Ministère de la fonction publique: Les travailleurs exigent l’amélioration de leur condition de vie

Ministère de la fonction publique: Les travailleurs exigent l’amélioration de leur condition de vie

Bénin/Concours de recrutement des auditeurs de justice: Reporté par un référé administratif

Dans la matinée du lundi 10 avril 2017, les locaux du Ministère du travail, de la fonction publique et des affaires sociales, à Cotonou, ont été pris d’assaut par les travailleurs dudit ministère. A travers ce sit-in, ces travailleurs exigent du gouvernement l’amélioration de leur condition de vie et de travail.

L’arrivée au pouvoir de Patrice Talon le 06 avril 2016, a suscité beaucoup d’espoir chez les Agents de l’Etat. Après un (01) an de gouvernance, cet espoir a laissé place à la désolation. En effet dès son arrivée, le patron de la Marina, a pris un certain nombre de décrets dont celui qui retient notre attention ici, est celui relatif à la suppression des primes et autres indemnités allouées aux travailleurs dans les ministères et autres institutions de l’Etat. Conséquences, les conditions de vie et de travail de ces travailleurs se sont détériorées, ce qui ne les a pas laissés indifférents.

Réunis en organisation syndicale, ils ont battu le macadam, le lundi 10 avril dernier, dans l’enceinte du Ministère du travail de la fonction publique et des affaires sociales, pour exprimer leur mécontentement et exiger du gouvernement l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. C’est avec beaucoup de colère qu’Hugues Akpo, secrétaire général du Syndicat national des travailleurs (Synatra) et leur porte-parole, s’est adressé au directeur de Cabinet dudit ministère.

« Nous nous indignons contre la remise en cause des acquis de mieux-être des travailleurs obtenus au prix d’une haute lutte » a-t-il déclaré.

De plus, précise-t-il, les travailleurs du Ministère du travail, de la fonction publique et des affaires sociales, dénoncent avec la dernière rigueur toutes les manœuvres machiavéliques du président Patrice Talon et de son gouvernement contre les agents de l’Etat, surtout les contractuels reversés. Les Agents de l’Etat poursuit-il, exigent l’amélioration de leurs conditions de vie.

Prenant acte de la motion de sit-in de ces travailleurs, le directeur de Cabinet dudit ministère, David Videhouenou, leur a promis qu’un compte rendu sera fait au ministre afin que leurs différentes revendications trouvent satisfaction. Entre autres revendications : le paiement des primes de fin du 1er trimestre 2017, le remboursement immédiat des tickets-valeurs précédemment retirés aux travailleurs, et la levée de la suspension des allocations familiales allouées aux agents contractuels de l’Etat

Commentaires

Commentaires du site 0