CEP – Bénin : Les épreuves lancées sans grand incident dans l’atlantique

CEP – Bénin : Les épreuves lancées sans grand incident dans l’atlantique

L’examen du Certificat d’Etude Primaire (Cep) a démarré ce mardi 27 juin 2017 sur toute l’étendue du territoire béninois. Dans le département de l’Atlantique, les candidats ont composé les premières épreuves de la première journée sans trop de heurts.

Correction Cep 2017: Lambert Bossou invite les correcteurs à plus de rigueur et vigilance

Les candidats au Certificat d’Etude Primaire (Cep) session de juin 2017, ont démarré la composition de leur examen ce mardi 27 juin 2017 sur toute l’étendue du territoire national.

Prévu pour durer quatre (04) jours, l’examen a été officiellement lancé par le ministre de l’enseignement secondaire Lucien Kocou à Lalo, dans le département du Couffo. Dans le département de l’Atlantique, la première journée de composition s’est déroulée pratiquement sans incidents dans les centres parcourus.

Des candidats bien apprêtés

Dans les communes de Cotonou et d’Abomey-Calavi, les candidats pour la plupart étaient au rendez-vous. Ceux que nous avons approchés se sont dits sereins et prêts à affronter les épreuves. C’est le cas de Béatrice Kaka rencontrée au centre de l’école primaire publique de Tankpè dans la commune d’Abomey-Calavi. La jeune candidate en quête du premier diplôme scolaire, trouve normal d’être stressée pour une première participation à cet examen, mais elle est toutefois prête. Junior Dossou, candidat composant dans le même centre, se dit également prêt car confie-t-il, en classe ils ont eu à faire de nombreux travaux dirigés. De son côté, Evelyne Anani, candidate composant dans le centre de l’Ecole primaire publique de Togoudo, se dit très bien aguerrie pour sa deuxième participation au Cep.

Des parents aux aguets et des responsables de centre sereins

Les parents étaient eux-aussi présents sur les lieux. Venus soutenir leur progéniture, ils sont pour la majorité restés au portail, au moins jusqu’au lancement de la première épreuve, celle de lecture, à 08h30. « Nous sommes là pour apporter un soutien moral à nos enfants et pour nous assurer que la composition a bien démarré », a confié la mère d’une candidate composant au centre de Zocah à Abomey-Calavi. Pour Jean-Chantal Ahouéya, un chef centre, les parents n’ont point d’inquiétudes à se faire car tout se passe bien.

« A 08h, nous avons fait l’installation des enfants dans les salles. Nous avons contrôlé leurs identités. Les épreuves ont été lancées à 08h 30. Aucune difficulté n’est rencontrée pour le moment. Les surveillants sont au nombre» a-t-elle déclaré.

C’est aussi le cas dans les centres de Cadjèhoun, de Togoudo et de Tankpè. Même si quelques candidats sont absents, il n’y avait pas d’irrégularités à signaler.

Durant cette première journée de composition, les jeunes candidats après l’épreuve de lecture ont aussi composé dans la matinée, les épreuves d’expression écrite et d’éducation sociale. Dans la soirée, à partir de 15h, ils ont composé en éducation scientifique et technologique, ainsi que dans les épreuves orales. L’examen prend fin le vendredi 30 juin avec les épreuves d’éducation physique et sportives

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    aziz 3 semaines

    Tiens tiens…c’est pourquoi depuis hier..franck le fou…ne nous saoule plus avec ses posts..endémiques.

    Et pour cause…il est entrain de composer..pour obtenir..le cep….enfin!!!

    Puisqu’il a été dit…que le plus vieux candidat à cette épreuve…a 58 ans..

    Moi j’ai pas de doutes…c’est lui..le vieux en question