L’Arabie Saoudite dans la commission de la condition des femmes: l’ONU critiquée

L’Arabie Saoudite dans la commission de la condition des femmes: l’ONU critiquée

Depuis quelques semaines, l'ONU est sous le feu des critiques après le choix porté sur l'Arabie Saoudite pour intégrer la commission de la condition des femmes. Des organisations de défense des droits des femmes, et des internautes critiquent vivement l'institution.

Isolement du Qatar : l’Arabie Saoudite met-elle la pression sur ses alliés africains ?

Le choix porté sur l’Arabie Saoudite pour siéger dans la commission de la condition des femmes fait grincer des dents depuis plusieurs semaines.

Et pour cause, l’Arabie Saoudite occupe l’une des dernières places dans le monde quant il s’agit des droits des femmes dans le pays.

Qui a voté pour?

Depuis la “chasse” est lancée pour identifier les pays qui ont voté pour. En tout, 47 pays sur 54 ont accordé leurs voix à l’Arabie Saoudite pour permettre au pays de siéger dans ladite commission. Le vote étant secret, la plupart des votants n’ont pas été identifiés. Mis à part quelques uns comme la Belgique pour qui, d’après les experts, il s’agissait de préserver des intérêts économiques avec le royaume.

Crédibilité de l’ONU entachée?

Le choix porté sur l’Arabie Saoudite est pour certains experts similaire à faire rentrer le loup dans la bergerie. Beaucoup d’internautes se demandent ainsi comment l’ONU sensée garantir certains droits, pour les hommes, mais aussi dans ce cas précis, pour les femmes, peut faire un tel choix? Une tâche d’huile dans le parcours de l’institution internationale.

Quoi qu’en pensent les internautes et les organisations internationales, l’Arabie Saoudite siègera bel et bien dans la commission de la condition des femmes. Certains observateurs refusent de voir en ce choix une fatalité. Pour eux, cela montre que le pays veut faire un effort pour améliorer les droits des femmes sur son sol.

Rappelons qu’en Arabie Saoudite, les femmes n’ont pas certains droits devenus élémentaires ailleurs, comme celui de conduire une voiture par exemple.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Loup 5 mois

    L’Onu a perdu le peu de crédibilité qui lui restait.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 5 mois

      L’argent peut tout t l’argent fait tout, n’est ce pas ?

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 5 mois

    Ce n’est pas si mauvais. Le fait de siéger dans une telle commission pourait amener ce pays à mieux pencher sur les droits de la femme dans son pays. C’est impensable que parmi tant d’autres la commission accepterait que Saudi-Arabie se sert de son siège pour propager les idées retrogrades en matière des droits des femmes sur le reste des pays, membres de l’ONU. Cette élection de Saudi-Arabie dans cette commission fera sans doute la Promotion du droit des femmes dans ce pays. Avec l’isolation de ce pays, le monde ne servirait pas la cause des femmes de Saudi-Arabie.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON [ Emmanuel MACRON ] 5 mois

    121 coups DE CANON POUR SALUER CETTE ENTREE DE L’ARABIE SAOUDITE DANS CETTE COMMISSION .
    LES FEMMES EN FONT TROP ET A LAISSER TROP DE LIBERTE AUX FEMMES , ELLES FINISSENT PAR VOUS MONTRER DE TTES LES COULEURS.
    L’ARABIE SAOUDITE FAIT BIEN DE MENER LA VIE DURE AUX FEMMES .
    LA PREUVE , LE TAUX DE DIVORCE LA-BAS DE DE 2% PAR AN A COMPARER AVEC LES ETATS UNIS OU CHAQUE MINUTE UN COUPLE DIVORCE , A CAUSE DE CETTE STU.PIDE LIBERTE AUX FEMMES .

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 5 mois

      C’est ta maman qui sera contente en te lisant.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 5 mois

      Franck Makon ferait-il partie des hommes battus par leurs femmes ? (Nous sommes en général polygame chez).

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 5 mois

    Commw quoi, Quand il s’agit d’interets a proteger, on fait fi de tout principe