Laurent Mètognon : Patrice Talon « est le seul et incontournable fournisseur des intrants… »

Laurent Mètognon : Patrice Talon « est le seul et incontournable fournisseur des intrants… »

A travers un point de presse, Laurent Mètognon a fustigé les conflits d’intérêts marqués par le monopole du président Patrice Talon sur tous les secteurs vitaux de l’économie. Pour lui, Patrice Talon concentre tout entre ses mains.

Signature de la charte de lutte contre la mauvaise gouvernance au Bénin

Ce mercredi, le président du Cadre de Concertation sur la Gouvernance au Bénin (CCGB) s’est prononcé sur la gestion économique actuelle du pays. 

Patrice Talon concentre tout entre ses mains. C’est du moins ce qu’on déduit des déclarations de Laurent Mètognon.

« Le Président de la République est actuellement le seul et incontournable fournisseur des intrants du coton et des produits vivriers. ».

A titre personnel ou par l’entremise de ses proches, le chef de l’Etat béninois détient de nombreuses sociétés autrefois dans le giron de l’Etat.

Conflits d’intérêts

Pour lui, Talon est le propriétaire de la Société pour le développement du coton (SODECO), l’Association interprofessionnelle de coton (AIC), la SDI, la DFA, la CSPR, la CAI.

« Si c’est faux le peuple veut qu’il soit publié et certifié les actes authentiques des propriétaires. », demande le président du CCGB.

Plus que jamais, il est impérieux de jouer la transparence dans la gouvernance au Bénin. Et pour s’y conformer, il faut simplement que les listes des sociétés liquidées par le gouvernement soient rendues officielles ; ceci « pour éviter les conflits d’intérêts. », a-t-il ajouté.

La privatisation des secteurs stratégiques et vitaux de poursuit

Par ailleurs, Mètognon désapprouve le fait que les usines d’égrenage de coton constituent l’apanage du chef de l’Etat. « Les quinze usines d’égrenage lui appartiennent désormais d’office ainsi que l’exportation du coton, principal produit de rente du pays. ». Selon lui, la privatisation n’est pas à sa fin. Le chef de l’Etat poursuit la privatisation des secteurs stratégiques et vitaux du pays après la désarticulation de l’administration publique.

L’extension et l’aggravation de la misère

Ce que le président du CCGB déplore encore plus, c’est le retour du Programme de Vérification des Importations (PVI). Patrice Talon porte aujourd’hui la responsabilité de la misère des béninois selon lui. Notamment, l’opération manu militari de libération des espaces publics organisée à Cotonou et dans d’autres villes du pays a entrainé la chute des activités économiques.

« La destruction des activités de survie des pauvres commerçants et artisans avec des déguerpissements arbitraires et sauvages occasionnant ainsi l’extension et l’aggravation de la misère. ».

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire
    More nasser 2 mois

    Une bande comédien vous êtes

  • Avatar commentaire
    ANC-NG 2 mois

    Béninois prenons conscience et finissons avec ce type de politique en laissant la place au jeune et attention si jamais une fois encore nous prenons les autres comme Ajavon komi etc la chasse continuera et c’est nous qui en souffrirons….alors LADISLAS prosper AGBESSI le bon choix

  • Avatar commentaire
    olyver 2 mois

    c’est trop tard… le béninois est opsédé par la réussite quelque soit le prix à payer……il fallait voter zinsou ./ même mon chien aurait réussit à la tête des différentes société de talon…..
    talon s’en mettra plein les poches et personne n’y pourra rien…

  • Avatar commentaire
    Boni YAYA 2 mois

    Mon cher AZIZ bien dit. je valide. ce sont ces gens qui faisaient des grèves pour dénoncer la gouvernance de YAYI; ils ont apprécié le choix du peuple et donc ont participe a la venue de Talon au pouvoir; sachant bien que ce dernier est un commerçant sauvage. Talon fera quoi pensent ils???? le fera le saint . Non Non.. Le Monsieur dit je reste a cote pour manger un peu un peu avec vous ; vous avez refuse et au finish vous lui donnez la marmite . il ne peut que faire ce qu’il fait actuellement. Nous n’avons que nos yeux pour pleurer…….

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Joelerévélé , que tu deviens objectif et bon .

  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    Il vaut mieux résumer…en quelques mots..pour dire…que nous vivons depuis 10 ans 14 mois…les effets d’un deal entre yayi et talon…qui malheureusement à fait pshitt….comme celà arrive souvent dans les relations humaines.

    Combien…cet affrontement nous a couté..en terme financier et d’occassion ratée..pour les fondamentaux de notre pays…?

    Quant aux communistes…faire des analyses pertinentes…n’est pas une fin en soi…et celà ne casse pas les briques…surtout quand..on est responsable…comme d’autres d’ailleurs de l’avenement de talon..

    Venir..faire..les “monsieurs propres”…comme azaniai…ne trompe…que les naifs….et hélas nous le sommes…

    Je trouve..malhonnete..et une fuite de responsabilité…des gens…qui..il y a à peine 1 an…nous disaient que le bon choix c’était talon…

    Et qui peut dire…aujourdhui..que talon a caché son jeu,et à renier..ses objectifs…

    Si les communistes…ne le savaient..pas c’est qu’ils.sont.. forcement des cretins

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 2 mois

    Un secret de polichinelle. Mais oui que Talon est détenteur de 99% des actions des sociétés cités par le syndicaliste.
    On me dira qu’il est communiste ; et puis quoi encore ???? Force est de constatter qu’aujourd’hui dans ce pays la seule opposition c’est malheureusement les communistes.
    Relisez lés constats faits par le monsieur et vous conviendrez avec moi que ; c’est une mafia organisée qui a pris la pouvoir dans ce pays .
    Voyez -vous le livre saint offert par Yayi le jour de l’investiture du patron de la pègre ; ça en dit long sur l’homme que Yayi connais mieux que nous .
    Pauvre de mon pays.

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 2 mois

      Lire : constater

    • Avatar commentaire
      Karl 2 mois

      Et pourtant quand Yayi au second tour des élections disait” Peuple Béninois, vous êtes peut-être fâchés contre moi, vous voulez me punir faite le; mais de grâce, ne commettez jamais au grand jamais cette erreur de voter Talon: je vous le demande, je vous en supplie…” Et oui,on se moquait de lui, on riait. En tout cas, pas Oumar, Amaury les autres et moi, car nous savions ce qui allait se passer avec l’homme. C’est heureux que Joe nous rejoingne enfin. Le pire reste à venir avec ces rupturiens.