Gambie: Un proche de Jammeh toujours détenu en Suisse

Gambie: Un proche de Jammeh toujours détenu en Suisse

Ousmane Sonko, ancien ministre de l’intérieur gambien et ex-bras droit de Yahya Jammey fera encore trois mois derrière les barreaux en Suisse.

Probable déstabilisation du régime Barrow: Le Sénégal avertit la Gambie

C’est ainsi qu’en a décidé la justice suisse à travers une annonce. Arrêté à Berne depuis le 26 janvier 2017, Ousmane Sonko est accusé de crimes contre l’humanité et d’actes de torture.

L’ancien inspecteur de la police nationale a été arrêté suite à une dénonciation venant de la part de l’ONG Trial, une ONG Suisse spécialisée dans la lutte contre l’impunité. Depuis le mois de janvier, des plaintes ne cessent de parvenir à l’avocat Benedict de Moerloose, avocat et responsable du département enquête et droit pénal de l’ONG Trial.

« Ce sont des charges qui sont extrêmement lourdes et qui sont maintenant étayées par plusieurs victimes qui se portent parties civiles à la procédure » a confié l’avocat, avant de réajuster que « déjà deux victimes se sont porté parties civiles et cinq autres devraient le faire ces prochaines semaines. Pour ces sept cas, nous avons des tortures extrêmement graves commises par les forces de sécurité et nous pensons qu’Ousmane Sonko est intervenu à un moment où un autre, et est complice de ces crimes ».

Pour Benedict de Moerloose, ces trois mois de détentions affligées à Ousmane Sonko, permettront à la juste suisse de poursuivre les enquêtes afin que la lumière soit réellement faite. En plus de poursuivre les enquêtes, cette détention à en croire la porte-parole du procureur général permettra également d’analyser les documents saisis et de beaucoup plus fouiller.

Commentaires

Commentaires du site 0