La construction et la gestion des logements sociaux au Bénin ne sont pas satisfaisantes. C’est pour cette raison que les parlementaires s’en sont préoccupés à travers une question orale avec débat. Et ce afin de faire la lumière sur les tenants et les aboutissants de ce dossier. A l’occasion des débats, le député Orden Alladatin a fait des observations pertinentes.

Et face aux explications du ministre du cadre de vie, il s’est indigné et a soulevé des inquiétudes.

«Sur 10.000 logements sociaux annoncés, nous en avons seulement 419 d’habités à l’arrivée. Un petit calcul fait, on aurait fini de réaliser ces 419 logements avec à peu près 3,5 milliards. Le gap est de plus de 15 milliards. C’est difficile à accepter. Je pense que ce n’est pas bon. Au nom du peuple, nous devons dénoncer ça.» s’indigne t-il.

Mettant l’accent sur les logements sociaux inachevés, le député de la 16ième circonscription s’interroge :

« Il y a encore 650 logements en chantier. Ma question est de savoir ce qu’on va faire de ce gâchis. Des musées? Surtout qu’il a été dit que la réalisation est mal faite. Peut-être que les fondations sont même mal faites. Faut-il encore investir de l’argent pour finir ce qui est abandonné dans les brousses?».

Face à cette situation, le député Orden Alladatin interpelle le gouvernement et invite ses collègues à une réflexion plus profonde sur tout ce qu’il y a comme éléphants blancs dans le pays

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. distraction; orden n’a rien à dire à moins qu’il vienne nous éclairer d’abord sur le financement de son élection à l’assemblée. homme de théatre inutile devenu quoi ? avec la bénédiction de TALON et l’argent de qui? Un homme d’affaire comme TALON va dépenser dans le vide? ce sera la fin du monde.
    Prions que TALON puisse accepter sa défaite à la présidentielle de 2021 et surtout que son successeur soit moins inhumain.

  2. @Olla, on s’indigne devant un tel désastre, mais ça ne servira à rien, car “Ici, c’est le Bénin” de la médiocrité, du pillage des ressources nationales par quelques individus, du gaspillage…..Rendez-vous compte du désastre : Sonapra….Sonacop…Bénin Télécom qui a laissé une ardoise de 200 milliards empruntés à TITAN et qui n’ont servi à rien…..l’Assemblée Nationale plantée dans la gadoue à Porto Novo….les machines agricoles en panne avant d’avoir démarré…les usines de jus de mangue, ….de tomate…ICC Service, la liste donne le tournis. Et pourtant, vous continuer à sublimer Yayi Boni et ses tristes sbires…Seul Talon peut nous sauver en feramnt toutes les sociétés d’Etat, …..à recourrir au privé pour plus d’efficacité…. et à donner de véritables fondations à notre si pauvre pays grâce aux réformes. Trop c’est trop

  3. Les beninois sont partants pour ces audits profonds des éléphants blancs , et que celà ne se termine pas par une ordonnance d’un lugubre juge aux ordres .
    Le mal , celà ne pourrait se faire sous la gouvernance des ruptucons avec le ” corrupteur-né ” aux affaires

    • Audit, audit ? Cela n’est pas dans les habitudes des dirigeants beninois qui ont l’habitude de jeter par la fenêtre l’argent durement gagné par d’autres. Quand prendra fin ces façons de faire d’un autre temps ?

        • à l’avènement d’un petit capitaine comme sankara , rawlings , ou un menguistu de l’Éthiopie, ce que nous appelons de nos vœux car trop c’est trop

          • De nos jours, les capitaines n’ont plus la foi car ils ont compris que leur sacrifice ne profitera pas au pays et qu’il vaut mieux s’acoquiner avec les gardiens du blé pour s’en mettre de côté. Qui les blâmerait ?

          • Doyen codjo , tu as tout-à-fait raison , comme le dirait les ivoiriens ,, ” qui est fou “

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom