Bénin : Me Aminou Padonou applaudit la loi sur le code numérique

Bénin : Me Aminou Padonou applaudit la loi sur le code numérique

Examinée en plénière le 17 mai dernier, la loi sur le code numérique en République du Bénin, entérine, désormais, les signatures et les cachets électroniques.

Bénin : Les patrons d’entreprise outillés sur le règlement des conflits

Me Aminou Padonou, avocat au barreau de Cotonou, interrogé par Frisson radio, approuve l’adoption de cette loi.

La loi sur le code numérique présente plusieurs atouts. Selon Aminou Padonou, elle participe de l’évolution des entreprises.

« Les  avantages sont énormes dans tous les secteurs d’activité. C’est un code qui est en chantier depuis un moment. Mais pour l’avoir matérialiser, je trouve que c’est une bonne chose ».

Par ailleurs, le code  numérique va enraciner dans la conscience des béninois, la culture de l’apprentissage de l’informatique. L’avocat affirme également: « ça va permettre à tous les béninois de mieux s’approprier l’outil informatique et puis de mieux connaître tout ce qui est nouvelles technologies. ».  Pour lui, les retombées de cette loi sont encore plus grandes pour les acteurs de la justice. Désormais, les hommes de droit seront mieux aguerris sur la législation en matière informatique.

« Ne parlons pas des avocats, je pense que le code va nous permettre de mieux connaître le droit en informatique et aussi dans nos juridictions ».

Selon Aminou Padonou, c’est surtout la pratique qui va permettre aux béninois de mieux s’approprier cette disposition sur le code numérique.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Totchénagnon 1 mois

    Lorsque la loi sera votée et promulguée, c’est en ce moment que le plus dur commencera. Car, le numérique n’est pas pour les amateurs et les tricheurs. A moindre défaillance, il perd cache. C’est pourquoi j’exhorte nos autorités à plus de responsabilité. Les lois votées chez nous sont beaucoup plus pour bourrer les tiroires que pour être utiliser comme outils pour booster le développement.