Gestion déléguée de la Sbee : Les clarifications du ministre Jean Claude Houssou

Gestion déléguée de la Sbee : Les clarifications du ministre Jean Claude Houssou

Le ministre de l'Energie est monté au créneau pour apporter des clarifications sur la gestion déléguée de la SBEE

Bénin : Dona Jean-Claude Houssou remet l’Eau et les Mines à Seidou Adambi

La nouvelle trouvaille des autorités gouvernementales pour dynamiser la Société Béninoise d’Energie Electrique (Sbee), suscite de vives réactions et des insinuations diverses.

Et pourtant les ministres en charge de l’énergie et du plan ont organisé une conférence de presse cette semaine pour éclairer l’opinion nationale sur le bien fondé de ce nouveau mode de gestion dans lequel le gouvernement veut engager la Sbee : le contrat de gestion déléguée.

Beaucoup d’observateurs de la vie politique béninoise l’assimilent à une privatisation déguisée, et d’autres plus critiques voient tout tracé le même schéma de la privatisation de la Sonapra pour la gloire des entreprises qui appartiendraient au Chef de l’Etat.

Dona Jean-Claude Houssou, ministre de l’énergie, reçu sur les antennes de l’Ortb balaie du revers de la main ces arguments et précise qu’en cas d’une privatisation, on lance un appel aux privés qui achètent l’entreprise. Ce n’est pas le cas. Le ministre soutient que la gestion déléguée est « un engagement contractuel par lequel une entité privée prend la responsabilité de la gestion d’une entreprise publique, mais l’entreprise publique, dans les mains de l’Etat et il y a un certain nombre de critères d’indicateurs de performances que ce gestionnaire délégué doit atteindre et qui va correspondre à la rémunération qu’on va lui donner. Donc une gestion déléguée n’est pas une privatisation».

Par ailleurs, le but d’une telle gestion serait de solliciter les compétences d’un gestionnaire privé internationalement reconnu pour apporter son expertise dans l’amélioration de la Sbee.

Commentaires

Commentaires du site 0