Bénin: « Le système éducatif actuel va mal » dixit Norbert Kassa

Bénin: « Le système éducatif actuel va mal » dixit Norbert Kassa

Lire l'interview du président de l’Association Nonvitcha à LNT au sujet du système éducatif béninois

Nonvitcha – Bénin : Grand-Popo dans la liesse populaire

En marge de sa vision de consolidation des liens fraternels entres les deux communautés ‘’xwla’’ et ‘’xwéla’’, et la promotion de l’activité touristique, Nonvitcha s’est également résolument tourné vers le social, notamment la promotion de l’excellence à travers l’aide à l’accompagnement, pour une formation académique de qualité.

Cette noble vision, elle l’applique grâce à l’octroi de bourses universitaires décernées chaque année aux étudiants des deux communautés.

Le président de l’Association Nonvitcha en parle ici davantage dans une interview exclusive accordée à votre journal.

LNT– Grand-Popo comme une terre promise accueille ses fils et filles des airs culturels ‘’xwla’’ et ‘’xwéla’’, et attire beaucoup de visiteurs grâce à la fête NONVITCHA. Que représente Nonvitcha pour les xwla et  les xwéla ?

Norbert Kassa : Nonvitcha est une fête de communauté pour célébrer et magnifier l’amour entre les frères xwla et xwéla. Mais au-delà de la fraternité, cette fête vise aussi à promouvoir les liens d’union entre ces deux peuples. En plus de cela, Nonvitcha vise surtout la solidarité et l’assistance entre les deux peuples. C’est pourquoi Nonvitcha s’investit également dans le développement socio économique,  en contribuant à l’amélioration des conditions de vie des deux communautés dans toutes les localités ou communes, où résident ces communautés.

LNT– Au cours de cette édition, un accent particulier a été mis sur l’évolution du système éducatif et ses résultats. Quelles sont les conclusions issues de cette réflexion de Grand-Popo ?

Norbert Kassa : Cette assise fait Suite aux résultats catastrophiques aux différents examens scolaires de l’année académique 2015-2016 chez les apprenants de la commune de Grand-Popo. Nonvitcha s’est saisi du problème et a décidé de remédier à la baisse du niveau des apprenants en initiant une conférence publique à laquelle tous les acteurs impliqués dans la chaine de l’éducation vont participer. C’est bien l’occasion de rassembler tout le monde. Les échanges ont porté sur le thème Réforme du système éducatif : résultats scolaires dans la commune de Grand-Popo.  Le débat a été très nourri et nous avons passé au scanner les différents systèmes éducatif expérimentés au Bénin. Le système éducatif actuel va mal, par ce que mal soutenu. A travers ces différentes reformes scolaires qu’a connu notre pays, nous avons déduit que l’APC est mal accompagnée et quelques fois mal exécutée dans les  écoles. Nous avons également reproché aussi au système éducatif le fait que les gouvernants n’accompagnent pas le programme des moyens nécessaires à sa mise en ouvre correcte.

Nous avons demandé la formation continue des enseignants et la dotation des écoles en infrastructures de qualité. Il y a également la responsabilité des parents. Les parents ont démissionné. Le pire est que les enfants n’ont plus la volonté de se mettre au travail et de s’occuper des activités de leur âge. En ce qui concerne le programme, nous avons souhaité que l’APC soit accompagnée de tout ce qu’il faut  pour sa réussite, c’est-à-dire les supports pédagogique, la formation des enseignants et les infrastructures adéquates. En ce qui concerne les enseignants, nous avons mis l’accent sur leur formation continue, et les avons invité à une prise de responsabilité pour être présents a leurs postes, suivre les techniques et stratégies appropriées aux APC. Aux apprenants maintenant de s’approprier les méthodes que leurs offre le programme. Ils doivent faire les exercices à bonne date pour progresser dans l’enseignement. Les parents sont appelés a jouer leur rôle de suivi, la mairie aussi.

LNT–  Nonvitcha s’est illustré pendant des années dans des actions sociales et de consolidation des liens fraternels entre les deux communautés. Que peut-on retenir de cette édition ?

Norbert Kassa : Nonvitcha est une fête qui rassemble énormément de monde. Vous avez du constater la marrée humaine ici durant ces quatre jours. Ce ne sont pas que les ‘’xwla’’ et ‘’xwéla’’, mais des proches et beaucoup de visiteurs étrangers. C’est la preuve de la vitalité de l’association. Nous avons gagné le pari du resserrement des liens. Sur le plan du social, on a mené des actions de développement social a travers le don de matériels médicaux aux centres de santé de Grand-Popo de Djagnlame et Avlo.

LNT –  Nonvitcha s’est investi dans l’octroi de bourses d’étude universitaires. Dites nous concrètement ce qui est fait à la date d’aujourd’hui ?

Norbert Kassa : On a commence par la distribution de prix au Bepc et au Bac. 4 ans après, on a converti ces prix d’excellence en bourse universitaire, grâce a l’aide de l’ONG Association espoir durable de Coua Zotty claude. Les bourses octroyées se présentent comme suit : 2013-2014 deux bourses d’étude universitaire uniquement dans la formation technique et professionnelle. L’un deux vient de faire sa licence et est engagé dans un laboratoire a la FAST, en agronomie. Le second a fait les Travaux publics. L’année suivante, 2014-2015, nous avons octroyé trois autres bourses, cette fois dans les filières de l’informatique, de l’administration, et dans le génie électronique et la maintenance, a l’IUT-Lokossa. En 2015 et 2016, nous avons octroyé deux autres bourses d’études universitaires, en Comptabilité Finance et audit.

A la date d’aujourd’hui, on compte sept autres étudiants dont trois en année de licence, deux en troisième année, et deux autres qui passeront de la deuxième en troisième année, cette rentrée universitaire 2017-2018. Notre vœux est de voir se programme se perpétuer et étendu aux sections de Comé et Sèmè Podji, afin d’atteindre un grand nombre d’étudiants.

Je vais lancer un appel à la solidarité et aux bonnes œuvres. Aidons ceux qui ont besoin du soutien pour vivre mieux.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 2 semaines

    Bénin: « Le système éducatif actuel va mal » dixit Norbert Kassa

    NORBERT KASSA EST T’IL LE NEVEUX , LE FRERE , LE GRAND FRERE OU EST T’IL QUOI POUR LE DES.HONORABLE KASSA LE DEPUTE VO..LEUR DES 5 MILLIARDS , DON DES PAYS BAS POUR FORER LES PUITS ?

    S’IL TROUVE QUE NOTRE SYSTEME EDUCATIF VA MAL , ALORS QU’IL INTERROGE YAYI BONI LE PERE FONDATEUR ET INVENTEUR DES CONCOURS FRAUDULEUX ET FAUX DIPLOMES SANS OUBLIER SON GENDRE KOMI KOUTCHE QUI 10 ANS DURANT DE 2006 A 2016 A INSTALLE AU BENIN UN SYSTEME EDUCATIF DIGNE DE LA COUR DU ROI PETAUD !