Match contre le Burkina : Le Bénin à la recherche d’une colonne vertébrale

Match contre le Burkina : Le Bénin à la recherche d’une colonne vertébrale

Les Etalons du Burkina-Faso ont tenu en échec, hier dimanche 21 mai 2017 au stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou, les Ecureuils du Bénin, par deux buts partout.

Chan 2018: Les Ecureuils du Bénin et le Ména du Niger en amical

Ceci à l’occasion du match amical retour entre les deux sélections locales qui préparent les éliminatoires de la 5è édition du Championnat d’Afrique des nations (Chan), Kenya 2018. Après le match nul (1-1) à l’aller à Ouagadougou, les deux équipes n’ont pu se départager à Cotonou au bout d’un match pauvre en occasions de but, côté béninois.

Les Ecureuils doivent plus ce nul à la maladresse des Etalons qu’à leur jeu. Malgré un système de 3-5-2 déployé en première partie par Oumar Tchomogo, le jeu béninois a manqué cruellement d’animation en milieu de terrain, où les Etalons ont régné presque sans forcer. En défense, Nabil Yarou et Koukpéré Dine ont eu beaucoup de mal dans le positionnement face à des attaquants techniques et physiques.

C’est donc logiquement que les Etalons finissent par trouver la faille sur un coup de pied arrêté. Franck Lassina Traoré, seul buteur Burkinabé à l’aller, sur un coup franc dans les 18 mètres, loge la balle dans la lucarne gauche de Steev Glodjinon (1-0, 37’).

Ogoulola Ibrahim va égaliser pour le Bénin dans un cafouillage où il hérite du ballon et l’envoie dans les filets vides (1-1). Du retour des vestiaires, Tchomogo change son système qui n’apporte pas grand-chose à l’équipe. Suite à un énième mauvaise positionnement des défenseurs, Lassina place une tête à bout portant pour son doublé (2-1, 77è).

Et comme en première partie, le Bénin va revenir au score grâce à un penalty transformé par Mama Séïbou (2-2, 85’). Trop de déchets techniques, trop d’approximation et un mauvais choix évidents, ont plombé le jeu des Ecureuils locaux. Sans leader dans tous les compartiments de jeu, l’équipe du Bénin a manqué d’équilibre et n’a pu aligner six passes de suite avant la fin de la rencontre. D’ici le match aller contre le Togo pour le compte des éliminatoires du Chan 2018, Oumar Tchomogo a beaucoup de choses à revoir

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    l ecureuil 5 mois

    frank m makon=footix tu n y connais rien c est pas le coach qu il faut changer mais l equipe et là en plus c etait avec les locaux l equipe titulaire n a rien a voir a ça

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON [ Emmanuel MACRON ] 5 mois

    L’HOMME QU’IL FAUT A LA PLACE QU’IL FAUT !
    OUMAR TCHOMOGO A MONTRE SES LIMITES .
    IL EST TEMPS DE FAIRE VENIR UN EXPATRIE .