Bénin: Le recours des directeurs d’écoles déchargés déclaré irrecevable par la Cour Constitutionnelle

Bénin: Le recours des directeurs d’écoles déchargés déclaré irrecevable par la Cour Constitutionnelle

A l’issue des résultats catastrophiques des examens de cep 2016, plusieurs directeurs d’écoles ont été démis de leurs fonctions.

Bénin : Le piège qui guette la Cour Constitutionnelle

Les concernés ont introduit un recours. Mais, la cour constitutionnelle a jugé irrecevable ce recours dans la décision DCC 17-101 du 11 mai 2017. Ils sont 618 directeurs avec à leur tête, leur représentant Wassi Y. Affagbégnon, ayant formulé le recours pour demander à être rétablis dans leurs droits.

Mais, ils n’ont pas réussi à obtenir gain de cause. En effet, il est reproché à leur représentant, de n’avoir pas répondu à la convocation de la cour. La cour lui demandait de venir justifier son titre de représentant du collectif des directeurs déchargés.

Ce qui leur était reproché

Selon le ministère de tutelle, les directeurs qui ont, sur une période de 3 ans, obtenu des résultats non satisfaisants, doivent être démis de leurs fonctions. De même, un directeur qui obtient un pourcentage de 00%, cela témoigne de son incompétence. En conséquence, il devrait être aussi déchargé.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 mois

    Cette décision est incompréhensible. Les directeurs d’écoles sont des responsables adminstatifs de leurs écoles, ils ne sont pas en npremière ligne les responsables pédagogiques. Depuis la nuit des temps chaque maître est responsable de sa classe. Ce n’est pas les directeurs d’écoles qui forment les instituteurs, ce n’est pas non plus eux qui les recrutent.

    Comment un directeur d’école peut- t-il se rendre compte pendant la scolarité de la qualité d’enseignement dispensée aux apprenants? C’est le rôle des inspecteurs pédagogiques. A- t- on encore des Inspecteurs pédagogiques dans les écoles du Bénin?

    L’échec scolaire est l’impact d’une multitude d’irrégularités dont sont responsables, les parents, l’enseignant, les responsables pedagogiques, les syndicats, l’Etat Avec ses manquements, et ne saurait être imputé aux seuls directeurs d’école.

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 3 mois

      Napoléon
      Vous rendez-vous compte de votre argumentaire ??? De ce que vous développer .
      Vous niez le fait qu’un directeur d’école n’est pas le responsable pédagogique de son école .
      Une chose est de faire de longue phrase , d’écrire des pages pour se faire comprendre.
      Mais; une autre chose est d’avoir une bonne culture générale et intellectuelle.
      Vous me décevez .

      • Avatar commentaire
        Napoléon1 3 mois

        @Joeleplombier,

        Mais qu’est-ce que vous écrivez-là? :”Vous niez le fait qu’un directeur d’école n’est pas le responsable pédagogique de son école” (c’est ce que vous avez écrit).

        Mais je ne nie pas ce fait: Au contraire, je proclame haut et fort qu’un directeur d’ècole n’est pas le responsable pédagogique de son école.

        Il ne l’est tout simplement pas, parce que ce n’est pas lui qui encadre et contrôle la qualité d’enseignement dispensé.

        Et je persiste et signe que pendant la scolarité ce n’est pas le directeur de l’école qui a le contrôle de l’enseignement dispensé, mais plutôt ceux qui ont cette formation, qui sont chargés de le faire et qui sont payés pour cela, en l’occurence les inspecteurs pédagogiques des écoles.

        On n’a pas besoin d’être expert en la matière pour le savoir, la culture et l’instruction générale nous l’apprend.

        Mais posez-vous la question, de savoir, si de vous decevoir peut m’importer. Aussi longtemps que je ne me decois pas moi-même, et que je ne decois pas la volonté de mes aieuls, ni les lois de Dieu, ni les lois des hommes ne m’inquièteront.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 3 mois

    Comment pouvait-il en être autrement . Décharger ; c’est décharger pour incompétence notoire .
    Fermons le banc .