Energie – SBEE : Le Bénin bénéficie de 60 millions de dollars de la Banque mondiale

Energie – SBEE : Le Bénin bénéficie de 60 millions de dollars de la Banque mondiale

La Banque mondiale vient en appui au Bénin, à travers son Association internationale de développement (IDA), dans le secteur de l’énergie. A travers un communiqué de presse, elle a approuvé ce mercredi un crédit de l’IDA.

SBEE – Bénin : le ministre Houssou installe deux Conseils d’administration

Le montant alloué est de 60 millions de dollars. Ce crédit permettra au Bénin d’améliorer les services énergétiques en renforçant les institutions du secteur, a indiqué le communiqué.

Aussi, va-t-il permettre d’élargir la fourniture de l’électricité dans quatre zones périurbaines de Cotonou, Porto-Novo, Parakou et Natitingou.

Améliorer les performances de la SBEE

Le nouveau Projet d’amélioration des services énergétiques (PASE) du Bénin vient en soutien à la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE). La SBEE va ainsi agrandir sa capacité de distribution dans les 4 zones sus citées et « promouvoir une gestion communautaire des ressources forestières. ».

Par ailleurs, le PASE va permettre à la SBEE de limiter les pertes commerciales et techniques et accroître ses recettes. Le sous-secteur de la biomasse en sera optimisé. Les perspectives du développement durable du secteur énergétique seront également déterminées.

Si par le passé, les financements accordés par la Banque Mondiale se sont axés sur l’extension du réseau de transport et la remise en état des lignes moyenne tension, le nouveau projet vise « à améliorer les performances du réseau de distribution et, à la clé, la viabilité financière du secteur tout entier. ».

Les ménages

Les ménages et les petites entreprises concernés pourront désormais jouir de l’autosuffisance énergétique grâce au renforcement du réseau électrique béninois. Ainsi, seront conjugués au passé, les problèmes de sous alimentation des appareils électroménagers avec pour corolaires la baisse de tension…

La gestion des forets

Le PASE intervient aussi dans la gestion efficiente des forets. L’élargissement de la distribution va permettre la mise en place d’une gestion communautaire des forêts sur un territoire de 300 000 hectares. Principalement, le nouveau projet couvre les communes de Bassila, Bantè et Djidja. Pour ce qui concerne les zones comme Djougou, Ndali et Pèrèrè, les communes vont élaborer de nouveaux plans pour 150 000 hectares de forêts. Cela va favoriser l’essor des activités génératrices de revenus basées sur les ressources forestières.

Le gouvernement pourra répondre aux attentes

Selon le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin Pierre Laporte, le PASE permettra au gouvernement béninois de répondre au besoin pressant d’amélioration du processus de distribution de l’énergie électrique. « A plus long terme, le projet va aider … à développer le secteur de manière durable », a-t-il ajouté.

Le PASE rejoint les priorités du gouvernement à travers son programme d’action (PAG) sur le plan de la croissance durable, la compétitivité et l’emploi. Il vient aussi en complément à la contribution d’autres partenaires au développement comme, la Millenium Challenge Corporation (MCC) et l’Agence française de développement (AFD).

Le renforcement des capacités des acteurs

Dans son cahier de charge, le PASE inscrit également la question du renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’énergie au Bénin. Notamment, les institutions et organes impliqués « bénéficieront d’une assistance technique et des activités de renforcement des capacités. ». Il s’agit du Ministère de l’énergie, de l’eau et des mines, de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (ABERME), de l’Autorité de régulation de l’électricité (ARE) et de l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables (ANADER).

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Tchite' 5 mois

    60 millions $ US, font combien en Francs CFA?

    Le peuple doit avoir les yeux ouverts et demander des comptes aux dirigeants. Depuis des decennies, on nous promet ciel sur terre en terme d’energie electrique et eau, mais les populations rurales continuent de boire l’eau du marigot. Il y a memes certaines regions (des colines) sans cette eau du marigot.En ce meme temps, nos politiciens s’habillent comme le voyo et continuent a’ l’imiter tout en detournant les finances publiques sans faire d’impactes positifs concrets sur le terrain, ou’ memes les miettes retombees des populations ne sont pas entretenues (des projets abandonne’s, inacheve’s, et le manque d’entretiens des petites realisations.

  • Avatar commentaire
    Jaidit 5 mois

    Concrètement, ces 60 M$ vont servir à quoi? Ce n’est pas clair et il est à craindre qu’ils ne soient engloutis dans les séminaires, symposiums et toutes choses qui servent à engraisser les renards via le paiement de primes de participation sans lendemain.

    Si les 60 M$ seront alloués à des investissements d’avenir dans le secteur énergétique, alors que la liste soit rendue publique avec les échéances de leur réalisation. On ne peut pas continuer de charger le fardeau de la dette comme on l’a fait jusqu’à présent…