Guinée Equatoriale: La première dame humiliée à Genève

Guinée Equatoriale: La première dame humiliée à Genève

Les relations entre la Guinée Équatoriale et le groupe français de téléphonie mobile Orange sont toujours tendues. Un nouvel incident survenu mercredi dernier vient compliquer la situation déjà très tendue entre les deux partenaires.

Procès de Téodorin Obiang en France : la Guinée équatoriale parle de tentative de destabilisation

En effet, mercredi dernier, l’opérateur a réussi à empêcher la première dame de la Guinée Equatoriale, Constancia Mangue Nsue Oko et quelques membres du gouvernement d’embarquer sur un avion équato-guinéen à l’aéroport de Genève. Ils ont néanmoins réussi à embarquer sur un autre appareil présent à Genève.

On se rappelle qu’en Octobre 2016 un incident similaire s’était produit avec un autre appareil. Cette fois-là c’était le Chef de l’État qui devait embarquer à Lyon.

Origine du malaise avec la Guinée Equatoriale

L’origine du désaccord entre les deux parties remonte à quelques années plus tôt. Le groupe français qui détenait 40 % des parts de l’opérateur historique équato-guinéen Getesa, avait décidé en 2011 de se séparer de ses actions. Le gouvernement avait donc entamé les discussions. Les deux parties ont convenu finalement d’un droit de sortie du français Orange qui n’a malheureusement pas été respecté.

En 2014, Orange obtient la condamnation à une amende de 132 millions d’euros du gouvernement de la Guinée Equatoriale après une procédure enclenchée à la Chambre de commerce internationale de Paris.

Malabo promet d’honorer sa dette mais …

Après de nombreuses actions du groupe français, Malabo finit par céder et promet un règlement total de l’amende. Seulement l’amende n’est plus de 132 millions d’euros mais plutôt 150 millions d’euros (intérêt inclus). Malabo a par la suite réglé une partie de la dette à en croire Jeune Afrique.

Mais après un audit, Malabo revient sur sa décision de régler totalement la dette. Les opérations menées par Orange dans le pays n’aurait pas été à l’avantage des citoyens selon les conclusions de l’audit. Ainsi, le gouvernement revient sur sa décision et se refuse de régler le reste de la dette. Une situation qui sans aucun doute déplaît au groupe français qui continue d’exiger le règlement total comme convenu.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Paul 2 mois

    Que le gouvernement en question respecte ses engagements. Il y a une décision. N’est-il pas normal de la respecter ? S’agissant de Poutine, Macron et ainsi de suite, ils auraient respecté la décision de la chambre de commerce ou fait appel. C’est facile de faire des comparaisons inutiles. Ce sont les africains eux-mêmes qui se ridiculisent. On promet d’honorer sa dette ensuite on revient là-dessus. De cette manière, on n’est pas crédible. Pourquoi le gouvernement de la Guinée Equatoriale n’a pas fait appel de cette décision en première instance ? Soyons un peu sérieux en Afrique où aucune décision fusse-t-elle judiciaire ne se respecte. Nous avons encore beaucoup à apprendre. “Qui veut être respecté se respecte”. Première Dame ou pas, les gens n’ont rien à faire.

  • Avatar commentaire
    Richard mve 2 mois

    un vrai manque de respect, une société de merde comme orange se permet d’humilier une autorité, c’est triste on doit bannir ces sociétés françaises en Afrique définitivement.

  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    L’article..en lui meme revele..plusieurs aspects..

    Celui du droit…sur lequel..moi j’ai rien à dire..

    L’autre aspect..est cette thematique…est ce vraiment en afrique..nous avons à faire à des états,des nations…,..

    est ce les mots pays,nation,et citoyens africains…n’est pas un abus de langages..ou une imposture

    Je me pose…la question de savoir…qui nous sommes réellement et quel est notre poids dans le concert des nations..

    Qui peut imaginer..une societé comme orange..bloquer..macron,poutine,le roi d(rabie saoudite,du canada,de l’australie de la grande bretagne,de l’allemagne…pour un conflit commercial…dans un aeroport…?

    Autrement..il est temps…que nous voyons les realités en face…nous ne sommes rien du tout..

    Rien que des primitifs ,ignares,immatures,cretins..idiots et imbéciles…

    Hélas…c’est l’image que les gens ont de nous..et ils n’ont pas tort

    Quand on voit…ce que font..les presidents africains,leurs enfants…les escrocs de la france..afrique comme bougi..avec nos deniers publics en occident…c’est normal…que les gens nous traitent comme des moins que rien..

    Le respect…en effet ne se décrete pas…on le mérite..ou pas

  • Avatar commentaire

    Nous rappelons aux internautes que les pseudos sont uniques. Tous ceux qui utilisent des pseudos d’autres personnes peuvent être bloqués

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 2 mois

      Merci

    • Avatar commentaire
      Prince Toffa 1er 2 mois

      “Prince Toffa 1er” est une marque déposée. Dites à Aziz, Olla Oumar et Joel que qui l’emprunte s’y pique douloureusement mais aussi et surtout aura affaire à moi devant les tribunaux.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 2 mois

    Je ne vois pas l’humiliation. Ici ce n’est l’Afrque. Quand vous devez un Kobo ; que vous soyez première dame ou pas , que vous utilisez un aéronef du débiteur ; le créancier est en droit d’immobilier l’appareil.
    Une logique. Dans les pays tropicaux ; vous donnez trop d’importance à ce qui ne l’est pas.
    Malheureusement. Ici c’est l’Europe.