Bénin/Ppea2 : « La justice fonctionne parfois à double vitesse » selon Céphise Béo Aguiar

Bénin/Ppea2 : « La justice fonctionne parfois à double vitesse » selon Céphise Béo Aguiar

Officiellement, le juge d’instruction a prononcé un non lieu dans l’affaire Ppea II. Mais cette décision rendue à la surprise générale, continue de susciter des commentaires et des analyses.

Qu’il est magnifique d’être pilleur de l’économie au Bénin !

Invité sur la station de radio Capp FM, Céphise Béo Aguiar, secrétaire exécutif et porte parole du parti Ecole “Les républicains” s’est également prêté au jeu.

« Le parti Ecole “Les républicains” n’en a pas encore discuté, parce que c’est une décision qui est tombée il y a quelques trois jours » selon le secrétaire exécutif. Mais personnellement, il a son opinion sur la question : « C’est une décision de justice, ce n’est pas une décision de quidams restés quelque part ou bien des intéresses pour s’auto blanchir. C’est bel et bien une décision de justice » a-t-il assuré avant de préciser que nous sommes dans un régime démocratique où il y a la séparation des pouvoirs, et aucun pouvoir ne doit marcher sur les plates bandes de l’autre.

« Mon sentiment propre, c’est ce que ça fonctionne à double vitesse la maison justice. Il y a une justice pour ceux qui sont quelque chose, et une justice pour ceux qui ne sont rien » a opiné Céphise Béo Aguiar.

« Vous avez l’impression d’observer parfois une sorte d’anachronisme. C’est une décision de justice qu’il faut respecter sans trop tirer sur les calculs de récompense politique ». L’important selon le porte parole du parti école les républicains est de chercher à comprendre ce qui a poussé le juge à prendre une telle décision.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Alliou Boukari 3 mois

    Cette affaire prouve que la justice n’est pas véritablement indépendante au Bénin.

  • Avatar commentaire

    Cette affaire prouve que la justice n’est pas véritablement indépendante au Bénin.

  • Avatar commentaire
    Totchénagnon 3 mois

    Dans cette affaire, la justice vient d’avouer qu’elle n’est guère indépendante et qu’elle est assujettie au pouvoir d’argent et d’influence de Talon. Talon vient de démontrer qu’il est maître de tout et ceci nous permet d’entrevoir ce qui se serait passé dans les affaires d’empoissenement et consorts. Ce qui est sûr, il ne pourra rien contre la justice divine qui elle n’a pas d’avocats, ni de gommes.

  • Avatar commentaire
    Fred 3 mois

    Trop drôle.. tous dans la sauce. 😓😓 pour ce pays même si on garde espoir.