Renaissance du Bénin: ce qu’on reproche à Lehady Soglo

Renaissance du Bénin: ce qu’on reproche à Lehady Soglo

Réuni en séance extraordinaire le 21 mai dernier à Abomey, le bureau politique national de la Renaissance du Bénin a décidé de la destitution de son président Léhady Soglo.

Grand Nokoué – Bénin : le conseil municipal de Cotonou adopte le document sous réserve

George Bada a été choisi à l’unanimité des membres présents pour assumer, par intérim, la présidence de la RB jusqu’à l’organisation du prochain congrès.

La crise à la RB est très profonde. Les accusations formulées contre Léhady Vinagnon Soglo, par ses camarades, sont d’une grande ampleur. Selon le communiqué publié aujourd’hui, 21 des 29 membres du bureau politique ont validé son expulsion et confie la gestion provisoire du parti à Goerge Bada, le maire d’Abomey-Calavi. Ce dernier occupait, précédemment, le poste de deuxième vice-président du parti.

Les frondeurs prennent des dispositions en vue de l’élection d’un nouveau président de la Renaissance du Bénin. Pour cela, ils ont installé un comité de onze (11) membres présidé par Abraham ZINZINDOHOUE, qui va préparer le prochain congrès dans un délai raisonnable.

En attendant, la destitution de Léhady Soglo lui a été notifiée expressément. Celui-ci dispose d’un délai de quinze (15) jours pour formuler un recours au Bureau Politique National du parti.

Que reproche-t-on à Léhady Soglo

Les frondeurs, qui se déclarent désormais, majoritaires au seine de la renaissance du Bénin, ont dressé un réquisitoire contre Léhady Soglo. Les camarades accusent Léhady de gestion opaque, solitaire et de dérives autoritaires occasionnant les frustrations de tous genres des militants. Le maire de Cotonou mène une politique d’exclusion à la tête du parti.

Par ailleurs, ils ont déclaré que les réunions statutaires du parti ne sont pas tenues conformément aux textes. Sous la gouvernance de l’actuel Président, il n’y a pas eu le moindre compte rendu financier, lit-on également dans le communiqué final.

A cela, il faut ajouter « les  alliances contre nature qui ne cessent de déstabiliser le parti ». Ils font allusion au soutien apporté à Lionel Zinsou, lors de la présidentielle de 2016, par Léhady, au nom de la RB. Pour eux, il s’agissait d’une décision unilatérale.

En dernier point, le président du parti Léhady Soglo a banalisé deux fois de suite les convocations du bureau en vue de discuter pour repartir sur de nouvelles bases.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 3 mois

    C’est vrai que les gens qui sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche ont tendance à penser qu’ils peuvent mettre le monde entier à leurs pieds et ne savent pas souvent raison garder et notre fiston pourri et gâté par ses géniteurs ne fait pas exception à la règle. L’argent ne peut tout faire car on a aussi besoin des hommes.
    Comment se fait-il que des gens à des postes aussi importants ne disposent pas d’un conseiller capable de leur dire ce que les parents, amis et obligés omettent de leur dire pour ne pas les vexer. On a de réels problèmes de communication dans notre pays car l’arrogance et les faits de prince deviennent un peu trop monnaie courante.

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 3 mois

    C’est vrai que les gens qui sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche ont tendance qu’ils peuvent mettre le monde entier à leurs pieds et ne savent pas souvent raison garder et notre fiston pourri et gâté par ses géniteurs ne fait pas exception à la règle. L’argent ne peut tout faire car on a aussi besoin des hommes.
    Comment se fait-il que des gens à des postes aussi importants ne disposent pas d’un conseiller capable de leur dire ce que les parents, amis et obligés omettent de leur dire pour ne pas les vexer. On a de réels problèmes de communication dans notre pays.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    Où se trouvent les jeunes cadres de notre armée en état comateux pour nous balayer tout ceci ?

  • Avatar commentaire
    Morel GUIDI 3 mois

    Ce qui relance le débat sur le financement du système partisan au Benin. Lehady est comme un gamin qui se croit tout permis car la RB appartient à papa et à maman. Il brille par son impolitesse envers les aînés du parti , sa gestion solitaire et une violation des textes du parti. Après c’est ce jeune homme qui veut donner des leçons à PATA. La RB doit opérer une refondation totale du parti pour éviter la disparition.

  • Avatar commentaire
    Biglotchémey 3 mois

    La RB n’est pas un parti politique mais une entreprise famille à sous, qui génère beaucoup de dividende. La famille se serve de ceux là qui sont dans le bureau pour donner une connotation politique à leur entreprise. Sinon comment comprendre que depuis plus de deux l’actuel président se refuse d’organiser le congrès en vue de renouveler les instances dirigeantes du parti. Lehady SOGLO occupe illégalement le poste de président du parti depuis 2 ans. Le respect des textes commence depuis la base. Voilà un maire qui clame le respect des lois de la décentralisation et qui viole allègrement les règles de on propre parti politique. C’est bizarre.