Usurpation de titre à l’Arcep au Bénin : Le procès renvoyé au 31 juillet

Usurpation de titre à l’Arcep au Bénin : Le procès renvoyé au 31 juillet

Le procès en usurpation de titre contre les ‘’anciens’’ membres de l’Arcep promet de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Prévue pour débuter hier, lundi 22 Mai 2017, l’audience a été aussitôt renvoyée au 31 juillet prochain.

Bénin: Les “anciens” membres de l’Arcep vont comparaître pour « usurpation de titre »

Le procès en usurpation de titres contre les ‘’anciens’’ membres de l’Arcep, n’a pas traîné ce lundi 22 Mai 2017. Il a été renvoyé dès son ouverture au 31 juillet prochain.

La raison évoquée est que « Le parquet n’est pas prêt pour sa plaidoirie, et que l’agent judiciaire du trésor dit ne pas connaître le contenu du dossier. » Il est également à noter qu’aucun avocat de l’Etat n’était présent dans la salle d’audience ce lundi. Aucun plaignant non plus. Du côté des prévenus, tout le monde était cependant là. Leur défense était constituée de Mes Robert Dossou, Arthur Balley, Moustapha Issiaka, Victorien Fadé et Ibrahim Salami.

Selon Me Ibrahim Salami, dans ce procès qui oppose anciens et nouveaux membres de l’Arcep, il est difficile de dire qui poursuit qui. En effet, les inculpés (anciens membres de l’Arcep), comparaissent pour avoir porté plainte contre les nouveaux membres nommés par le gouvernement en leur lieu et place.

Les poursuivis s’étaient basés sur une décision rendue par la cour constitutionnelle en leur faveur, pour porter plainte contre les nouveaux membres qui aujourd’hui, fort curieusement, les poursuivent en usurpation de titre

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 6 mois

    Bizarrerie, des ruptucons