France/Afrique : « Négocier rapidement un protocole de sortie du Cfa avec Macron » selon Iréné Agossa

France/Afrique : « Négocier rapidement un protocole de sortie du Cfa avec Macron » selon Iréné Agossa

Iréné Agossa estime que l'Afrique doit « négocier rapidement un protocole de sortie du Cfa avec le nouveau président français »

URGENT – Présidentielle en France : MACRON en tête

Le président du parti “Le nationaliste” Iréné Josias Agossa après l’investiture du nouveau président français Emmanuel Macron, estime que la première chose que les pays africains, notamment ceux qui partagent le franc des colonies françaises d’Afrique (Cfa) est de « négocier rapidement un protocole de sortie du Cfa avec le nouveau président. Cela n’avantage pas les pays africains ».

Dans son intervention, il ouvre la brèche des nombreuses difficultés qui minent l’existence des peuples africains, le problème d’insécurité qui se pose aux pays au niveau de l’internet, de la communication. Cette insécurité sous régionale au niveau du Sahel ne concerne pas seulement le Mali et le Niger, mais plutôt toute la zone subsaharienne. Ces questions, à en croire l’ex directeur général de la Sonacop, dépassent les frontières africaines. Les questions énergétiques ne peuvent plus être résolues par le Bénin seul.

« Nous avons intérêt à discuter avec la France sur la possibilité de la politique énergétique dans le cadre de la protection de l’environnement. Nous n’avons pas les moyens aujourd’hui pour pouvoir mieux investir dans les techniques de production d’énergie renouvelable et pourtant nous avons participé à la Cop 21. Nous devons alors négocier avec le nouveau président le cadre de sécurité globale » a-t-il insisté.

Pour rappel, il faut dire qu’il avait déjà posté sur internet (sa page Facebook) l’agenda qu’il souhaitait que le président Macron exécute en direction de l’Afrique après sa prise de pouvoir, qui comportait essentiellement le protocole de sortie du CFA, la mise place d’un fond d’aide pour la recherche appliquée dans plusieurs domaines en particulier l’agro-alimentaire, le textile, la santé et de l’énergie, puis une nouvelle approche de la coopération entre l’Afrique et l’Europe dans le domaine de la sécurité.

Commentaires

Commentaires du site 28
  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 2 mois

    Ne donnez pas le prénom Irenée avec en plus “e muet” à vos garçons. Comme vous le savez prononcer un prénom c’est comme émettre des vibrations et cela a forcément une influence sur le caractère ou la destinée des enfants. Il y a le Irenée PIK et il y a le Irenée Agossa. Ce dernier par sa déclaration de négociation rapide …. avec le nouveau président français nous étonne négativement. Et c’est ce bonhomme j’allais dire spécimen qui a été à la tête de la Sonacop ? Comment s’étonner des resultats qu’il a produits et du sort qui lui a été réservé par la suite ? Lui a-t-on dit qu’en se taisant un peu au lieu de prendre chaque micro qu’on lui tend il pourrait avoir l’air intelligent ?

  • Avatar commentaire
    Tchite ' 2 mois

    Qui vous a dit que Voyo fait de négociation rapide contre ses intérêts? Depuis que vous demandez les objets du patrimoine culturel volés à l’ air colonial, Avez-vous pu avoir gain de cause? On ouvre la bouche et on parle comme si c’est si facile. Il faut des actions plutôt. Il faut se battre, se donner les moyens et être objectif.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 2 mois

      C’est peut être ce genre d’intellectuel que Kerekou avait dû rencontrer pour avoir prononcé sa célèbre phrase “intellectuels tarés” par généralisation abusive !

  • Avatar commentaire
    La Foudre 2 mois

    Il ne va pas nous dire qu’il compte sur Talon, ABT et PIK pour entamer cette négociation……en plus on veut être complètement indépendant alors qu’on passe le temps à quémander…
    Ça me fait rire cet engouement actuel dans africains francophones à se libérer du franc cfa..
    Une vrai désir utopique quand on sait qu’aucun de ces pays n’est encore prêt à débourser le moindre sou qui va constituer le fond de cette création monétaire….pas de réserve d’or.
    Le seul qui a eu récemment cette volonté avec tout ce qu’il faut pour sortir l’Afrique de cette domination, ce sont ses frères ch.iens-d’états qui se sont faits complices avec le colon pour que ce dernier l’élimine. ..
    Vous verrez que les conditions que la France va nous imposer pour nous libérer du cfa seront plus asphyxiantes que ce qui nous arrive actuellement

    • Avatar commentaire
      Che Guevara 2 mois

      Decidement!

      La reserve d’or servira a quoi?

      • Avatar commentaire
        Tchite ' 2 mois

        Tous les grandes puissances au monde se sont constitués des réserves d’ or, ca l’or a toujours été très tangible et la vraie monnaie de change depuis les temps anciens. L’emploi du papier que nous connaissons aujourd’hui comme monnaie est un anarque. L’or a toujours été de valeur et les grands de ce monde le savent. Les premiers billets de dollar était imprimés avec de l’or sur papier. Nixon voyant que cette méthode n’avantagerait pas les usa dans l’avenir parqu’ils ne possèdent pas l ‘ or mondial avait décidé de changer la règle d’ou l’impression de papier avec valeur nominale qui sert à anarquer les pays riches en ressources naturelles avec tout son arsenal et conglomérat de banques et institutions financières.

        • Avatar commentaire
          Che Guevara 2 mois

          De nos jours la reserve d’or n’a aucune implication sur la monnaie.
          Enleve vous cela de la tete.

          • Avatar commentaire
            CODJO ATAKOUN 2 mois

            Nous avons compris la leçon, mais cela a forcément un rapport avec le potentiel économique du pays à moins de nous prouver le contraire par “à plus b”.

          • Avatar commentaire
            Tchite' 2 mois

            L’argent est volatille, l’or ne l’est pas. C’est la raison pour laquelle, ces pays constituent des reserves massives d’or. Il faut aussi retenir que le prix de l’or a’ l’international n’a cesse’ de grimper, surtout en periode de crise, car c’est une valeur sure.

            L’argent, surtout le dollar acutelle n’est que du papier qui a ete surevaluer mais maintenir les USA a’ un niveau de control du monde et de depense anarchique.

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 2 mois

          Je m’étonne que celui qui nous a présenté son curriculum vitae sur ce forum ne vous ait pas encore répondu car la politique monétaire des États est son domaine de prédilection.

          • Avatar commentaire
            Amaury 2 mois

            @Codjo,

            Fofo, vous êtes entrain de chercher querelle. Un grand ne fait pas ça (Rire !).
            J’espère qu’il vous répondra lui même.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 2 mois

      Le libéralisme est en marche mon ami, à nous de prendre nos précautions !

  • Avatar commentaire

    N’importante quoi, tu crois que Macron est président pour régler votre histoire de CFA les bandes d’ignorant il n’a rien compris .

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 2 mois

      Qui avait eu la lumineuse idée de le placer à la tête de la Sonacop ? Certainement un autre Irenée !

  • Avatar commentaire
    Amaury 2 mois

    Iréné AGOSSA comprend que le FCFA n’avantage pas les pays africains. Bravo ! Au moins il est spécialiste de quelque chose à défaut d’avoir redressé la SONACOP. Bandécon comme dirait mon oncle du village.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 2 mois

    Tant que l’Afrique francophone ne finit pas avec la forme actuellement du CFA, nos pays resteront des colonies de la France!!!
    A quoi servirait une économie si elle ne peut pas produire des biens et services pour son propre marché intérieure, et les proposer pour les marchés extérieures???
    Actuellement le CFA empêche tout simplement nos pays de consommer ce qu’ils produisent.
    Alors que c’est en consommant d’abord ce qu’on produit soit même qu’on peut penser au développement.
    On nous parle de stabilité monétaire, de croissance, alors que la production locale qui soutient la situation économique actuelle est basée sur des matières premières que nous exportons et nous reviennent en produits finis à prix d’or!!!
    Tout porte à croire que nos économistes sont formées pour perpétuer notre dépendance.
    Quand allons nous sortir du sommeil ???

    • Avatar commentaire
      Dodjo CHIPOTO 2 mois

      @Sonagnon, à l’instar de cet imcapable de Agossa qui a fait la preuve irréfutable de son incompétence vous embrayer sur des tautologies du genre … le CFA empêche nos pays de consommer ce qu’ils produisent…..nous exportons des matières premières !!!!!!
      C’est la preuve que vous aussi vous hurlez avec les loups, les activistes anti-CFA qui ne comprennent rien de ce que c’est que la monnaie. Pour la gouverne des lecteurs, quel est le pays africain dont la situation diffère de ce que vous décrivez, qu’il soit ou non de la zone CFA….Vous me faites désespérer de l’intelligence du béninois!!!!! Vraiment dommage!!! Quel est pays hors CFA que vous donnez en exemple??????

      • Avatar commentaire
        sonagnon 1 mois

        J’ai un mal fou à me rendre compte, que des africains ne savent pas que le système actuel du CFA, est une situation aggravante de notre condition de pauvreté.
        Les pays anglophones avec des monnaies propres à eux comme le Ghana et le Nigéria produisent plus de valeur ajoutée que non pays francophones utilisateurs du CFA.

        Dans le cas précis du Bénin, le CFA est un carcan pour notre pays, car notre proximité avec le pays le plus riche d’Afrique, devrait mécaniquement avoir plus d’impacts positifs sur notre pays. Et c’est le CFA une monnaie trop forte qui en est un frein.

        La création d’une monnaie autre que le CFA, va stimuler la production intérieur et limiter les importations, nous avons la chance d’appartenir déjà à un espace économique comme la CEDEAO, alors une politique économique et monétaire à l’échelle de cette zone serait ce qui serait logique.

        Qu’est ce que la France a à faire dans la définition d’une politique économique de plusieurs pays en Afrique???
        Avons nous des intérêts communs??? Des objectifs de développement commun???
        La réponse est non!!! Donc, nos pays non aucun intérêt a avoir une coopération monétaire avec un pays comme la France dont les réalités économiques et monétaires non rien a avoir avec nos pays.
        Si ce n’est bien sûr que de maintenir, le compte d’opération du trésor français qui n’a pour seul rôle de soustraire à nos économies des devises étrangères dont nous avons besoin pour soutenir le développement dans nos pays.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 2 mois

    Je ne savais pas que notre ami Agossa qui a fait preuve de son incompétence notoire en coulant la Sonacop est aussi spécialiste de questions monétaires .
    Adogo tché !!!!

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 2 mois

      Il confond bon d’essence avec les étalons d’échange de la Bceao. C’est pas de sa faute.

      • Avatar commentaire
        Joeleplombier 2 mois

        Tu m’étonnes . Pauvre de mon pays

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji 2 mois

          Lol…Pas sûr que tu m’aies compris

          • Avatar commentaire
            Joeleplombier 2 mois

            Mais oui mon cher ami . Une façon de confirmer tes propos .

    • Avatar commentaire
      Analyste 2 mois

      Je me demandais aussi en qualité de quoi il se prononce sur ces questions. Celui qui n’a pas pu gérer une structure qui ne peut normalement que faire de gros profits?

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 2 mois

      De quoi vous vous plaignez vous ? Vous avez, vous de quoi le remplir tous les jours que fait le Seigneur !

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 2 mois

        Mon commentaire se rapporte à celui de Joeleplombier avec son “adogo tché”.

    • Avatar commentaire
      Dodjo CHIPOTO 2 mois

      Voilà un incapable, vomi par le peuple (comme diraient les communistes) qui se fait une virginité sur le dos du pauvre franc CFA. Odjé!!! On verra de tout au Bénin et en Afrique avec des activistes anti-CFA qui ne comprennent rien à la monnaie et dont la survie quotidienne dépend de leur aboiement contre le CFA (exemple de Stellio Capo Chichi, alias Kémi Séba, qui n’exerce aucune activité à Dakar où il séjourne,et qui permet le luxe d’être polygamme avec deux femmes parce devenu musulman entre temps!!!!)

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 2 mois

        On s’encombre de multitude de femmes qui aiment se faire entretenir et on s’étonne de ne pas pouvoir réfléchir rationnellement. Musulmans et Africains doivent apprendre que l’énergie sexuelle peut se sublimer en énergie intellectuelle, cela éviterait bien de dérives catastrophiques. Le sexe est comme le vin, à consommer avec modération !