Routes Zangnanado-Banamè-Paouignan : Les travaux lancés pour 30 mois

Routes Zangnanado-Banamè-Paouignan : Les travaux lancés pour 30 mois

C’est une fierté particulière, dira le maire de Zangnanado, Symphorien Misségbétché

Bénin : Les dessous d’un étrange limogeage

Le ministre du transport, des travaux publics et des infrastructures, Hervé Hêhomey, a procédé hier, jeudi 27 avril 2017 à Zangnanado, au lancement officiel des travaux de bitumage de la route Zangnanado-Banamè-Paouignan, et ceux de l’aménagement des bretelles Covè-Banamè et Koguédé-Zakpota, d’une longueur totale de 74,5 Km.

D’ici deux ans et demi, c’en sera fini du calvaire des usagers des routes Zangnanado-Banamè-Paouignan, Covè-Banamè et Koguédé-Zakpota. Le coup d’envoi des travaux de construction a été donné dans l’après midi d’hier, jeudi 27 avril 2017 à Zangnanado. Elles sont respectivement longues de 57 km, 12 km et 5,2 km.

«Le projet comprend la construction d’une chaussée revêtue d’une largeur de 7,2m, composée de deux voies de 3,60m de large chacune. Les accotements seront aménagés sur une largeur de 1,5m en campagne, et sur 2,5m dans les grandes agglomérations pour abriter les ouvrages d’assainissement», décrit le Directeur général adjoint des infrastructures (Dgai) Arsène Soglo.

Selon lui, la structure retenue pour ces routes est composée d’une couche de fondation en latérite sur 20 cm, qui sera en concassée et améliorée au ciment. «Le revêtement sera en béton bitumineux à module élevé sur au moins 5cm» ajoute-t-il, précisant qu’il s’agit ici «d’une chaussée bien rigide pour supporter du trafic sur une longue durée».

Du point de vue de l’assainissement sur les 74,5 Km que constitue le projet, explique-t-il, il est prévu la réalisation de 75 dalots et de 35.000 mètres linéaires, et de caniveaux pour traverser les grandes agglomérations. Aussi, le projet intègre-t-il l’éclairage public dans les grandes agglomérations.

Tout ceci à la grande satisfaction des populations de toutes ces communes, sorties massivement avec leurs autorités à divers niveaux pour manifester leur joie en la concrétisation, enfin, de ce projet qu’elles attendaient depuis des décennies. C’est toujours dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (Pag), informe le ministre du transport, des travaux publics et des infrastructures, Hervé Hêhomey. Ces infrastructures aux multiples avantages pour les populations, permettront entre autres, d’améliorer les conditions et les coûts du transport des biens et des personnes ; de désenclaver les zones traversées, de réduire les accidents de la circulation, et de booster le développement des activités socio-économiques et culturelles, souligne le ministre.

C’est une fierté particulière, dira le maire de Zangnanado, Symphorien Misségbétché. Il témoigne de ce que le démarrage effectif du présent projet routier entre dans le cadre de la poursuite de la modernisation du circuit routier au Bénin, entamée par le gouvernement du Président Talon. Particulièrement reconnait-t-il, cela consacre une nouvelle ère de développement dans la vie des communes traversées par ces infrastructures à réaliser, car «la route du développement passe par le développement de la route». C’est un grand soulagement pour les populations, notamment du Zou-Est, qui seront désormais désenclavées, confirme le préfet Firmin Kouton. C’est également un acte de lutte contre la pauvreté, à l’en croire. Tout heureux et reconnaissant des efforts du ministre Hêhomey pour la concrétisation de ce rêve, l’autorité départementale n’a pas manqué de soulever quelques doléances au nom de la population. Il a évoqué entre autres, la construction des voies Abomey-Djidja, Abomey-Agbangninzoun, et Abomey-Tindji-Avogbanana. Toujours dans ce registre, le maire de Zangnanado mentionne quand à lui, la route du Ceg Dovi-Sagon et les voies secondaires aux présentes infrastructures. Il a également plaidé pour le dédommagement des populations.

En réponse à tout ceci, le ministre Hêhomey a informé de ce que toutes ces routes sont déjà dans son plan, et qu’il saura bien les défendre. Alors, il exhorte tous les acteurs de la réalisation de ces chantiers, à travailler dans les délais et normes contractuels, pour le bonheur non seulement de la population du Zou, mais surtout de toute la nation béninoise

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Attakoun 7 mois

    Talon doive faire bitumé ce voie forcé chose promis chose dû leur dieu femme est là bas dans le zou ‘la population qui ont voté massivement talon c’est ( Abomey Bohicon djidja agbangnizou zogbodomey et en fin ouinhi) talon ne vois pas ça il y a plusieurs voix qui est vraiment dégradé dans le zou par exemple la voie qui quitte Abomey agbangnizoun ‘Abomey djidja Abomey mougnon Dan et Bohicon tindji zakpota c’est ce voie que j’ai cité son vraiment dégradé ‘et encore des grands marche qui s’anime bien ‘ et il n’y a pas de voie

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 7 mois

      Attakoun
      Tu es un bon Aboméen. Ce que tu écris est incompréhensible . Il va falloir que tu fasses un petit effort de rédaction .
      Quand on ne maîtrise pas une langue étrangère ; on s’exprime dans son patois .
      Lnt se chargera de la traduction en Français .
      Ce que je crois

  • Avatar commentaire
    Vince 7 mois

    Ce n’est pas correct. Qu’est qu’un pseudonyme ? Anonyme est un pseudonyme .

  • Avatar commentaire

    Bonjour à tous
    Nous rappelons que les commentaires sans pseudo (anonyme) sont effacés par notre système.
    Merci d’indiquer un pseudo différent de celui-là