Bénin : 15 juillet, l’ultimatum pour payer tous les arriérés d’impôts

Bénin : 15 juillet, l’ultimatum pour payer tous les arriérés d’impôts

La direction générale des impôts lance une opération spéciale d’apurement des redevances fiscales.

Bénin : La CPFG fait une analyse critique du Pag

Les populations béninoises ont, du 1er juin au 15 juillet 2017, pour solder tous leurs arriérés d’impôts, au risque de se voir dessaisir de leurs biens ou sanctionner autrement.

C’est à travers un communiqué signé le 18 mai dernier, que Nicolas Yénoussi, le directeur générale des impôts a annoncé l’opération de  recouvrement spécial des dettes fiscales. Les contribuables sont tenus, rigoureusement, de se rendre, dans un délai de 45 jours à compter du 1er juin au 15 juillet prochain, dans les services de recettes des impôts de leur localité pour payez ce qu’ils doivent.

Ce payement obligatoire d’arriérés  concerne toutes les natures  d’impôt. Selon le communiqué, les contribuables qui y résisteront, seront poursuivis et sanctionnés conformément à la loi. Ils se verront déposséder de leurs biens mobiliers ou immobiliers. Pour les tenanciers de boutiques et autres, la direction des impôts va procéder à la fermeture de leurs établissements.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 5 mois

    L’impôt n’est-il pas le prélèvement effectué d’autorité et à titre définitif sur les ressources et les biens des individus ou des collectivités pour subvenir aux dépenses d’intérêt général de l’Etat ???
    Pourquoi s’en offusque t-on dans mon pays ????

    • Avatar commentaire
      Karl 5 mois

      Joeleplombier, dans les pays qui se respectent en matière fiscale, les 10 Millions percus par Djogbenou et sa bande devraient être imposés mais hélas dans “votre pays”, ils ont empoché le brut pour un travail qui n’a servit à rien si non de la corruption. Voilà ce qui offusque les pauvres gens dans notre pays.

      • Avatar commentaire
        Joeleplombier 5 mois

        Karl
        Je ne vois pas le rapport . Mais; jusqu’à preuve du contraire, il n’existe point un impôt sur le revenu au Benin . Pourquoi voulez-vous une imposition sur les 10 briques perçues par les membres de la commission Djogbenou . Cet argument exonère t-il nos concitoyens du paiement d’impôt ????

    • Avatar commentaire
      Helian 5 mois

      Parce que cet état est dirigé pas des bandits.

  • Avatar commentaire
    Tchite '. 5 mois

    Encore des bandits à la recherche des miettes des pauvres gens pour s’ mettre plein les poches. Qu’ils nous montre d’abord leur reçu de paiement et on leur emboitera le pas.

  • Avatar commentaire
    Karl 5 mois

    Et ce sont le pauvres populations qui vont encore subir la pression fiscale d’un soi disant PAG. Pendant ce temps, les politiciens et autres princes du pays, qui doivent des millions, se la coulent douce. La charité bien ordonnée devrait commencer par eux.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 mois

    Preuve que le gouvernement ruptucon de l’es.croc de talon est aux abois , et cherche par tous les moyens à collecter de l’argent ; les caisses et recettes de l’état se vident de manière drastique , et les eumprunts de l’état sont des fiascos ; dégagez

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 5 mois

      c’est vrai au fait, où en est sa campagne d’emprunts pour le PAG, à travers le monde dans laquelle la planète de la finance toute entière était sensée se ruer ?