Création des associations sportives communales : Homéky échange avec les maires

Création des associations sportives communales : Homéky échange avec les maires

70 maires sur les 77 ont répondu à l’appel du ministre des sports Oswald Homéky.

Renaissance du Bénin : liste des membres du bureau national élu (Lehady exclu)

L’Association nationale des maires du Bénin (Ancb), a eu hier mercredi 3 mai 2017 au palais des congrès à Cotonou, une séance de travail avec le ministre des sports Oswald Homéky, sur les conditions de création et d’existence des associations sportives communales. Occasion pour les maires d’apporter les amendements aux différents documents.

Ils ont tenu une séance de travail avec le ministre sur les conditions de création, d’existence et de fonctionnement des associations sportives communales. Ce projet est l’un des projets phares du programme d’action du gouvernement dans le secteur du sport, à souligné le ministre Oswald Homéky. Au cours de cette séance de travail, le ministre a rappelé le contenu du projet et l’ambition du gouvernement de faire du sport à la base, une priorité dans le cadre de la redynamisation du sport.

D’entrée, le président de l’Association nationale des maires du Bénin (Ancb), Luc Atrokpo, s’est réjoui de cette rencontre qui vise des échanges sur les réformes dans le sport. Et la présence d’autant de maires témoigne de l’intérêt qu’ils portent à ce qui peut impacter positivement leurs communes. Selon Luc Atrokpo, cette approche participative et inclusive du ministre des sports «facilite la conjugaison des efforts pour le développement de la pratique du sports à la base».

Il a indiqué que les collectivités locales, loin d’être des concurrentes de l’Etat central, sont des compléments pour le développement du pays. Elles sont partenaires. Alors, il a invité ses collègues maires à prendre part activement à la séance.

«Le projet vise à faire en sorte que nos communes respectives aient des associations sportives dans les disciplines retenues », a relevé le ministre qui indique que la démarche vise à une politique du sport à la base, avec comme acteurs les communes avec une feuille de route claire.

Le football, le handball, le basket-ball, l’athlétisme et une cinquième discipline qui varie d’une commune à l’autre, sont retenues pour ce programme. Les maires au cours de cette séance ont pris connaissance de la convention qui va lier les communes à l’Etat dans le cadre du projet, des statuts et du règlement intérieur aussi.

Ces documents ont été présentés par le Directeur des sports et de la formation sportive Imorou Bouraîma, et le directeur de la programmation et de la prospective (Dpp) du ministère des sports. S’en est suivi le débat général où les maires ont massivement posé leurs inquiétudes et apporté leurs amendements aux documents. Le ministre a ensuite dissipé ces inquiétudes et promis l’intégration des amendements.

Pour ce faire, un petit comité composé de maires et de cadres du ministère des sports, est mis sur pieds pour s’assurer que les amendements ont bien été pris en compte. Après, il revient aux maires d’aller exposer à leurs conseils communaux respectifs le projet, afin d’obtenir l’autorisation de signer la convention. Cette rencontre a pris fin sur une note de satisfaction générale, avec des maires qui ont d’ores et déjà adhéré au projet.

Commentaires

Commentaires du site 0