Bénin : E. Loko et M. Alidou défendent la gestion de Léhady Soglo

Bénin : E. Loko et M. Alidou défendent la gestion de Léhady Soglo

L’ancien deuxième adjoint au maire Emmanuel Loko et le actuel directeur des services économiques et financiers de la mairie de Cotonou Mouftaou Alidou, était hier sur l’émission «Ma Part de Vérité».

Affaire Léhady Soglo : le PCB critique Toboula, Djogbénou et Talon

Ils ont répondu aux accusations portées par les conseillers Isaac Ayivodji et Parfait Dekoun contre la gouvernance du maire Léhady Soglo. La prétendue politisation de l’administration municipale ou la supposée mauvaise gouvernance à la mairie de Cotonou sont des allégations mensongères sans fondement. C’est ce qui ressort de la réponse apportée hier par les deux invités de Golf Télévision.

Preuves à l’appui, Emmanuel Loko et Mouftaou Alidou ont démontré les contre-vérités et les incohérences contenues dans les déclarations faites par Ayivodji et Dekoun. Pour eux, ces deux élus ont fait de la politique politicienne en toute méconnaissance des règles de gestion des finances et de comptabilité publiques.

Répondant aux dénonciations sur la gouvernance foncière de la mairie, ils ont prouvé comment les opérations menées par les autorités municipales ont été effectuées dans le strict respect des textes, des règles et des procédures en la matière. Que ce soient à propos des dossiers relatifs au morcèlement de domaine à Fiyégnon-Houta, au déclassement de rue à Midombo, à la vente de servitude à Zongo, les deux invités ont démontré point par point, qu’il s’agit de fausses accusations de ces conseillers.

Leur mission est de saboter la gestion du maire et de le bloquer dans son élan pour la modernisation de la ville. D’ailleurs, ils s’étonnent que le 3ème adjoint au Maire M. Ayivodji, qui avait voté en faveur de certaines délibérations du conseil municipal sur la question, revienne aujourd’hui pour l’accuser.

Par rapport au volet relatif à la gouvernance financière et budgétaire de la mairie, pièces à conviction à l’appui, l’argentier de la mairie de Cotonou Mouftaou Alidou a dénoncé les erreurs d’appréciation et la non maitrise des règles de gestion de la part de Parfait Dekoun. «Quand on est comptable, on sait lire un budget », s’est indigné Mouftaou Alidou. Il se dit même prêt pour un débat contradictoire avec le conseiller Dekoun.

Pour le DSEF, la gestion financière et économique de la mairie de Cotonou respecte les normes requises. Il n’a pas manqué de faire allusion aux conclusions des différentes missions d’audit diligentées à la mairie. «S’il y avait faute grave de gestion, les différentes missions de contrôle l’auraient souligné», a-t-il répliqué. Il a justifié la transparence qui caractérise la procédure et la gestion des marchés publics à la Mairie de Cotonou.

Pour finir, Emmanuel Loko et Mouftaou Alidou ont appelé Isaac Ayivodji à la sagesse et à éviter de mélanger politique politicienne et développement de la ville de Cotonou.

Commentaires

Commentaires du site 0