1ère visite officielle de Macron : Angela Merkel reçoit le nouveau président français

1ère visite officielle de Macron : Angela Merkel reçoit le nouveau président français

Juste au lendemain de son investiture, le nouveau président français a choisi l’Allemagne pour effectuer sa première visite officielle.

Election de Macron : La France revient de loin
Partages

A Berlin, avec la chancelière allemande Angela Merkel, les deux dirigeants ont conjointement animé une conférence de presse et parlent du renforcement des relations franco-allemandes et surtout, de la relance de l’Europe.

Le couple franco-allemand

Cette première sortie à l’étranger d’Emmanuel Macron a pour objectif de réaffirmer le lien avec l’Allemagne. Ils s’entendent pour rebâtir une nouvelle coopération basée sur l’égalité. La France veut nouer avec l’Allemagne une relation de confiance. Les deux pays s’entendent pour établir une feuille de route commune.

L’emploi

Le couple franco-allemand se soucie du bien-être de ses concitoyens. Merkel affirme : « Les relations franco-allemandes sont d’une importance capitale ». Il faut donc assurer la création et le maintien de l’emploi entre les deux pays avec un accent particulier sur le droit d’asile commun et les travailleurs détachés.

Le commerce

Merkel parle du renforcement de la coopération bilatérale sur le plan commercial, de la sécurité et de l’éducation.  Il s’agit de la réciprocité dans les relations commerciales avec la création d’un conseil européen franco-allemand. Macron entend entretenir avec l’Allemagne une coopération sur le numérique et la fiscalité.

L’éducation

La prise en compte des univers linguistiques des deux pays constitue également une priorité. « Bientôt, avec mon gouvernement, nous allons décider de la réinstauration des classes bilingues en France », rassure Macron. Pour le président français, il faut réimprimer à la relation franco-allemande, beaucoup plus de pragmatisme et de volontarisme à moyen et à long terme.

L’Europe

Au cours de ce premier voyage à l’étranger, Macron et Merkel ont discuté de la relance de la construction européenne. Il faut rappeler que l’élection de Macron a été fortement applaudie en Allemagne. En effet, dans son projet de société, le candidat Macron a inscrit la réforme de la zone euro. Une réforme qui passe par la création d’un ministère des finances de la zone euro et d’un parlement de la zone euro.

Plus de solidarité

L’unité de l’Europe constitue sa force. Macron affirme : « Sans l’Europe, nous n’aurons ni la paix, ni la prospérité ». Le président français compte négocier avec la chancelière la création d’un budget commun de la zone euro sans inclure la possibilité de changement de traités pour donner à l’Europe une vraie capacité budgétaire.

Plus de protection

L’Europe doit désormais être plus protectrice. « Aujourd’hui, l’Europe défend moins bien ses entreprises que les Etats-Unis », avoue Emmanuel Macron. Les deux dirigeants veulent s’impliquer davantage dans le  renforcement de la sécurité intérieure des pays de l’Europe et de la défense internationale.

Moins de bureaucratie

L’Europe se veut aussi moins bureaucratique que d’ordinaire. Merkel : « Il y a une lenteur dans la prise des décisions ». Selon la chancelière allemande, Macron est porteur de grands projets européens. Ainsi, ensemble, ils devront accomplir des progrès dans les domaines de la fiscalité ; revoir la politique migratoire de l’Europe à travers l’instauration de gardes fours au niveau des frontières. Angéla Merkel estime qu’Emmanuel Macron représente un espoir pour la relance de l’Europe. « L’élection de Macron va redynamiser la politique européenne », a-t-elle déclaré.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 1 semaine

    Macron pourra-t-il faire mieux que ses prédécesseurs face à la chancelière Angela Merkel ? L’avenir nous le dira. En tout cas les choses ont bien commencé et on ne peut que s’en réjouir. De plus le premier ministre Edouard Philippe parle parfaitement la langue de Goethe, ce qui n’est pas pour déplaire !