Attogon – Grave accident : Un individu écrasé par un camion

Attogon – Grave accident : Un individu écrasé par un camion

Hier, est survenu, à Attogon, non loin d'Allada, sur la route inter-état Cotonou-Parakou, un accident de circulation très grave. Un motocycliste a été cogné violemment par un camion.

Urgent : Un camion renversé près de Hilacondji
Partages

Il était environ 19 heures, suite à un dépassement mal engagé, le corps inanimé et écharpé d’un homme, du nom de A. Joseph, s’est retrouvé sous un camion. Plusieurs personnes étaient témoins de la situation.

Interrogé, l’un d’entre eux nous réponds : « J’étais assis juste à coté où je vendais mon essence, quand subitement j’ai entendu un grand bruit. Ce camion qui voulait dépasser l’autre qui est garé là, a traîné sur environ 100 mètres le cadavre de ce monsieur que vous voyez sous le véhicule. ».

En effet, un camion du même type avait déjà stationné au bord de la voie du coté droit, en venant de Cotonou. Le motocycliste, un militaire, en partance vers Bohicon, voulait dépasser le camion garé. Juste derrière lui, venait un autre camion, à vive allure, qui se préparait à effectuer aussi le dépassement. Le motocycliste ayant déjà engagé, le conducteur de camion n’avait plus le choix. Il l’a percuté violemment par derrière. L’homme, déséquilibré, a perdu le contrôle, laissant la moto sous le camion stationné et s’est malheureusement fait traîner sur une distance d’au moins 100 mètres avant que le chauffeur ne s’en rende compte pour s’arrêter. Aussitôt, ses viscères sont sortis par son postérieur et son corps en lambeau sur la voie.

La brigade de gendarmerie d’Allada qui, est à 10 kilomètres de là, alertée, s’est rendue aussitôt sur les lieux de l’accident pour faire le constat. La carte d’identité de la victime, retrouvée sur lui, indique qu’il est né en 1967. Donc, il doit être âgé de 50 ans.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Adjinakou Kla-kla 4 jours

    Il va falloir que l’Etat, la sécurité routière prennent le problème au sérieux car il y a trop de morts pour rien sur nos routes. L’un des témoins de l’accident affirme qu’il vendait au bord de la route lorsque le camion a l’origine de l’accident est arrivé à Vives allures. En clair s’il y a des vendeurs au bord de la route, cela voudrait dire qu’il s’agit de la traversée d’une agglomération. Raison de plus pour lever le pied de l’accélérateur et redoubler de vigilance surtout que dans nos petites communes rurales un animal voire un individu a vite fait de traverser la voie.
    Mais dans le cas d’espèce la responsabilité du chauffeur du camion est clairement engagée puisque le motoriste avait engagé le dépassement du camion en stationnement le long de la voie. Le chauffeur du camion a l’origine de l’accident aurait dû ralentir et laisser le motoriste effectuer son dépassement le temps de se rabattre avant de s’engager à son dépassement. Dois-je rappeler que dans tous les manuels du code de la route, les dépassements en deuxième position sont strictement prohibés. Je m’explique: vous ne pouvez pas entamer un dépassement de l’engin ou de la voiture qui vous précède alors que ce dernier ou cette dernière est elle meme en train d’effectuer un dépassement.
    Tout comme j’ai assiste plusieurs fois sur cette meme route en direction de Parakou des voitures ou des camions effectuer des dépassements lors du franchissement d’une côte (route en montée) alors que le chauffeur effectuant la manoeuvre n’avait aucune visibilité sur l’engin, la voiture ou le camion qui va débouler en face de lui ne lui laissant aucune chance de se rabattre. Eh bien cette façon de conduire est criminelle. Tout comme ces camions titans surchargés de balles de coton et qui dans un virage serré se couchent littéralement sur la voie laissant les balles de coton qui se répandre dans le décors. Imaginez la voiture qui arrive en face lors d’un croisement ou celle qui suit le camion sans respect de la distance de sécurité!…. Et puis je pense à tous ces chauffards qui effectuent un dépassement dans un virage. C’est tout simplement de la folie.

    Pour revenir à l’article du jour je pense que l’état, la sécurité routière devraient sévir contre la mauvaise conduite, les mauvais comportements au volant afin d’éviter ces pertes inutiles en vie humaine.

    Pour ce faire, je propose que l’Etat à travers la sécurité routière installe des cassis (ou dos d’âne), des ralentisseurs sur nos routes lors de la traversée des communes et des agglomérations surtout en rase campagne.
    Si cela se trouve, ce père de famille militaire se rendait à sa prise de service ou en revenait peut être.

    Mes sincères condoléances à sa famille puis à ses proches.

    A bientot.

  • Avatar commentaire
    diaspo abou bamogo 4 jours

    encore accident de circulation a quoi de rouler a vive alure en concurrence avec un camion.la ces serrurier problème souvent les conducteur a divers type sont incapable de ralentir pour que piéton traverse la voi n’en parle pas moto sycliste.dieu merci qu’il avait sa carte d’indentite sur lui pour faciliter la tâche a retrouver ces parent.l’agence nationale de sécurité routier doit continuer la sensibilisation.rip