Mutineries en Côte d’Ivoire: la CEDEAO, l’UA et l’ONU apportent leur soutien à Ouattara

Mutineries en Côte d’Ivoire: la CEDEAO, l’UA et l’ONU apportent leur soutien à Ouattara

Face à la crise qui menaçait la Côte d'Ivoire, les organisations régionales et internationales ont apporté leur soutien au Président ivoirien Alassane Ouattara.

Menace de déstabilisation de la Côte d’Ivoire: Ouattara parle de preuves contre des pro-Gbagbo

Une mission conjointe de Haut niveau de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), de l’Union africaine (UA) et des Nations unies s’est rendue le 17 mai 2017 en Côte d’Ivoire, dans le contexte des mutineries qui menaçaient d’aggraver les tensions sociales et de ternir l’image de la relance économique réussie de la Côte d’Ivoire.

Cette mission, composée du président de la Commission de la Cedeao, Marcel A. de Souza, du ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République de Guinée, Kiridi Bangoura, représentant le Président en exercice de l’UA, Prof. Alpha Condé, et du Représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies, Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, a été reçue en audience par Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire.

La mission a manifesté tout son soutien au président Alassane Ouattara, au gouvernement et au peuple ivoiriens dans ces moments difficiles traversés par le pays. Elle a transmis ses félicitations au président de la République pour la sagesse qui a conduit au règlement rapide et pacifique des revendications des mutins

Durant ces derniers évènements, la Cedeao, l’UA et les Nations Unies ont exprimé leur inquiétude quant à l’usage de la violence et ont réitéré leur attachement au recours exclusif au dialogue et aux voix légales pour résoudre les différends.

A cet égard, la mission se réjouit de l’accord qui a été trouvé et qui démontre la volonté des autorités ivoiriennes, et à leur tête le président Ouattara, de trouver des solutions à travers le dialogue pour garantir les droits de tous, en vue de sauvegarder la stabilité du pays.

La Côte d’Ivoire est un pays majeur de la région qui doit continuer à servir de modèle de stabilité et de développement économique. Il importe que le chemin de la paix soit toujours privilégié pour faire face à de telles tensions qui pourraient compromettre les fondements de l’expansion économique et l’émergence de la Côte d’Ivoire.

La Cedeao, l’UA et les Nations Unies expriment leurs profondes compassions aux familles éplorées au cours de ces événements et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés.

La Cedeao, l’UA et les Nations Unies continueront d’apporter leur soutien à la Côte d’Ivoire afin de sauvegarder la paix et la stabilité.

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    Tchite' 5 mois

    Nous voyons encore que :”le premier ennemie de l’homme noir n’est que lui meme, car les autres ne font que profiter de son laxisme et son ignorance de soi(sans connaissance de soi) et du reste du monde”

    Regardez-moi ces gens-la’, on dirait des vampires qui se nourrissent du sang et des soufrances des pauvres populations prises en otage par des plans diaboliques qui ne se tournent mal.

    Ouattara est face a’ sa responsabilite’ et ils viennent parler de soutiens. C’est soutien gorge qu’ils vont trouver pour lui plutot.

    • Avatar commentaire
      Jean F. ANGOE 4 mois

      Excellente reactiion que j’apprecie et approuve a 100%.
      Ou bien ces Messieurs sont des ignorants qui ne comprennent rien a la crise ivoirienne et viennent imprudemment et impudemment soutnir quelqu’un qui est appele a assumer ses engagements d’hier, – Ce que chacun aura seme, il le moissonnera aussi – ,
      Ou bien, ils savent tres bien ce qui se passe et de propos delibere et en toute connaissance de cause volent en comparses au secours d’un acteur majeur de la crise ivoirienne, passant ainsi pour disqulifies d’etre des mediateurs,role que lur confere leur position. L’histoire les rattrapera pour parjure. Ils n’aident pas l’Afrique et ses fils.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 5 mois

    Ceci me rappelle les come’dies de soutiens par ci par la’ sous Yayi.

  • Avatar commentaire
    tolola 5 mois

    Avant, les autres Ivoifiens ne pouvaient pas penser que l’on soit dioula et ivoirien. C’est effectivement une schizophrénie ethnicistes. Tous les pays du monde sont constitués d’ethnies qui transcende les frontières.. Les corses sont culturellement plus proches des italiens que des français, les sorabes plus proches des russes que des Allemands…les Touaregs sont plus proches sur le plan culturel et linguistique des berbères marocains que du haoussa nigerien.

  • Avatar commentaire
    Tata 5 mois

    Faites nous plaisir en envoyant ADO aux enfers pour que se consolidé notre attachement à la Côte d’Ivoire et à la Fraternité. Nous sommes là HAINE, alors tenez compte de nous pour ne pas subir d’insultes.

  • Avatar commentaire
    X. Dieudonné 5 mois

    Écouter ce qui est arrivé à la Côte d’Ivoire n’est pas du tout salutaire. Ceux qui détiennent les armes veulent s’enrichir au détriment de la population civile en la terrorisant. C’est pas responsable. Il est grand temps que les africains ouvrent les yeux. l’Afrique n’a plus besoin de telle souffrance. C’est la honte!!!!!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 mois

    De la parlote seulement ces machins budgétivores d’institutions ” bidons ” qui ne sont même pas fichues d’avoir des pôles de developpement ( éducation , santé, recherche , instruction des armées , etc etc ) qui soient fédérés pour l’épanouissement de leur population . Tchrous

  • Avatar commentaire
    Achille.M 5 mois

    Du m’importe quoi tous sont là pour représenter leur patrie (vous ignorez pas de Quoi je parle)

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 5 mois

    Des rigolos.

    Ces comportements montrent exactement que ces institutions sont teleguidees

  • Avatar commentaire
    Alexjosel 5 mois

    QUEL PUTAIN DE SOUTIEN!
    OU ETAIT CES PUTAIN D’ORGANISATION LORSQUE OUATTARA ENTRETENAIT LA REBELLION…
    MOHAMED IBN CHAMBAS, ALORS PDT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO FAISAIT PARTIE DU COMPLOT CONTRE GBAGBO.
    QUI TUE PAR EPEE MOURRA PAR EPEE