Bénin : Alain Gomis, un repère pour les jeunes cinéastes

Bénin : Alain Gomis, un repère pour les jeunes cinéastes

Après la projection du film ‘’Félicité’’, Alain Gomis s’est livré à un exercice de questions réponses.

Cyberattaque-Wannacry: Des experts accusent la Corée du Nord

Après l’Institut français de Cotonou ce vendredi, Alain Gomis s’est rendu ce samedi à l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma) à Cotonou où il a échangé avec les jeunes pousses du Cinéma béninois sur son dernier film ‘’Félicité’’ qui lui a permis de remporter l’Etalon d’or de Yennenga, grand prix du Fespaco 2017.
De l’attitude que doit adopter un jeune réalisateur, à comment réaliser une mise en scène pour transmettre une émotion, le franco-sénégalais Alain Gomis, a scruté les horizons de la réalisation cinématographique, notamment ‘’Félicité’’ qui est une coproduction à valeur panafricaine où on retrouve le Sénégal, le Gabon et la République démocratique du Congo.

« Il faut aujourd’hui que les productions cinématographiques en Afrique réussissent à décrire la réalité, dans ses difficultés et également dans ses moments de joie » a confié le cinéaste.

Passer au concret selon Alain Gomis

Les sociétés africaines ont certes des difficultés sur tous les plans, mais il faudra les aborder pour attirer la sonnette d’alarme en vue d’un changement de comportement et ou de mentalité. De ses explications, il en ressort, que pour faire échec à certains maux comme l’immigration clandestine, il faut sortir des grandes idées prononcées au travers des discours, pour le concret.

Après l’escale de Cotonou, Alain Gomis se rendra à Lagos (Nigéria) où il passera une semaine avant de rejoindre Douala (Cameroun) puis Kinshasa (République démocratique du Congo).

Commentaires

Commentaires du site 0