PSD – Bénin : Une ordonnance du tribunal annule le congrès de l’aile Golou

PSD – Bénin : Une ordonnance du tribunal annule le congrès de l’aile Golou

On s’y attendait le moins dans le camp Golou. Alors que la majorité des membres du bureau politique était impliquée dans l’organisation du congrès qui commence ce jour, elle est abasourdie par une surprise désagréable.

Lokossa: Les militants et sympathisants éclairés sur la crise qui secoue le PSD

Une ordonnance du président du tribunal de première instance de Cotonou Jacques Hounsou, vient simplement interdire la tenue de ce congrès pour de potentiels troubles à l’ordre public.

En effet, l’argument du trouble à l’ordre public a été agité, parmi tant d’autres, par Bruno Amoussou -revendiquant curieusement son titre de  président du Psd- assisté de Me Caster Azia qui avait formulé hier 28 juin une requête au président du tribunal lui demandant d’interdire ledit congrès.

Leur argument se focalise sur la mésentente actuelle entre l’aile Golou et les dissidents. Selon cette requête, le climat de mésintelligence générale et de conditions de gestion non orthodoxes sera « le lieu de l’expression incontrôlable des colères des militants »  et par conséquent, il est à craindre que ces colères troublent l’ordre public et la paix sociale. C’est suite à cette requête que le président Jacques Hounsou rend l’ordonnance N 628/2017 où il interdit jusqu’à nouvel ordre la tenue de tout congrès notamment le congrès du Psd, du 30 juin 2017.

Sans avoir entendu l’autre partie, Jacques Hounsou interdit la tenue de ce congrès en faisant foi aux arguments du requérant Bruno Amoussou. Alors qu’il est à un séminaire à Grand Popo, Jacques Hounsou aurait, selon nos sources, fait de façon ponctuelle un déplacement sur Cotonou pour signer la fameuse ordonnance. Aux dernières nouvelles, le camp Golou a à son tour formulé une requête au même président de tribunal pour assigner au fond et à heure indiquée Monsieur Bruno Amoussou, car il n’est plus président du Psd depuis 2012 où il a démissionné, et Emmanuel Golou a été élu pour le remplacer, ajoutant que cette décision obtenue par la ruse et la tromperie est une atteinte grave à la liberté d’association et de réunion

Deux poids deux mesures

La rapidité de cette décision prise sans un minimum de contradiction contraste avec la nonchalance du juge des référés sur le cas de la Rb, aile Léhady Soglo. Alors qu’elle espérait une décision aussi rapide que celle du président Hounsou pour faire arrêter la tenue du congrès des dissidents à Abomey les 24 et 25 juin. Pourtant, c’était un procès en bonne et due forme, avec la possibilité de confronter les positions des deux camps, argument contre argument. Le juge ici s’est même déplacé de Grand Popo pour prendre cette ordonnance.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    LEDEPUTEDESDEPUTES 5 mois

    Peuple, ce n’est ni le Togo, CEDEAO,qui viendra vous sauver,voyons simplement ce qui se passe en côte d’ivoire pouvoir est aux mains d’un seul individu, donc chaque jour que dieu fait on dénombre 5 morts de prisonniers politique. Peuple béninois réveillez vous, soulevez vous avec tout ce que vous avez pour dire non et encore non, car vous allez droit vers le kao.

  • Avatar commentaire
    Amaury 5 mois

    J’attends les commentaires de @TUNDE et de son compère Agadjavi… dans l’anti-lehady sur cette situation évidente de deux poids deux mesures.
    Ainsi va le Bénin et surtout le Bénin de Pata.

  • Avatar commentaire
    Boni YAYA 5 mois

    Quand la cour de Holo était au ordre du PR YAYI qu’aviez vous dit???? ca a été toujours comme ca . je serai ravi si leur syndicat montre au créneau en dénonçant leurs collègues.

  • Avatar commentaire
    olyver 5 mois

    Une ordonnance du président du tribunal de première instance de Cotonou Jacques Hounsou, vient simplement interdire la tenue de ce congrès pour de potentiels troubles à l’ordre public…..

    il est clair que ce juge a reçu du blé et en a décidé ainsi, c’est juste une question de temps mais le congrès aura bien lieu..

    amoussou ce fossoyeur de la bcb un type qui a mis en faillite la seule et unique banque d’une nation non seulement est encore en liberté et veut continuer encore d’exister dans quel but seuls les défunts qui à l’époque par manque d’argent pour aller se soigner pourront nous éclaircir……

  • Avatar commentaire
    wilson 5 mois

    Je n’aurai plus jamais confiance à la justice de ce pays. ces magistrats nous montrent qu’ils sont aux ordres du pouvoir et c’est bien dommage.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 mois

    Ce qui n’a pas été valable pour la RB originelle et rebelle au pouvoir des ruptu… est valable pour le PSD aile ” godillot ” de amoussou , et des ” scrognegneux ” comme tundé vont trouver que la justice au benin n’est pas aux ordres ! Tchrous