Mali : après l’attaque de Bamako, les autorités doivent revoir le plan sécuritaire

Mali : après l’attaque de Bamako, les autorités doivent revoir le plan sécuritairePhoto: RFI

La présence des forces étrangères y compris de l'armée française et des armées africaines ne semble pas décourager les terroristes au Mali. 

6 civils tués dans un nouvel attentat terroriste au Nord du Cameroun

En effet, il y a quelques heures, des terroristes ont frappé un lieu prisé par les touristes en banlieue de la capitale Bamako. « Le Campement Kangaba », un complexe touristique très fréquenté par les occidentaux a été pris d’assaut par 4 hommes armés.

Ces derniers se sont déplacés sur une moto et à bord d’un véhicule. Plusieurs dizaines de clients présents sur les lieux ont pu être secourus. Les secouristes ont déploré deux morts, dont une franco-gabonaise.

Le pays loin d’être en sécurité

Cette nouvelle attaque met en exergue la faiblesse du pays en terme de défense sécuritaire. Si la capitale a pu être si facilement frappée, nous pouvons à peine imaginer le niveau de défense des villes reculées. Plusieurs années donc après l’intervention française, rien ne semble encore gagné sur le plan sécuritaire. Du travail reste à faire, et ce en urgence!

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 5 mois

    AAAH ! Tout de même. 🙂 🙂 c’est le couplet qui manquait 🙂

    Moi c’est connu, je ne comprend rien à tout ça.

    ça s’appelle des “coups tordus” et, il n’y a pas que la France qui sait apprendre en la matière.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 5 mois

    Si vous ne comprenez pas la geopolitique et ce qu’on appele “la strategie du chao controlé” alors vous ne comprendre jamais tous ces evenements.

    Le cas de l’Irak, de l Afghanistan sont la .
    Les francais ont su apprendre des americains ces methodes et les applique au Mali.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 5 mois

    On attend la traditionnelle révélation du “complot de l’Occident”… Puisque

    – les soldats européens tués au Mali (Barkane), ne sont que des envahisseurs;
    – les projets de forces inter-africaines que de la “chair à canon” à la solde de l’Occident, de pauvres africains (appelés à s’unir pour défendre leurs propres pays soit dit en passant)

    Tout ça bien sûr, économie faite :
    – des populations tuées, des lycéennes enlevées,
    – des enfants-soldats contraints et forcés; et naturellement,
    – “oubli” de la responsabilité des tueurs djihadistes, de leur idéologie,
    – de leur commanditaires/soutien – qui louchent sur le Nord Mali – ;
    – de leurs financiers.

    Spécialistes en complot mondial, un petit mot peut-être ?