Bénin/Démissions en cascade des députés FCBE : Djènontin reste serein

Bénin/Démissions en cascade des députés FCBE : Djènontin reste serein

Suite au départ des 15 députés de l’alliance FCBE, l’un des figures de proue du parti, l’honorable Valentin Djènontin s’est prononcé hier.

BMP – Bénin : « Les vieilles habitudes politiques ont repris » selon Agossa

Même s’il n’est pas heureux de la situation, l’homme fait quand même,  montre d’une certaine sérénité.

Chacun est libre de choisir

Interrogé par la radio nationale à propos de la situation qui prévaut actuellement dans le rang des FCBE à l’assemblée nationale, l’He Djènontin avoue ne pas être satisfait de ce départ massif de ces collègues. Toutefois, il leur reconnaît le droit de faire des choix politiques délibérés. Il affirme : « C’est leur droit le plus absolu de décider d’appartenir ou non à un mouvement ou à une association ».

Une forte armée n’est forcément pas salvatrice

L’un des rares fidèles de l’alliance FCBE n’est pas intrigué par la démission des 15 députés, même si l’effectif des parlementaires FCBE est désormais réduit à 13 membres.

« Je suis chrétien. La bible m’a dit que ce n’est pas une forte armée qui sauve le roi ».

Il n’en demeure pas moins que le plus grand nombre confère force. Pour lui, l’idéal aurait été qu’ils soient plus nombreux.

Un effectif réduit à 13, mais solide

L’He Djènontin compte sur l’unité du reste des parlementaires FCBE. Il déclare : « Humain que je suis, je ne pense pas que des 13 que nous sommes, il y a d’autres qui puissent partir ». Mais, au regard des réalités politiques, surtout au Bénin, d’autres députés peuvent décider de quitter pour fragiliser davantage le groupe. Tout est possible à l’assemblée, a-t-il confié.

Des départs, mais aussi des ralliements

Au même moment que certains claquent la porte, de nouveaux ralliement s’annoncent bientôt, à en croire Valentin Djènontin.

« Déjà, moi je sais qu’il y a d’autres personnes qui sont avec nous ».

Sans citer de noms, il estime que tout peut changer encore. « On peut encore se retrouver », estime-t-l  Il n’est donc pas exclu un probable retour des dissidents.

Commentaires

Commentaires du site 16
  • Avatar commentaire
    Pierre Paul 1 mois

    Talon est un vrai poison pour notre pays.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 1 mois

    Il est temps que ce désordre finisse!!!
    Le député qui change de camp doit renoncer à son mandat et laisser son suppléant prendre sa place.
    Ou tout simplement, une autre élection va se refaire dans la circonscription concernée.
    On ne peut plus permettre à des irresponsables et des truands de prendre l’agent du contribuable et de ne pas pouvoir respecter la volonté populaire.

    Mais, nous voyons tous qui est ce Talon !!!
    Un poison pour le Bénin et sa démocratie.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 1 mois

      Ce bor… est le résultat des manœuvres, pour contrer le FSP (où sont-ils au fait ? quand viennent-ils rencontrer la Diaspora comme annoncé dans leurs annonces fracassantes ?). Le Gouvernement organise le “ralliement” des Députés à sa cause.

      Il y a une erreur que TALON commet après YAYI. J’en suis un peu étonné: ces gens là ne s’achètent pas. Ils se louent.

      Quel bilan de tout ça ?

      -Combien de tonnes de maïs, de Manioc, d’igname en plus cette année ?
      -Combien de têtes de bétail supplémentaires ?
      -Combien de bassin creusés dans l’hinterland (le nord), pour capter les excédents des crues qui dévastent les campagnes à la saison des pluies ?
      -Combien de lits en plus dans les hôpitaux, Puisque le Ministre de la Santé en refuse ?
      – Quelles lois en plus, pour favoriser et sécuriser les investissements ? Le crédit au petits producteurs, entrepreneurs ?

    • Avatar commentaire
      Pierre Paul 1 mois

      Vraimen tàlon un poison pour notre pays le Benin

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er 1 mois

    Meme si d’aventure LUCIFER vint s’installer à la Marina, il y aura toujours des beninois autour de lui en guise de soutien pour l’aider à égorger leurs propres compatriotes. C’est le cas des FCBE qui s’orientent au gré de la direction ou souffle le vent de leurs interets.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 1 mois

      “Meme si d’aventure LUCIFER vint s’installer à la Marina” Les mauvaises langues vous répondront que LUCIFER est déjà à la Marina. 🙂 🙂
      Depuis longtemps, passant de l’un à l’autre des locataires successifs et utilisant la con… de chacun d’entre eux, pour faire – à coup de décret et de session de marché, d’entreprise d’Etat- le lit du suivant, dont il (LUCIFER) habitera l’esprit durant le mandat suivant.

      De ce point de vue là, c’est lui le vrai locataire (propriétaire ?) de la Marina

      • Avatar commentaire
        GbetoMagnon 1 mois

        “à coup de DECRETS et de session de MARCHES, d’ENTREPRISES d’Etat – le lit du PROCHAIN…durant le mandat suivant.”

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 1 mois

    “Tout est possible à l’assemblée…”

    Peut on appeler cela encore une assemblée? Des formations politiques qui n’ont pas de Programme, qui n’ont pas de Vision qui et n’ont pas un idéal politique qu’elles défendent contre vent et marée si ce n’est le ventre de soi avec l’éternel entraint: qui peut me le remplir?

    Les béninois ont fait tôt d’appeler leur Bouillabaisse politique “Démocratie”.

    Ce n’est pas une démocratie. Dans les vraies démocraties, les députés, les partis politiques ne changent pas leur idéal au gré du vent.

    Le Moment viendra bientôt, où l’on va balayer cette classe politique, les gousiller, les ranger et les faire taire pour toujourss

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 1 mois

      Un petit peloton d’exécution derrière la Marina serait le bienvenu n’est ce pas?

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 1 mois

      Agadjavi , nous prêterons ” canons forts au peloton ” oui on va les canarder au canon

    • Avatar commentaire
      SEGNI 1 mois

      Viens les balayer!

    • Avatar commentaire
      PATRIOTE 1 mois

      AMENNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 1 mois

    “je ne pense pas que…d’autres…puissent partir. certains claquent la porte, de nouveaux ralliement s’annoncent…pas exclu…retour des dissidents”

    Quelle salade ! Quand on veut faire simple, on appelle ça, un jeu de chaise musicale.

    “Tout est possible à l’assemblée…” Si c’est lui qui le dit. 🙂