Fusillade à Idigny au Bénin : 6 morts et plusieurs blessés

Fusillade à Idigny au Bénin : 6 morts et plusieurs blessés

La semaine écoulée a été une semaine particulière pour les populations de l’arrondissement d’Idigny dans la commune de Kétou.

Bénin: Les membres du CDéS officiellement installés ce jour

Leur localité a été le théâtre d’un affrontement, une fusillade plus précisément, entre villageois et éleveurs peulhs transhumants. Cette fusillade a fait six (06) morts et plusieurs blessés.

Les éleveurs peulhs transhumants ont encore fait parler d’eux. En effet, dans la semaine écoulée, Idigny a été le théâtre d’une fusillade entre eux et les agriculteurs. Une fusillade qui s’est poursuivie dans la journée du samedi 20 mai dernier. Selon des sources locales rapportées par l’Agence Bénin Presse, cette fusillade a fait six (06) morts et plusieurs blessés.

Toujours selon lesdites sources, pour commettre leur forfait, les peulhs se cachent dans les buissons et tirent à bout portant sur les passants, créant ainsi la débandade des populations environnantes. Cette situation a contraint les (populations) à fuir la zone et se réfugier ailleurs. Joint par téléphone, le Chef d’arrondissement d’Idigny, Rabiou Raouf, s’est indigné contre cette triste situation qui malheureusement est récurrente dans la localité.

Aux dires du Chef d’arrondissement, trois (03) personnes ont été tuées en début de semaine, trois (03) autres samedi dernier, et plusieurs personnes blessées par balle dans des fusillades orchestrées par des bouviers transhumants dans les hameaux d’Issanhoun, d’Effèoutè, d’Akpakamè, d’Egbèdjè et d’Igo-Ikokoko. Au passage, il faut préciser que ce fait est lié aux questions de partage de terre entre agriculteurs et éleveurs peulhs qui, chaque année, ramènent leurs troupeaux dans les localités suscitées en quête de verts pâturages.

Une troupe de para-commandos a été déployée le dimanche 21 mai 2017 à Idigny, pour sécuriser les zones qui sont en proies à la panique en croire nos sources. A préciser qu’Idigny est un arrondissement de la commune de Kétou, département de l’Ouémé au Bénin

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 5 mois

    ça ce n’est pas une fusillade (échange de coups de feu de part et d’autre). Ce sont 6 meurtres, manifestement planifiés.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 5 mois

    Un probleme recurant aussi au Nigeria. Il faut des interventions rapides pour maitriser les Eleveurs transhumans Pheuls. Il n’ont pas de respect aux vies humaines lorsque leur interet est en jeux.

    La solution est de trouver un mode moderne d’elevage qui consiste a’ encadrer une animaux dans une ranche et transporter les herbes coupees ailleurs vers eux.