Bénin : Alassane Séidou fait le bilan des actions entreprises

Bénin : Alassane Séidou fait le bilan des actions entreprises

Le ministre Alassane Séidou a sacrifié à la tradition. Après un (01) an passé à la tête du Ministère de la santé, il a fait le bilan des actions opérées.

Bénin : La Plateforme Médias et Santé obtient le soutien du ministre Alassane Séïdou

Après le passage du ministre des enseignements supérieurs sur l’émission « Zone franche » de la télévision privée Canal 3, pour faire le bilan des actions au niveau de son ministère après un (01) d’exercice, c’est le tour du ministre de la santé Alassane Séidou. En effet, ce dernier était l’invité de ladite émission, hier dimanche 07 mai 2017, pour parler des réformes faites au niveau de son ministère.

C’était hier 07 mai 2017 sur l’émission « Zone franche », de la télévision privée béninoise Canal 3. Pendant environ 2 heures d’horloge, le ministre n’a pas tari de mots pour défendre les actions entreprises dans son ministère.

Réformes opérées

Par rapport à la construction de l’hôpital de référence prévu dans le Programme d’actions du gouvernement (Pag), il a fait savoir que le site a été déjà identifié et visité.

« C’est un site d’au moins 14 hectares qui est en face de l’hôpital de zone d’Abomey-Calavi » a-t-il indiqué.

Etant donné que c’est la première fois qu’un hôpital d’une telle envergure sera construit, le ministère de la santé a pris des dispositions pour que cette construction respecte les normes en la matière. A ce sujet, il a laissé entendre qu’un cabinet a été recruté pour les accompagner dans la réalisation du projet. Cet accompagnement se situe à deux niveaux selon le ministre. Primo, dans la réalisation physique de l’hôpital et son équipement ; deusio, par rapport au fonctionnement dudit hôpital, a mentionné le ministre.

« Nous avons donc besoin d’un accompagnement pour ne pas courir des risques parce que beaucoup d’argent est en jeux » a expliqué Alassane Séidou, avant d’annoncer la réalisation physique de ce projet pour début 2018.

Au titre des hôpitaux de zone, poursuit-il, nous avons l’hôpital d’Allada, dont la construction a démarré avec l’appui de notre partenaire japonais. Aux dires du ministre, ils en sont aujourd’hui à 30 pourcent de taux de réalisation physique, et pensent finir cet hôpital pour fin décembre 2017. Pour doter les hôpitaux du matériel nécessaire, le Pag a prévu l’achat de 35 ambulances. A ce jour, nous en avons déjà acheté 9 avec l’appui de nos partenaires, a fait savoir Alassane Séidou.

« Ces 9 ambulances seront mises à la disposition des centres de santé d’ici-là » a-t-il promis.

En plus des actions su citées, la réfection du bloc opératoire de la maternité de l’Hôpital de la mère et de l’enfant lagune (Homel), a été une réalité, et « Nous avons poursuivi les travaux d’extension des salles d’hospitalisation du centre hospitalier neuropsychiatrique de Djako/Cotonou » a-t-il déclaré. Par rapport au plateau technique, il a souligné que la Banque islamique de développement et du commerce (Bidc), leur a accordé un financement de 5 milliards de nos francs, pour résoudre le problème. En ce qui concerne le personnel, au cours de l’année 2016, il a expliqué que 35 médecins pédiatres et gynécologues ont été engagés et répartis dans les différentes villes où des problèmes de médecins spécialistes se posent avec acuité.

 « Nous sommes en train de préparer le recrutement de 1000 agents, des médecins spécialistes jusqu’aux aides-soignants », a-t-il dit.

Au regard de ce qui précède, l’on peut dire que le gouvernement est résolument engagé à rénover en profondeur le secteur de la santé, en améliorant la qualité des soins et rendant les centres de santé géographiquement et financièrement accessibles.

Commentaires

Commentaires du site 0