Projet eau potable : Le député Okoundé lance un appel au gouvernement

Projet eau potable : Le député Okoundé lance un appel au gouvernement

Au cours de la séance plénière de ce jeudi 15 juin 2017, la question orale avec débat au gouvernement du député Jean-Eudes Okoundé concernant le projet d’approvisionnement en eau potable des communes de Dassa-Zoume-Glazoué-Savalou, a été abordée.

Bonne gouvernance et intégrité de l’eau au Bénin: L’Ine outillé en documents pédagogiques

(Une fois encore il remercie le gouvernement qui a entendu le cri de cœur des populations) Le gouvernement via le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou, était présent pour apporter des réponses aux préoccupations du député Jean-Eudes Okoundé.

Lors de sa prise de parole, l’élu de la 9è circonscription électorale a remercié le gouvernement pour avoir entendu le cri de cœur des populations, car ce projet a été lancé depuis le 30 mai dernier. Aussi a-t-il exhorté le gouvernement à mettre la pression sur les cadres pour que l’accès universel soit une réalité.

Lire ci-dessous quelques extraits de sa déclaration (transcription LNT)

«….. Merci monsieur le président. Je disais tout à l’heure que j’avais posé ces questions depuis janvier 2017. Je voudrais donc remercier le gouvernement pour les efforts consentis parce qu’aujourd’hui, comme l’a dit le ministre, il y a eu une évolution par rapport au projet en question. Les forages sont réalisés,  les entreprises sont choisies et les travaux ont été lancés le 30 mai dernier. Cela veut dire que le gouvernement a entendu notre cri de cœur. C’est pourquoi il a fait quelque chose. Mais ce que je pense, c’est que  l’accès universel à l’eau d’ici 2021 selon le PAG sera une réalité. Cela veut dire que nous ne devons pas dormir sur nos lauriers parce que si nous tenons à cela. En d’autres termes, nous devons accélérer le programme d’alimentation en eau potable des Collines à partir des zones de surface. Nous devons avoir ici un chronogramme même si le financement est acquis.

Je sais que les zones de surface ont un grand barrage qui doit pouvoir alimenter 5 ou 6 villes. Ce n’est pas quelque chose de facile. C’est-à-dire qu’il  y a un temps pour les études et il y a un temps pour réaliser les travaux. C’est pour cela que je voudrais exhorter le gouvernement à mettre la pression sur les cadres pour que véritablement ce projet puisse voir le jour. Parce que nous reconnaissons que les eaux souterraines dans ce département sont précaires. Aujourd’hui le gouvernement est entrain de s’acharner  pour que nous puissions avoir le projet réalisé à partir des eaux souterraines. Dès que cela sera réalisé, je vous assure avec les débits (50 m3 par ailleurs et 60 m3) d’ici 4 ans, si on fait l’exploitation comme il le faut, nous allons retomber dans les mêmes problèmes. De façon durable, ça ne pourrait être que l’eau de surface.

C’est pour cela que nous avons posé la question en disant que pour résoudre de façon durable, il fallait avoir les eaux de surface. Mais j’avais posé une question  notamment comment régler les problèmes que nous avons aujourd’hui, je voudrais que le ministre, parce qu’il y a eu des choses qui ont été faites, il y a des forages qui ont été réalisés et il n’y a pas de pompes manuelles dessus. Il faut donc régler ce problème. Je voudrais qu’on mette la pression pour que ces barrages soient équipés pour le bonheur des populations. J’exhorte le gouvernement à continuer pour que l’accès universel soit une réalité. »

Commentaires

Commentaires du site 0