à l’exemple du mandat unique. Et, ce sera des mois de procédures et de débats infinis. Pendant ce temps, les vraies réformes vont attendre, le peuple doit se serrer les ceintures alors que Pata et ses proches seraient entrain de se goinfrer.

      Vous trouvez normal qu’un Président qui voulait diminuer ses pouvoirs demandent que désormais les propositions de loi doivent recevoir son avis conforme avant d’être débattues à l’assemblée.

      Qu’il se dédise c’est son problème. Il a montré qu’il est un homme sans parole. Je ne suis pas loin de passer qu’il a organisé tout ça pour revenir sur sa promesse car il aurait pu attendre quelque temps, reprendre ce ”chiffon” qu’il a appelé projet et le retourner pour débat.

      Qu’il fasse 50 ans au pouvoir, personnellement je m’en contrefiche car quel que soit le nombre d’année, ca finit toujours.

      Pour finir, ne l’oublions pas, 2021 est si proche mais si loin et beaucoup de choses peuvent se passer avant.

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 6 mois

        Quel esprit sain visite en ce moment Amaury ! Que cet esprit fasse aussi un tour chez agadjavi et tundé ; sans oublié Joe et Franck qui se préparent à l’accueillir car leurs différents posts en ce moment sont des surprises concernant la gouvernance des amateurs ruptucons

        • Avatar commentaire
          aziz 6 mois

          hélas…ollah..je crois que tu te trompes..en mettant ta confiance..en la confiance…en ces gens..là…pour le capacité à avoir le discernement qui sied

          Nous sommes au bout….d’un certain logiciel de pensée..de culture..et d’actions politiques

          bagoudou adam,dégla et quelques personnes..dont l’existence…meme et leur visibilté…dépend de yayai boni…en arrive…à vouloir..adopter…ce chiffon de const…est supprenant et atteste..que l’etre humain est complexe…

          J’assume,je réclame..je persiste et je signe…qu’il y a dans ce pays..des jeunes officiers….qui viendront tot le matin…mettre de l’ordre..

          C’est dans la dialectique des choses.

          quand celà…arrivera..je serai porté en triomphe..

          • Avatar commentaire
            OLLA OUMAR 6 mois

            Aziz , tu as raison de citer bagougou , degla et certains de la FCBE qui ont joué avec le diable es.croc de talon , au lieu d’aller franco et direct pour le NON à ce projet .
            Bagoudou , lui le neveu que yayi a fait , veut retourner à son ancien employeur de talon l’es.croc , et puis lui degla , yayi aurait pu le laisser au benin au lieu de l’évacuer en Afrique du Sud ,

      • Avatar commentaire
        sonagnon 6 mois

        Connaissant les prises de pose d’Amaury, je savais qu’il ne pouvait pas longtemps rester dans ce marigot trouble!!!

        Je l’ai supplié de n’accorder aucun crédit à ce minable qui est pire que YAYI BONI à tout point de vue!!!

        Même si YAYI était mauvais sur beaucoup de points, il avait un peur de l’opinion publique. Mais cet ordonnateur d’empoisonnement n’a pas la crainte de DIEU et n’a même pas de coeur.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 6 mois

      Azogan vous les ruptucons avec talon l’es.croc ne perdez plus de temps aux beninoises et beninois

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Des vrais godillots, des pantins, des corrompus, Ah certains non hélas! Un bon nombre. Des Sans vergogne. Les béninois vous enlèveront vos mandats. Bientôt ce sera le sauve qui peut dans votre camp. J’ai beau analysé le bien fondé de votre démarche. J’y comprends rien sauf Stupidité. Ridicule, heureusement qu’il ne tue pas. Des comédiens sans talent. Portez plainte contre celle qui a tout balancé, Bande de voyous. J’ai un problème! Je ne sais pas respecter des voyous et des délinquants à col blanc qui n’ont pas honte de mentir à un peuple très humain comme le peuple béninois qui tire le diable par la queue et à quoi on assiste, à un tour de chauffe de cette bande de déshonorés. Honte à vous. Allez-vous noyer et que l’océan atlantique emporte tous ceux d’entre vous ont pris de l’argent pour voter cette merde et trahir le peuple. SPD

    • Avatar commentaire
      Gilou 6 mois

      Bravo. Il faut poursuivre la lutte. Ce sont de provocateurs ces députés. A croire qu’au Benin députés et honorables sont incompatibles et inconciliables avec l’honnêteté.

  • Avatar commentaire
    Baba Didier 6 mois

    Mais de qui se foutent ils ? Et les autres points controversés mandat unique ratification ? C’est quoi leur position. Dans ce genre de vote ce dont on a besoin c’est la position de chaque député pour l’adoption ou non des amendements comme on le sait pour les juges de la cour suprême aux États Unis. En effet si je comprends la déclaration ils étaient prêts et le président avec eux à concéder uniquement Le ponts qu’ils ont cité dans cette déclaration. Quid du mandat unique qui devait passer comme lettre à la poste alors que cela ne fait pas l’unanimité dans le pays… Bref leur marché de dupes n’est pas passé et qu’il s’en prennent à eux mêmes et qu’ils remboursent les prébendes touchées..

  • Avatar commentaire
    Amaury 6 mois

    Dans le communiqué, Il n’est nullement question de réintroduire le dossier. Ils ont fait une déclaration comme, je crois les FBCE. Cest leur droit.
    Toutefois, je suis quand même étonné que certains comme HOUNDETE, AMOUSSOU, IDJI, NAGO signent à cette déclaration après la grosse déception qu’ils ont été en votant pour la prise en compte.
    Ils devraient se cacher.

    • Avatar commentaire
      Rendos 6 mois

      C’est la nouvelle tribune

      • Avatar commentaire
        Rendos 6 mois

        C’est la nouvelle tribune qui a mis un titre sans avoir lu le contenu du communiqué

  • Avatar commentaire
    Attakoun 6 mois

    Si tu prend l’argent tu dois dit quelque chose ces députés qui dise ça as tous des hautes école dans le pays si il ne réagis pas ‘talon va les bloquer Mr le président Patrice talon tous les députés de 7 em législature sais bien que le projet ne passera pas fait beaucoup attention à eux Il son tous à côté de yayi avent

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 6 mois

    Ces 60 députés sont vraiment achetés. Ils sont les seuls qui pensent qu’il faudrait attendre que cela soit écrit dans la constitution avant qu’ils ne reconnaissent aux femmes de ce pays leur mérite. Ils sont les seuls à penser qu’il faut que cela soit contenu dans la constitution avant que la peine de mort soit abolie. Cela fait combien d’année qu’il y a eu exécution de la peine de mort au Béni? Et ils attendent que cela soit constitutionalisé avant qu’ils ne s’ingénuent pour bien organiser des partis plitics dignes et les financer. Ne savent-ils pas que le Bénin pouvait avoir les meilleurs institutions mais tant que les hommes comme eux sont en vie, il manquera toujours des patriotes vertueux pour animer nos institutions. Ce n’est pas la constitution qui incite mais la volonté et l’amour de la patrie et non l’argent qui motivent les grands hommes pour leur pays.

  • Avatar commentaire
    Big 6 mois

    Ces éhontés n’ont pas compris que la messe est dite. Ces gens ont perdu tout sens des priorités et nous devons les balayer aux prochaines législatives!!
    Tournez cette page, il y a pleins de dossiers en instance, de lois à voter pour le développement de ce pays pour parler encore de révision

  • Avatar commentaire
    El-hadj 6 mois

    c’est simple à comprendre. ces 60 dépités veulent rentrer en possession de leur second acompte après service fait

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 6 mois

      Hadj, c’est vous qui avez raison.

      La menace de voir le robinet fermé (€€€), c’est ce qui les motive, sous l’impulsion de leur président (HOUGBEDJI), qui risque de se voir privé du chantier de +100 milliard pour des TP dans l’Ouémé.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 6 mois

    NOUS SOMMES EN POLITIQUE ET ;LA DEMOCRATIE QUI A INSTAURE LA LIBRE EXPRESSION LEUR DONNE DROIT .
    SEULS LES ENFANTS EN POLITIQUE ET LES SOUS -LETTTRES PEUVENT CRITIQUER CES DIGNES 60 DEPUTES .
    DE TOUTES LES MANIERES , TALON A DESORMAIS 60 DEPUTES QUI CONSTITUENT UNE MAJORITE POUR VOTER ET FAIRE PASSER SES LOIS EN REFORME.
    LES 23 DEPUTES CONDUIT PAR LA SORCI..ERE NATIONALE NOMMEE HONTEUSEMENT ROSINE SOGLO N’AURONT QUE LEURS YEUX POUR PLEURER .

  • Avatar commentaire
    N'KOUEI 6 mois

    Ces députes ce moqué de nous

  • Avatar commentaire
    Elias fedor 6 mois

    Le Président de l’assemblée nationale du Benin le 4/04/17 avais soupiré pour reconnaître enfin que le match est terminé et à demandé à ses collègues de passer à aure chose.Le géniteur lui même du probjet à pris acte du rejet et l’a annoncé sur plusieurs chaines nationales et internationnales.
    Alors les 60 députés que je respecte beaucoup veulent quoi au juste?
    La regle est claire;lorsque un projet de révision de la constitution est soumis à l’assemblée il passe au vote à la plénière et quand on obtient pas 63 députés qui votent OUI le projet est retourné à l’envoyeur point barre.
    On doit faire de la comédie maintenant pour passer en force ce projet? On est où là?
    60 députés soyez de beaux perdants et on en parle plus.Faites votre job la nature vous suit

  • Avatar commentaire
    sonagnon 6 mois

    Au non de quoi doit on faire confiance à ces députés???

    Alors que TALON se livre à une gouvernance calamiteuse pire que tout ce qu’on a vu depuis le renouveau démocratique, qui d’entre eux a essayé d’interpeler le gouvernement sur le COTON, LE PVI les marchés gré à gré le népotisme etc….???

    Aucun d’eux!!!
    Ils sont disqualifiés pour parler au nom du peuple!!!

    Que les 22 patriotes du parlement se tiennent encore prêts pour faire échec à une nouvelle manoeuvre de Patrice TALON pour échapper à la justice dans 4 ans!!!

    La traîtrise ne passera pas!!!

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    CHERS DEPUTES LE MATCH ET LA PROLONGATION SONT TERMINES. ALLEZ VAQUER A VOS OCCUPATIONS QUOTIDIENNES. J’INVITE LA REDACTION A NE PLUS NOUS DIFFUSER LES GEMIADES DES EXPERTS DE TOUT BORD, LES DEPUTES ET LEURS ELUCUBRATIONS.C’EST DE LA DEMOCRATIE. DU JOURNALISME DINVESTIGATION SVP LE PVI? LE PAG ? LES PROJETS? LES MARVERSATIONS? LES CONLITS D’INTERET
    …ETC. ON VEUT SUIVRE LES ACTIONS DU GOUVERNEMENT. INFORMEZ NOUS DE CE QUI SE PASSE SUR LE TERRAIN. NE SOYEZ PAS LES VAGUEMESTRES DES TEMPS MODERNES L’UN A DIT CECI L’AUTRE A DIT CELA. CA SUFFIT. IL FAUT ETRE JUSTE DANS LA VIE. SPD.

  • Avatar commentaire
    dos 6 mois

    cela ne m’étonne guerre.Ils ont pris le gombo et ils n’ont pas fourni la prestation. Ayant compris qu’ils n’ont pas livré la commande et voyant la colère du chef, ils s’empressent de faire une déclaration. Nous avons tous compris on s’y attendait. Moi j’avais juré que les députés reprendront le dossier à leur propre compte comme ils avaient fait pour les dossiers qui sont en étude actuellement. J’ai honte quel que soit ce qu’ils feront à l’assemblée si le contenu ne prend pas en compte les aspirations du peuple nous allons tous nous lever pour les bloquer.

  • Avatar commentaire
    Pilks 6 mois

    Il y en a au moins qui sont éveillés, on se demande comment les gens réfléchissent.Après toues ces explications on continue de dire qu’il ne faut pas toucher à la constitution ? C’est beaucoup plus une insulte qu’un compliment de dire que les béninois sont intelligents.Il n’y a qu’à regarder autour de nous pour comprendre que nous sommes très en retard.

    – Nos professeurs ne savent pas parler français du coup on se demande ce qu’ils enseignent
    – Nos programmes scolaires sont ridicules et on s’attend à avoir une élite
    – Beaucoup se plaignent de ne pas trouver du boulot alors qu’une grande majorité de cette catégorie est incompétente et/ou malhonnête
    – l’incivisme est généralisé
    – on peut passer toute sa vie à l’assemblée nationale
    …………
    Pourquoi continuer un tel diagnostic,ça n’interpelle personne

    • Avatar commentaire
      hayrya 6 mois

      C’est le béninois qui est comme sa mon frère, on veut pas évoluer… C’est dans palabre et sortir de gros mot qui est notre problème… mais Dieu nous voir…

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        Que vient faire Dieu dans cette histoire ? Notre problème, c’est que avec toutes ces ethnies qui composent notre peuple la compréhension s’avère difficile et chacun comprend son voisin de travers. Le colon nous a bien piégé par son découpage et ses frontières artificielles ! Le “moi d’abord” ou le “tché djin nan bi” nous retarde et complique les choses.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 6 mois

    Ces deputés doivent pleurer parce qu’ils avaient reçu une 1ère avance et comme ça a foiré , ils pleurent pensant encore recevoir un peu du corrupteur né

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 6 mois

    Pensent-ils qu’en pleurant ainsi le corrupteur né va leur reverser la 2eme avance ?

  • Avatar commentaire
    Tossa judith 6 mois

    TCHO PAR QUOI PASSE LE BENIN MON PAYS LE BENIN……..
    KOOOYIII ARRETER SA
    CELUI QUI ETAIT EN TETE A DIT NON QUE CE SUJET EST CLOS MAIS VOUS LE RESTE CHERCHER QUOI ENCORE ;;; NON AYEZ HONTE
    HONTE A VOUS
    MAIS N OUBLIEZ PAS QUE TOUS SE PERD ICI BAS
    ET VOUS RENDRAI DES COMPTES A MERE NATURE
    HONTE A VOUS
    CE PETIT PAYS NON ARRETER
    LE PAYS VAS MAL ET VOUS BANDES DE VAUTOURS NE CHERCHER PAS A LE REDRESSER
    ET C EST CONSTITUTION QUI VOUS DONNE INSOMNIE
    KOOOOYIIIII
    MI GBO BENINOIS

    • Avatar commentaire
      Midou 6 mois

      Ces 60 députés ont oublié que l’actuel président fut une télécommande pour son prédécesseur. C’est dommage !

  • Avatar commentaire
    Tundé 6 mois

    Du n’importe quoi !!! Depuis qu’il a annoncé qu’il avisera en 2021 , tout le monde panique. Quelle tele commande s’active ?