Pour Pyongyang, Trump est un psychopathe…

Pour Pyongyang, Trump est un psychopathe…

La brouille entre Pyongyang et Washington n’est pas prête de connaître son épilogue. La relation est encore plus tendue avec la mort d’un étudiant américain détenu depuis plus d’un an en Corée du Nord.

Pour un général nord-coréen, Donald Trump a perdu la raison

Dans un contexte où la Corée du Nord est qualifié de « rebelle » et défie tout le monde avec son programme nucléaire appuyé par des tirs de missiles, cette nouvelle affaire vient remué le couteau dans la plaie.

Otto Warmbier, 22 ans, est un étudiant américain condamné à 15ans de prison. Il lui était reproché d’avoir dérober une affiche de propagande dans un hôtel. Après 18 mois de détention, l’étudiant est libéré puis renvoyé aux Etats-Unis alors qu’il était dans le coma. Il décède peu de temps après.

Trump réagit

La réaction de Washington ne s’est pas faite attendre. Trump a qualifié le régine Nord-Coréen de «régime brutal». Il assure tout mettre en œuvre pour «empêcher que des innocents ne subissent de telles tragédies aux mains de régimes qui ne respectent pas l’État de droit ou la décence la plus élémentaire». On se rappelle il y a quelques semaines, Trump traitait Kim jong-Un de “fou avec des armes nucléaires”. Notons que Pyongyang devrait seulement certaines sources se rendre à la maison blanche pour une visite.

Pour Pyongyang, Trump est un psychopathe

Comme la réponse du berger à la bergère, Pyongyang traite le Président Trump de « psychopathe ». «La Corée du Sud doit se rendre compte que suivre ce psychopathe de Trump (…) ne pourra que conduire au désastre», lit-on dans Rodong Sinmum, un organe de presse écrite proche du pouvoir Nord-Coréen.

Toujours selon cet organe Donald Trump serait «dans une situation difficile» dans son propre pays. Rodong Sinmum enfonce le clou lorsqu’il accuse le Président américain de faire du dilatoire en prétendant mener des actions forte contre la Corée du Nord pour voiler la crise dans le pays.

La Corée du Sud attaque

Le Corée du Sud quant à elle, n’est pas allé du dos de la cuillère. Elle attaque également son voisin, la Corée du Nord et pointe du doigt le régime Nord Coréen concernant la mort de l’étudiant américain.

«Je crois que nous devons maintenant considérer que le régime nord-coréen est irrationnel» lance Moon Jae-In, le président sud-coréen

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    MAAT AFRICA 2 semaines

    le terme psycopathe est effectivement celui qui sied pour qualifier des gens détraqués ‘le mot est de feu le président Mobutu cessé seko dans un mémorable discours prononcé à l’ONU) qui tuent froidement les noirs aux mains nues et les jettent en prison juste parce que la forme de leur nez fait pour humer l’air pur ne leur permet pas de naziller ni de grogner comme des porcs.

  • Avatar commentaire
    Chabanon chapa stephane 5 mois

    Ces 90 pour cent des Amériqun des usa qui le sont et si le président dit ça ses sans doute qu il passe que une offensive de la part des usa en ver la Corée du Nord doit avoir un gros risque.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 mois

    Les deux là doivent être à égalité

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 5 mois

      Adjoto connaît voleur. Ils sont tous les deux blanc bonnet et bonnet blanc ou encore même pipe même tabac. Que notre jeune dictateur qui a pourtant fait ses études en Suisse ôté d’abord de son oeil la poutre qui s’y trouve.

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 5 mois

        Doyen codjo , n’est-ce pas du demi-frère trucidé par des filles commandos quelque part en Asie qui aurait fait ses études en suisse et à Paris ?

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 5 mois

          Son frère Kim Jong Chol y était depuis 1992, mais notre homme Kim Jong-un n’était entré à l’International School of Berne que quatre ans plus tard, soit en 1996 pour débuter en classe de cinquième