Affaire Ppea2 au Bénin: Martin Assogba demande à l’Etat de faire appel

Affaire Ppea2 au Bénin: Martin Assogba demande à l’Etat de faire appel

Le président de l’Ong Alcrer Martin Assogba s’est prononcé sur la décision du non lieu rendue par le juge dans l’affaire Ppea2.

Installation du Cnds au Bénin: Assogba et Chadaré invitent le gouvernement à éviter le surplace

Acteur expérimenté de la société civile béninoise, l’homme prend acte de la décision et demande un nouveau procès au cours duquel la justice va écouter des acteurs autres que ceux qui avaient été placés sous mandat de dépôt.

Dans une récente déclaration, celui qui, dans l’inconscient collectif, passe pour un éveilleur de conscience fait un bond dans l’histoire et relève que les « personnes mises en cause sont de deux catégories. Il y a la catégorie des exécutants et celle des entrepreneurs ».

Martin Assogba estime que la justice n’a mis la main que sur les exécutants, dont certains sont arrivés au poste peut-être deux ou trois mois avant l’éclatement du dossier et ceux-là ont été placés sous verrou.

« La justice a raison de déclarer un non lieu dans ce dossier pour le moment. Je dis bien pour le moment. Ce ne sont pas les vrais coupables qui ont été présentés à la justice » soutient le président de l’Ong Alcrer.

Faire appel

Martin Assogba attend fermement que l’Etat fasse appel pour demander à ce que les responsables des entreprises qui ont fourni le matériel au ministère et l’ordonnateur de la mise en œuvre du budget soient aussi écoutés. « Ça devient une lourde responsabilité du ministre garde des sceaux et du gouvernement tout entier »

Commentaires

Commentaires du site 14
  • Avatar commentaire
    SEZ 4 mois

    Vous vouliez qu’il parle et maintenant il vous a servis. Hihihi

  • Avatar commentaire
    Gont Gont 4 mois

    Monsieur le frigoriste Martin Assogba

    Monsieur le frigoriste;
    Vous qui ne voyez que le diable partout que sous le régime Yayi, je serais très enchanté qu’en tant que membre de la société ci-vile, vous fouiniez un peu votre nez aussi dans le gouvernement dont vous êtes membre en qualité de je ne sais quoi.

    Depuis que vous avez eu votre biberon, seules les affaires sous Yayi vous intéresse et vos sorties le prouvent à suffisance.

    Mais le rôle de la société ci-vile doit-elle s’arrêter sous un régime?

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 4 mois

      Gont gont , Martin assogba a son gros nez on dirait ventilateur bouché de sales billets pillés du benin par l’es.croc de talon , donc ne saurait répondre à tes interrogations , il en est de même pour les ayadji , lokossou , todjinou etc à qui les beninoises et beninois demandent à être débarrassés

    • Avatar commentaire
      SANKARA 4 mois

      vous êtes tous cons

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON [ Emmanuel MACRON ] 4 mois

    MARTIN ASSOGBE DOIT ETRE LE PLUS RIDICULE ETRE HUMAIN DE LA planete terre .
    FAIRE APPEL !
    JE DOID RIRE TOUTE MA VIE .
    MARTIN ASSOGBA OUBLIE QUE SUR TERRE , SI TU VO.LES UN POULET , TU IRAS EN PRISON .
    SI TU PRENDS DES MILLIARDS , TU ES PROTEGE ET AIME .
    C’EST LE GOUVERNEMENT TALON QUI A DECIDE DU NON-LIEU .
    POURRONT-ILS RAVALER LEUR VOMISSURES EN FAISANT APPEL ?
    MARTIN ASSOGBA DE.LIRE ET SUREMENT L’ENLEVEMENT MANQUE DE SA PERSONNE PAR LES TIR-AILLEURS DE YAYI BONI LA RENDU UN PEU NI.AIS .

  • Avatar commentaire
    Victor 4 mois

    Ce pays là, il faut jamais souhaiter être à la mauvaise place au mauvais moment. Des fonctionnaires,” a peine 2 mois au poste”, qui ne savent rien de l’affaire, innocents …pourtant emprisonnés. La guerre du perchoir entre KASSA et KOMI qui fait des victimes.
    Politique…Humm! Kassa en apprendra à ses dépends à vouloir executer et creuser des forages dans des villages non programmés par le projet.

  • Avatar commentaire
    Gibo 4 mois

    De Beninees politici zijn onbetrouwbaar en incapabel simpl-zat , triste pour mon pays et on verra bientot si l’argent des Néerlandais peut etre dilapidé de la sorte.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 4 mois

    Il est étonnant ce vieux Assogba. Il demande à l’Etat de faire appel .
    Mais qui est derrière cette décision de non lieu ???? Monsieur Assogba ; c’est l’Etst.
    Fermons le banc.

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 4 mois

      Lire: l’Etat

      • Avatar commentaire
        Adjinakou Kla-Kla 4 mois

        Humm, ce que dit Assogba n’est point dépourvu de sens bien au contraire puisqu’au ce jugement pour lequel un non vient a été prononcé (et je suis très étonné et choque), lil y avait un représentant de l’Etat en l’occurrence le parquet. C’est au parquet de faire appel s’il n’est pas d’accord s’agissant de la décision du non lieu rendu par le tribunal. Malheureusement cela n’a pas été le cas, c’est bien dommage. Il y va du sérieux du gouvernement de la rupture.
        En effet rendre un jugement de non lieu révient à dire ceci:” finalement il ne s’est rien passé” ou “personne n’est responsable” ou encore “allons les enfants on oublie tout cela”.
        S’il en est ainsi alors une question majeure demeure:” Ou sont passés les huit milliards du programme PPEA lll ? Pourtant les responsables du détournent sous le gouvernement Yayi sont connus et cités nommément. Hier ils étaient responsables mais aujourd’hui plus personne n’est responsable. Oooh vraiment dans quel pays sommes-nous? Mais rassurez-vous car de tels errements, nous les paieront cash car le gouvernement ne l’entend pas de cette oreille.

        Bonne Soirée

        • Avatar commentaire
          Adjinakou Kla-Kla 4 mois

          Erratum:lire plutôt

          1) .”…….bien au contraire puisqu’au jugement par lequel un non lieu…..”

          2) “…. Nous le paieront cash car le gouvernent Néerlandais ne l’entend pas de cette oreille.

          Merci à tous.

    • Avatar commentaire
      aziz 4 mois

      Ce assogba..avec son ong..de la parole…qui depuis des année..nous saoule..avec des postures creuses..et non pertinente…de la fermer pour toujours

      ollah omar..a des vieux cogelo et frigo en panne depuis…qu’il s’en occupe..et nous fout la paix